Actualité générale.Actualités

DOSSIER COMPLET : RETOUR SUR LES NOUVELLES ARCHIVES DU GARD …

Damien Alary, président du Conseil général et Hubert Bousiges, préfet du Gard ont visités ces dernières heures, la visite du chantier, le plus important actuellement du Département, des nouvelles archives départementales ...

Pour répondre à la nécessité de mieux conserver le patrimoine gardois, le Conseil général a voulu, avec ce nouveau bâtiment, encourager la transmission et la sauvegarde des cultures et traditions locales dans des locaux mieux appropriés et largement ouverts au public.

Situé à Nîmes à l'angle de la Tour de l'évêque et de la rue du Forez, cet édifice public pourra accueillir environ 43 km linéaires d'archives (sur tous supports : parchemin, papiers et documents numériques).

Une salle de lecture de 70 places, une salle d'exposition de 400 m², des salles de réunion et un auditorium de 150 places permettront aux publics et associations de rendre vie aux archives gardoises.

Maître d'ouvrage de la construction, le Conseil général a retenu le projet architectural de l'agence nîmoise Jean-Pierre Duval ainsi que 21 entreprises.

Trois étapes successives ont été nécessaires à la bonne marche de ce projet : la démolition de bâti existant, la dépollution du terrain et enfin la construction du nouveau bâtiment qui respecte la démarche « développement durable ».

D'une surface utile de 9 307 m², il doit être livré en mai 2010. L'ouverture au public est prévue pour février 2011.

Le budget total s'élève à 25 M€ environ, préfinancé entièrement par le Conseil général du Gard, avec une subvention de 4 M€ de l'Etat et 3 M€ de la Région Languedoc-Roussillon.

Les locaux abritant actuellement les archives seront vendus par le Conseil général pour être transformés en logements dont une partie en logements sociaux.

Rappel : la fréquentation actuelle des archives est d'environ 1 900 lecteurs différents par an, pour 10 000 séances de travail et 34 000 documents communiqués. Les deux-tiers sont des généalogistes amateurs. Certaines associations de généalogistes du Gard ont d'ailleurs établi leur siège social aux archives départementales. 300 élèves, du primaire au lycée, sont accueillis par le service éducatif.

Ce nouveau lieu aura une capacité de stockage de 43 kilomètres linéaires, avec des salles adaptées notamment à la conservation des cartes et plans et des archives sur supports magnétiques ou électroniques. Cela permettra d'accueillir les versements d'archives publiques, ralentis au cours des dernières années, de recevoir aussi des fonds d'archives privées, émanant de familles, d'entreprises, d'associations….

Les nouveaux magasins, dont l'atmosphère sera contrôlée grâce à la climatisation, garantiront de meilleures conditions de conservation, diminuant ainsi les risques de dégradation des documents, jusque-là soumis à de très grands écarts de température.

On notera une nette amélioration des conditions d'accueil du public avec :

- une salle de lecture de 70 places, toutes équipées d'un poste informatique permettant d'accéder directement aux bases de données constituées par le service (avec une salle spécifique de consultation pour les cartes et plans)

- une salle de réunion sera mise à la disposition des associations culturelles pour des réunions ou des séances d'initiation

- des locaux pour le service éducatif.

De nouveaux locaux pour l'action culturelle seront disponibles avec :

- une salle d'exposition de 400 m² modulable

- une salle de conférences de 150 places.

Outre ses meilleures conditions de conservation des archives et d'accès pour le public, ce nouveau bâtiment sera aussi un outil permettant de développer une véritable action culturelle du Département, en lien avec les autres secteurs culturels du Conseil général (Direction de la Culture, Musée départemental, bibliothèque départementale de prêt…).

Au-delà du public déjà habitué à fréquenter les Archives départementales, qui appréciera certainement l'amélioration des conditions d'accueil, ces locaux largement ouverts permettront de faire connaître aux Gardois la diversité et la richesse des fonds conservés.

Des expositions temporaires, des ateliers de découverte, des conférences seront organisés, en partenariat, le cas échéant, avec des sociétés savantes, des associations culturelles ou œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine…

L'effectif du personnel sera de 35 personnes auxquelles s'ajoute un professeur chargé du service éducatif.

Enfin, notez que cette construction respecte la démarche « développement durable » que le Conseil général a engagée :

- isolation par l'extérieur

- production d'eau chaude sanitaire solaire pour les logements de fonction

- gestion durable du chantier avec tri des déchets et propreté imposées aux entreprises

- accessibilité du bâtiment aux personnes handicapées

- équipement de l'auditorium en boucle magnétique pour les malentendants

Conçu pour fonctionner durant des décennies, ce bâtiment intègre des possibilités d'extension, tant pour la conservation des documents que pour le personnel ...

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité