Vauvert-Petite Camargue

RAPPEL : JAZZ A JUNAS, DU 16 AU 23 JUILLET 2011, VOICI LE PROGRAMME COMPLET

269e4694e6.gif

 

 

Après avoir accueilli lors de la 17ème édition du Festival, des musiciens newyorkais, l'association Jazz à Junas continue notre travail de sensibilisation et de découvertes en poursuivant, en 2011, son périple sur le sol nord-américain en vous présentant un choix de musiciens dont l’histoire personnelle est liée à la ville de Chicago.
Chicago devint au début du XXème siècle, après la Nouvelle Orléans, le cœur du jazz américain.

 

De New York à Chicago l'association proposera ainsi une lente remontée dans l’histoire du jazz à travers les villes des Etats-Unis qui ont marqué son évolution…
Du 16 au 23 juillet 2011, dans les magnétiques Carrières de Junas, nous aurons la chance de découvrir le jazz de Chicago. De la création contemporaine défendue par l’AACM (Association for the Advancement of Creative Musicians ; mythique collectif de musiciens, actif depuis 1965), jusqu’au blues bien évidemment, en passant par des musiciens emblématiques qui ont marqué cette musique et ont un lien avec Chicago.

 

Chicago, ville mythique du jazz aux Etats-Unis qui a vu, grâce à la migration des musiciens de jazz de la Nouvelle Orléans, l’apparition de nombreux de ses courants à partir des années 1910.

 

Cette édition sera aussi l’occasion de réaliser des conférences publiques autour de ces différentes esthétiques.
Une soirée « événement » ouvrira cette 18ème édition, puisque le samedi 16 juillet 2011, sera proposé en préambule au festival, Lee Konitz, musicien symbole de la scène jazz américaine, saxophoniste considéré comme l'un des chefs de file du cool jazz après qu’il ait intégré le groupe de Miles Davis en 1949. Il sera accompagné par Dan Tepfer, jeune pianiste franco-américain très novateur !
Le premier concert dans les carrières, le mercredi 20 juillet 2011, sera l’occasion d’une rencontre inédite entre Denis Fournier (batterie), Bernard Santacruz (contrebasse), deux personnalités marquantes de la scène régionale, et trois musiciens incontournables de l’AACM de Chicago : Nicole Mitchell (flûte), Hanah Jon Taylor (sax, flûte) et Tomeka Reid (violoncelle). Cette création jouera en outre le lendemain au Festival Radio France de Montpellier.
D’autres musiciens américains de très grande importance seront aussi présents comme le pianiste Ahmad Jamal qui a vécu plus de 15 ans à Chicago où il a notamment créé un club de Jazz l’Alhambra, le quintet de Tom Harrell, trompettiste originaire de l’Illinois considéré pour beaucoup comme le successeur de Chet Baker (avec Wayne Escoffery, Ugoma Okegwo, Danny Grissett et Jonathan Blake) ainsi que le trio « Indigo » de Nicole Mitchell avec Hamid Drake et Harrison Bankhead.

 

Ce groupe phare de la scène jazz de Chicago (Nicole Mitchell et Hamid Drake ayant été élus flûtiste et batteur de l’année 2010 aux Etats-Unis) invitera le flûtiste français Michel Edelin spécialement pour le festival.

 

Nous aurons en outre le plaisir de retrouver Hamid Drake en deuxième partie de soirée pour une rencontre exceptionnelle avec Archie Shepp et des maîtres de la musique gnawa, qui nous plongeront aux racines du jazz, l’Afrique.

 

La voix sera aussi mise à l’honneur avec China Moses qui présentera l’œuvre de Dinah Washington, the Queen of the Blues avec Raphaël Lemonnier pianiste nîmois.

 

Enfin, notons que le dernier soir se terminera en apothéose avec le groupe du saxophoniste Chico Freeman et son projet Latin Jazz « Guataca », la 2ème partie de soirée étant confiée au grand guitariste de blues Eddy Clearwater, musicien emblématique de Chicago salué par de nombreux prix et qui sera à Junas en exclusivité européenne !

 

Les 4 jours du festival seront également rythmés par :
- des concerts gratuits au temple à 18h00 avec des duos comme Nicole Mitchel / Joëlle Léandre, Hamid Drake / Raymond Boni, une création régionale de David Caulet / René Bottlang et Rémi Charmasson et le groupe Smoky Joe Combo.
- une série de 4 films et documentaires en lien avec Chicago et les musiciens présents au festival sera diffusée au Cinéma le Venise de Sommières à 16h00 du 20 au 23 juillet 2011.
- 3 stages originaux : « Ecrire sur la musique et les musiciens », « Filmer la musique et les musiciens » et un stage pour les plus jeunes autour de la pratique collective et de l’improvisation avec Guillaume Séguron et Samuel Silvant.

 

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme complet :

 

 


Samedi 16 juillet 2011

 

18h00, Mairie de Junas (Entrée libre)
CONFERENCE / DEBAT : S'engager dans la musique, s'engager dans le monde : la musique créative comme laboratoire d'expérimentation sociale.
Par Alexandre Pierrepont, ethnologue, spécialiste du jazz et de la création à Chicago.
Des réseaux d'entraide et des sociétés secrètes de La Nouvelle-Orléans aux collectifs de musiciens qui éclosent régulièrement en Amérique du Nord, en Europe et ailleurs depuis les années 60, l'une des tendances du champ jazzistique a toujours été de favoriser et d'étendre les pratiques coopératives, à l'intérieur comme à l'extérieur de la musique en tant que telle.

 

21h00, Temple de Junas  : LEE KONITZ / DAN TEPFER USA / France
Comme pour le festival 2010, le Festival JAZZ A JUNAS démarrera par une soirée particulière placée sur un rapport privilégié avec les musiciens en concert acoustique. Et quels musiciens ! Avec les noms de Miles Davis ou Gil Evans, celui de Lee Konitz reste lié aux mythiques sessions de l'album "Birth of the Cool" à la fin des années 50 et au mouvement du même nom. Depuis, Lee Konitz a multiplié les aventures avec un son reconnaissable entre tous et gorgé d'un blues d'une intense fragilité, le même qui, au milieu des années 50, influençait déjà les saxophonistes "West Coast" Art Pepper et Paul Desmond. Après des débuts avec Lennie Tristano, Lee Konitz est régulièrement revenu à la formule du duo avec pianiste. Michel Petrucciani, Stefano
Bollani, Brad Mehldau ou Martial Solal ont été ses partenaires. C'est ce dernier qui lui a présenté le pianiste franco-américain Dan Tepfer, lauréat du prestigieux concours de piano du festival de Montreux en 2006. Un partenaire de jeu idéal à l'exercice du contrepoint spontané qu'affectionne tant le saxophoniste, entre improvisations délicates en forme de haïkus et exploration raffinée des standards avec, toujours, cette inspiration inépuisable d'un des géants de l'histoire du jazz.

 


Mercredi 20 juillet 2011

 

16h00 Cinéma le Venise (Sommières) : La cité des vents, de Gilles Corre (3 euros)

Les américains appellent Chicago "the windy city". Est-ce la raison pour laquelle, elle a toujours été la place-forte de ces grands souffleurs : les saxophonistes ? Le film propose une promenade musicale guidée dans la grande métropole du Nord. Débat avec Gilles Corre après la projection.

 

18h00 Temple de Junas : Smoky Joe Combo (gratuit)

De l'Angleterre à l'Allemagne en passant par l'Espagne, Smoky Joe Combo a gagné un solide public adepte de ce swing si particulier qui remonte chercher ses influences dans le jazz des années 30 et 40 chanté et joué dans les clubs enfumés de Harlem et Chicago. Un répertoire de perles rares où l'on retrouve le son, l'interprétation, les arrangements authentiques de standards de Fats Wallers, Louis Jordan, Billie Holliday, Cab Calloway, Django et bien d'autres encore...Difficile de croire que ces morceaux ont presque 80 ans tant Smoky Joe et sa bande les dépoussièrent !

 

21h00 Carrières de Junas :

- Denis FOURNIER / Nicolle MITCHELL / Hanah JON TAYLOR / Tomeka REID / Bernard SANTACRUZ "Watershed" création

Pour l'édition 2011 du festival, Denis Fournier a tout mis en œuvre pour pouvoir inviter plusieurs improvisateurs marquants de Chicago, issus de l'Association for the Advancement of Créative Musicians (AACM), une organisation de créateurs de musiques de préférence inouïes, active depuis 1965, dont Nicole Mitchell, flûtiste de l’année 2010 aux Etats-Unis, en est l'actuelle présidente. Pour la réalisation de Watershed, (ligne de partage des eaux en anglais), Denis Fournier a collaboré avec Alexandre Pierrepont, dont le travail sur Chicago et sur l'AACM en tant qu'ethnologue et critique, constitue une mine de contacts et de connaissances, et également avec le soutien de Gérard Terronès. « Last but not least », le producteur indépendant Michel Dorbon (label Rogue Art) a rejoint l'aventure, avec le projet d'enregistrer le groupe sur la scène de Junas !

- Ahmad JAMAL

Inventeur infatigable de nouvelles combinaisons musicales, Ahmad Jamal est l'un des derniers grands génies du jazz des années cinquante et soixante. Son art est profondément ancré dans la culture afro-américaine aussi bien que dans l'univers des compositeurs savants européens. Trop souvent considéré comme un petit maître, il n'intéresse vraiment qu'une poignée de perspicaces, parmi lesquels figure un certain Miles Davis qui déclarera, en 1958, « toute mon inspiration vient d'Ahmad Jamal, le pianiste de Chicago », des mots qui ont contribué à forger sa légende. A 81 ans, sa puissance et son dynamisme restent intacts. En assistant au match qui fait se mesurer Ahmad Jamal et son piano, on reste ébahi par l'intensité de son jeu de mains, à la fois farouche et sobre. Puisant toujours à la source du blues pour exprimer sa poésie minimaliste, Jamal élabore sa musique en la confrontant au silence. Un concert événement en exclusivité régionale, pour cette première soirée aux carrières !

 


Jeudi 21 juillet 2011

 

16h00 Cinéma le Venise (Sommières) : All the things you are, Lee Konitz - Dan Tefper, de Samuel Thiébaut (3 euros)

Lee Koniz figure en très bonne place dans le Panthéon du jazz. A la différence notable, qu’il se promène aujourd’hui tous les matins à Central Park. Le parti-pris du film est donc de faire le portrait d’un être prodigieusement vivant, toujours en tension vers un devenir jamais atteint. Débat avec Samuel Thiebault après la projection.

18h00 Temple de Junas : Hamid DRAKE / Raymond BONI Duo (gratuit)

Voici plus de 30 ans que Raymond Boni occupe une place essentielle sur la scène du jazz et des musiques improvisées européennes, qu'il a marquées durablement de son empreinte. Musicien hors pair, il se produit, du solo au big band, dans toute l’Europe, au Japon, aux Etats-Unis, au Canada, Taiwan ou encore en Arménie accompagnés de partenaires aux tendances artistiques très diverses. Aujourd'hui cette rencontre avec Hamid Drake, batteur majeur de la musique afro-américaine contemporaine, batteur de l’année 2010 aux Etats-Unis, compagnon des plus grands noms comme Don Cherry, Pharoah Sanders, Fred Anderson, Peter Brötzmann, se présente comme une joute amicale impromptue, totalement improvisée. Un peu comme si le fils de Django Reinhardt rencontrait un enfant d'Elvin Jones.

 

19h30, Carrières de Junas (stand Radio Clapas)
TABLE RONDE : Y a-t-il une crise du journalisme ? Avec la participation d’Edwy Plenel, cofondeur et directeur de MEDIAPART (ancien rédacteur en chef du MONDE)

21h00 Carrières de Junas :

- China MOSES et Raphaël LEMONNIER Quintet "Song for Dinah"

Après un projet en hommage à leur icône Dinah Washington, chanteuse incontournable du Chicago des années 50 : « the queen of Blues », China Moses et Raphaël Lemonnier nous proposent de découvrir ces impératrices du blues dont se réclame la même Dinah Washington ; Bessie Smith, Ma Rainey, Mamie Smith...dans un spectacle où se mêlent à la fois le répertoire de Dinah mais aussi celui de ses illustres ainées dont elle a toujours revendiqué l'héritage. Ces premières divas du jazz ont toutes dévoré la vie et nous laissent un répertoire rempli d'énergie, de swing et de soul. Avec China Moses et Raphaël Lemonnier, c'est l'énergie du jazz à l'état brut sans oublier, bien sûr, l'humour avec des anecdotes sur Dinah et ces Jazz Ladies.

- Tom HARRELL Quintet avec Wayne ESCOFFERY / Ugoma OKEWGO / Danny GRISETT / Jonathan BLAKE

Tom Harrell, né dans l’Illinois, a adopté la trompette à l'âge de 8 ans et a commencé à en jouer professionnellement à 13 ans. Emmuré longtemps dans la forteresse intérieure de la schizophrénie, il a trouvé dans la musique le seul moyen de communiquer ses émotions à travers une écriture riche, élégante et lyrique...Il enregistre avec Bill Evans, Phil Woods, Dizzy Gillespie, Lee Konitz et d'autres géants du jazz. Il passe la majeure partie des années 80 en tournée avec Woods, qui dit de lui : « C'est le meilleur musicien que j'ai rencontré en quarante ans de carrière musicale ». Ses compositions allient profondeur et virtuosité à une sonorité chaude ainsi qu'à un sens inné de la poésie et de la mélodie. Transcripteur à la trompette et au bugle, d'un univers intérieur fascinant, Tom Harrell est considéré comme l'un des instrumentistes les plus créatifs et les plus intransigeants d'aujourd'hui. Après avoir remporté le prix des lecteurs et de la critique de Down Beat dans la catégorie des trompettistes, il a été élu compositeur de l'année en 2001 par les lecteurs du magazine. Complice d’Horace Silver, de Lee Konitz, de Bill Evans ou de Dizzy Gillespie, c’est le trompettiste majeur des années 80. Il vient nous présenter son dernier projet « The time of the sun », accompagné d’un casting de rêve !

 


Vendredi 22 juillet 2011

 

16h00 Cinéma le Venise (Sommières) : Gnawa Music, Corps et âmes, de Franck Cassenti (3 euros)

Construit sous la forme d'un road movie, le film nous conduit de Tanger à Essaouira en passant par Tameloht, Marrakech, Salé au plus intime de la musique Gnawa du Maroc. Débat avec Franck Cassenti après la projection.

18h00 Temple de Junas : David CAULET / René BOTTLANG / Rémi CHARMASSON Trio "Le quatuor d'Alexandrie" (gratuit)

Pour la première fois en 2011, le collectif Jazz en L’R porte au travers des 3 pôles régionaux (Jazz à Junas, Jazzèbre et la Scène Nationale de Sète et du bassin de Thau) 5 résidences de création d’artistes issus du collectif, soutenues par le Conseil Régional Languedoc-Roussillon, la DRAC Languedoc-Roussillon et la SACEM. « Le quatuor d’Alexandrie » est une des résidences portées par Jazz à Junas. Lawrence Durrel (qui a vécu la fin de sa vie à Sommières) utilise dans cette œuvre un procédé littéraire particulier en exposant une même histoire au travers du regard de 4  personnages différents. Le Trio a décidé d'explorer 5 chansons, 5 compositions originales, pour garder la forme originelle du roman ; à savoir 4 personnages, et Alexandrie la ville où se déroule l'histoire, et qui tient une place prépondérante dans le roman.

21h00 Carrières de Junas :

- Nicole MITCHELL / Hamid DRAKE / Harrison BANKHEAD "Indigo Trio" invite Michel EDELIN

Figure emblématique de cette édition, le batteur Hamid Drake, montre une nouvelle facette du jazz américain avec le trio Indigo. Représentative de la vitalité et de la richesse de la scène jazz de Chicago, cette formation est encore très rarement venue en Europe. Nicole Mitchell, flûtiste et compositrice de cet ensemble, reste une des voix intellectuelles fortes du Michigan. Son jeu à la fois souple et puissant, aux sonorités chaudes s'épanouit particulièrement dans le contexte de ce trio où elle partage une très forte complicité avec ses deux partenaires. Harrison Bankhead élabore de subtiles structures rythmiques et harmoniques que la batterie d'Hamid Drake tantôt suscite, tantôt stimule pour les amplifier en un réseau foisonnant. Pour cette occasion se joint au trio Michel EDELIN. Et, si la flûte est rare en jazz, cet héritier revendiqué d'Eric Dolphy, a choisi d’en jouer de manière exclusive. Déjouant ainsi les pièges, inventant de nouvelles règles, il a su transcender les ressources de l’instrument.

- Archie SHEPP / Hamid DRAKE / Mahmoud et Malika GANIA / Abdellah EL GOURD / Tom Mc CLUNG / Jean-Jacques AVENEL

Monstre sacré du saxophone, Archie Shepp est, depuis ses débuts, un musicien libre. Avec lui, l'émotion et la technique font bon ménage. C'est toujours un bonheur de retrouver ce révolutionnaire politique et musical sur scène, là où son sens du théâtre s'épanouit à merveille. S'inscrire dans la tradition tout en n'en étant pas prisonnier, c'est le permanent défi que relève Archie Shepp depuis toujours en proposant des shows toujours surprenants, passant d'une impro au saxophone à un chant blues déchirant. Pour ce projet porté par Jazz à Porquerolles et Jazz à Junas ce sera la musique gnawa qui sera mise en avant. Pour cette occasion nous retrouverons le batteur de Chicago, Hamid Drake, Tom Mc Clung au piano, Jean-Jacques Avenel à la contrebasse accompagnés par des maîtres gnawa venus du Maroc : Mahmoud et Malika Gania (guembri et voix), Abdellah El Gourd (guembri et voix) seront les compagnons de jeu de cet avant-gardiste passionné par l'Afrique et défenseur de la cause des Afro-Américains.

 


Samedi 23 juillet 2011

 

11h00, Mairie de Junas (Entrée libre) : CONFERENCE / DEBAT : Le JAZZ à Chicago, avec Nicole Mitchell et Alexandre Pierrepont
Discussion et échanges avec l’actuelle présidente l’AACM de Chicago.

 

16h00 Cinéma le Venise (Sommières) : Un soir au club, de Jean Achache (3 euros)

Simon Nardis ne peut pas imaginer que l’enchaînement des trains ratés va l’entraîner dans un club de jazz. Il sait que sa véritable existence est avec la musique. Debbie est là disponible pour l’accompagner. Simon attend que la vie décide pour lui. Elle va s’en charger… Débat avec Elise Caron après la projection.

 

18h00 Temple de Junas : Nicolle MITCHELL / Joëlle LEANDRE Duo (gratuit)

Femme en colère, contrebassiste totale, vocaliste aussi, Joëlle LEANDRE est une figure de proue du jazz contemporain et de la musique improvisée européenne. Pour son 60ème anniversaire elle donnera soixante concert en France dont celui-ci à Junas où elle se produira aux côtés de la flûtiste Nicole Mitchell, qui se distingue, elle aussi, par son goût pour l’aventure musicale sans se départir de son attachement aux « roots » de la Great Black Music, attitude représentative du courant musical animé par les musiciens de Chicago depuis plusieurs décennies.

 

21h00 Carrières de Junas :

- Chico FREEMAN Quintet "Guataca" avec Ivan BRIDON / Françis ARNAUD / Felipe CABRERA / Rodrigo RODRIGUEZ

Loin des feux médiatiques, le saxophoniste de Chicago, fils du fameux Von Freeman (qui continue tous les mardis soir d’animer une jamsession à Chicago !), enfant du free, mais fidèle à la tradition, vit le jazz comme une passion, sans compromis. La soixantaine entamée, son discours enthousiaste, intègre, illustre une approche de son art héritée de ses devanciers et fortifiée par d’innombrables rencontres et expériences : Memphis Slim, Buddy Guy, Earth Wind & Fire, The Temptations, Charles Mingus, Dizzy Gillespie, Elvin Jones, McCoy Tyner, Tito Puente, … Chico Freeman et « Guataca » synthétise les structures rythmiques africaines à travers une exploration de la musique afro-cubaine, afro-américaine et le jazz du Middle-East, mâtinée d'autres rythmes, créant ainsi une expérience unique qui nous ouvre les oreilles à des sonorités inattendues. Cette musique nous invite à un voyage qui transcende le temps et l'espace et nous ramène aux plus profondes racines de la musique cubaine.

- Eddy CLEARWATER "The Chief" avec Shoji NAITO / Tom CRIVELLONE / Steve BASS

Chicago pur jus, "the Roots of the Blues", le Chicago Tribune l'a consacré "premier Blues Showman", sûrement grâce à son éclectisme et à son exubérance. Meilleur showman Blues 2003 aux Chicago Music Awards et meilleur artiste contemporain de l'année au WC Handy Award 2001, Eddy CLEARWATER est l'un des monstres sacrés de Chicagoblues. Le guitariste a su imposer son style rock, influencé par Magic Sam et Chuck berry, à travers le monde. Le festival 2011 ne pouvait se terminer sans rendre un hommage au chicago blues avec un artiste de légende qui sera en exclusivité européenne !

 

L’association JAZZ A JUNAS / 1 rue de la Mairie / 30 250 JUNAS / Tel./fax : 04 66 93 01 59 / Tel. Rens. : 04 66 80 30 27  E-mail : jazz.junas@wanadoo.fr / Site internet : www.jazzajunas.asso.fr

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité