Vauvert-Petite Camargue

« LES LANGUES PATERNELLES », CE VENDREDI 25 FÉVRIER 2011 A VERGÈZE-ESPACE …

Langues-paternelles-2---Alice-Jones_1.jpg

Crédit Photo : Alice Jones

« Les Langues paternelles » d'après le roman de David Serge par le Collectif De Facto (Belgique) c'est ce vendredi 25 février 2011 à 20h30 à la Salle Vergèze-Espace.

Ludiques et violentes, rythmées et émouvantes, telles sont Les Langues paternelles de David Serge (Ed. Robert Laffont), adaptées pour la scène par Antoine Laubin et Thomas Depryck, racontées par Hervé Piron, Vincent Sornaga et Renaud Van Camp, mises en scène par Antoine Laubin, assisté de Christelle Alexandre produites par De Facto asbl diffusées par Sylvia Courty/ L'L, www.llasbl.be

Un roman ?

En visite au Futuroscope avec ses trois enfants, David apprend la mort de son père sur un lit d'hôpital. Une libération : un père insupportable. Excentrique et drôle. Absent mais envahissant. Bourré d'amour et de défauts. Futuroscope, Judéoscope, Familloscope. De plongeoirs pourris en monstres tièdes, comment les mots du père font-ils de nous, à notre insu, ce que nous sommes ?

Un spectacle ?

La parole galope d'un corps à l'autre, d'un père à l'autre, d'un fils à l'autre. Trois acteurs sont seuls au centre d'un plateau blanc. L'un semble narrateur ; le deuxième paraît incarner David ; le troisième prend en charge tous les autres personnages croisés. Puis les voix se mélangent... Le plateau immaculé se noircit peu à peu... En marge, une bande magnétique tourne, vestige sonore du passé traumatique...

Pourquoi parler de la paternité ?

Parce que nous sommes des fils qui devenons des pères. Parce que la charge violente de haine et d'amour , que cette double condition renferme, nous fascine. Parce que l'état du monde et l'histoire de notre société confère aujourd'hui à cette condition un aspect inédit : nous sommes les premiers pères nés après la contraception légalisée, les premiers pères massivement enfants de divorcés, les premiers pères aux pères qui cuisinent et aux mères qui travaillent, les premiers pères élevés à la Dolto, les premiers pères aux pères présents.

Tarif : 13€ / 09€ / Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Source : Mairie de Vergèze

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité