Nîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE A OUVERT LA PORTE DU NATIONAL FACE A TOURS (2-3), CE VENDREDI 13 MAI 2011

RTEmagicC_nimes-tours19_01.jpg.jpg

 

 

Alors qu’il reste encore deux matches à jouer, le Nîmes Olympique a perdu une occasion de se rapprocher du FC Metz, en concédant une défaite contre Tours (2:3) hier soir, vendredi 13 mai 2011.

 

Un match à rebondissements, puisque les Crocodiles avaient très rapidement ouvert le score. Suite à une faute sur Davidas dans la surface de réparation, l’arbitre montrait le point de penalty. Gigliotti transformait la sentence en prenant à contrepied Sopalski (1:0, 9’).

 

Un quart d’heure plus tard, le tableau d’affichage était à nouveau sollicité. Thibault filait côté gauche, servait intelligemment d’un tacle glissé Bénézet. Le jeune nîmois manquait son face à face avec Sopalski, mais Thibault, qui avait suivi l’action, battait le portier visiteur (2:0, 25’).

 

Le public des Costières chantait son bonheur et croyait même au troisième but lorsque Davidas, un poil trop altruiste sur le coup, voulait servir Thibault mais trouvait sur sa route un défenseur tourangeau (27’).

 

Des Nîmois sur tous les ballons, et puis, à la demi-heure de jeu, le vent tournait … Les joueurs de Daniel Sanchez envahissaient le camp nîmois, obtenant corner sur corner, et essayaient de revenir à la marque avant la pause. Il fallait alors aux Crocodiles gérer ce temps faible sans encaisser de but.

 

Au retour des vestiaires, les Tourangeaux passaient la surmultipliée. Riganato, tout d’abord (2:1, 47’), puis Oniange, d’une frappe flottante (2:2, 49’), mystifiaient Butelle, et revenaient à hauteur des Nîmois. Et sur un coup franc tiré par Lejeune, Blayac plaçait sa tête hors de portée du dernier rempart gardois pour un scénario impensable (2:3, 60’).

 

Certes, les Crocodiles tenteront, lors des trente dernières minutes, de renverser la vapeur. Ils touchaient le poteau, puis la transversale (64’), ils butaient sur un Sopalski impérial par Stosic (66’) ou encore Zarabi (70’).

 

Thierry Froger abattait ses dernières cartes en faisant rentrer successivement Niflore ou Dieng. Gigliotti, servi par Bénézet, frappait au ras du poteau (76’). Les cinq minutes d’arrêts de jeu ne changeaient rien au résultat.

 

Vannes et Metz ayant gagné, les Crocodiles se retrouvent désormais avec cinq points de retard.

 

Le National s'ouvre donc pour les nîmois qui ont très, très peu de chance de se sauver en Ligue 2 !

 

www.objectifgard;com vous propose de découvrir la feuille de match :

 

Stade des Costières (Nîmes ) - 7.276 spectateurs

 

Buts : Gigliotti (9’ sp), Thibault (24’) pour Nîmes ; Riganato (48’), Oniangue (49’), Blayac (59’) pour Tours

 

Avertissements : Martin (23’), Gigliotti (37’), Bénézet (55’), Keita (85’) à Nîmes ; Sartre (15’) à Tours

 

NÎMES : Butelle, Stosic, Zarabi (cap.), Benyachou (Parpeix, 20’), Haguy, Keita, Davidas, Bénézet, Martin (Dieng, 87’), Gigliotti, Thibault (Niflore, 76’). Entr. : T.Froger

 

TOURS : Sopalski , Oniangue, Sartre, Genevois, Moimbe, Ca, Cetout, Lejeune, Blayac, Buengo (cap.), Rigonato (Adjet, 58’). Entr. : D.Sanchez

 

Source : Nîmes Olympique

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité