CultureFéria de Nîmes.

FLORENZO, L’ENVOYÉ PLUTÔT SPÉCIAL DE LA FERIA DE NÎMES « OBLIGÉ » D’ÉCOURTER SA SOIRÉE DU JEUDI 9 JUIN ET DÉMARRE FORT CELLE DE VENDREDI 10 JUIN

PEgoulade.jpg

 

 

Nous avions laissé Florenzo juste avant la Pégoulade le jeudi 09 juin en compagnie d'amis pour un début de soirée improvisé chez l'un d'eux en ville. Ils n'avaient qu'à attendre du salon le passage des animations devant l'appartement. Rien n'était vraiment prévu pour cette soirée de Florenzo. Et contre toute attente, alors qu'elle démarrait plutôt bien, la soirée de Féria a été interrompue.

 

Florenzo n'a pas eu de problème je vous rassure ; "Hier soir (jeudi soir), quelle embuscade ! Ça a été soft, j'ai plié boutique assez tôt" nous a t-il dit. Nous arrivons à en savoir un peu plus dans la conversation. Florenzo était célibataire et il a fait "une rencontre très agréable". Une rencontre qui n'en était pas vraiment une car il connaissait déjà la personne en question. Ils ont finalement passé la soirée en tête à tête. "C'est ça aussi la Féria !" tient à préciser Florenzo.

 

Il a quand même pu confirmer l'existence du fameux chars de la Baleine qui crachait son eau dont il nous avait parlé il y a deux jours. Elle était vraiment impressionnante, et devait bien faire au moins 15 mètres de long sur 2 mètres de haut (toute proportion de Féria gardée). Il ne nous en dira pas plus pour cette soirée de jeudi. Une amie de Florenzo nous a juste fait parvenir cette photo de la Pégoulade.

 

 

Il a fallu attendre 10h00 du matin ce vendredi 10 juin pour retrouver Florenzo sur le chemin, en train de rentrer chez lui. Les rues étaient propres, la ville était belle, "les gens remettaient tout en place pour accueillir le monde de midi".

 

Et comme d'habitude aux alentous de 20h00 de ce vendredi 10 juin, Florenzo s'est retrouvé à la Petite Bourse. et maintenant (environ 22h30 ce vendredi) "il y a un bordel pas possible". En d'autre terme, la ville commence à être très, très animée, remplie et la foule est de moins en moins raisonnable. Pour l'instant il a fait escale avec une amie à l'Esplanade. C'est assez calme de ces heures dans ce coin. Les gens mangent encore, les tables sont à moitié pleine et les Bodegas commencent doucement à se ranger.

 

Laurent-Blanc.JPGFlorenzo a fait des rencontres diverses et variées ce soir encore : des amis, des connaissances, des inconnus et des plus connus. Par exemple, Florenzo aurait vu Thierry Ardisson faisant la bise à un monsieur qui aurait pu être Lagaf... sous toute réserve ! Il est très fort possible que la vision de Florenzo et son interprétation soient altérées par la foule et autres. Il aurait même vu Laurent Blanc. Il l'aurait abordé un peu fort : "je suis arrivé comme un bourrin alors je me suis fait discret". Il a pu prendre cette photo. Il faut avoir pas mal d'imagination pour reconnaître Laurent Blanc...

 

Il est maintenant 23h00 ce vendredi 10 juin. "En face des arènes ça bouge Grave" nous dit Lorenzo. Et le "Gros truc de la soirée", comme d'habitude, c'est le Victor (le boulevard Victor Hugo). Il va aller au Prolé, au Cuba Libre, à la Petite Bourse, au 421, et rajoute "on va finir par aller chez Janie, il y a une bonne ambiance aussi"...

 

Nous laissons Florenzo, en très bonne forme dans une ville qui commence à déborder. Il a des rendez-vous, un itinéraire prévu... la soirée ne fait que commencer.

 

Episode précédent : ICI

 

Episode suivant : ICI

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité