Economie

INSEE : LE TAUX D’URBANISATION DANS LE GARD A PROGRESSÉ DE 5.5% ENTRE 1999 ET 2007

Un novillo de Roland Durand (Photo Anthony Maurin).

carte.jpg

 

 

 

En 10 ans, la superficie de l’espace urbain en métropole progresse de 19 %. Chiffre issue d'une des dernières étude de l'INSEE.

 

Les villes occupent désormais 22 % du territoire et abritent 47,9 millions d’habitants, soit 77,5 % de la population.

 

De nouvelles petites unités urbaines sont apparues, et le périmètre de certaines grandes unités urbaines s’est agrandi.

 

10,3 millions de personnes habitent dans l’agglomération parisienne et plus de 1,5 million dans celles de Marseille et de Lyon.

 

L’urbanisation progresse surtout le long des littoraux atlantique et méditerranéen, mais aussi dans les régions alpines.

 

C’est à la campagne que la croissance démographique est la plus importante.

 

Entre 1999 et 2010, le mouvement d’expansion urbaine est particulièrement fort sur les littoraux atlantique et méditerranéen, mais aussi dans les régions alpines (carte).

 

La part de la population située dans des communes nouvellement urbaines est élevée en Bretagne (Côtes-d’Armor, Morbihan, Ille-et- Vilaine), Loire-Atlantique et Vendée, ainsi qu’en Ariège, dans les Pyrénées-Orientales, l’Aude, le Gard et le Vaucluse.

 

Ces départements, déjà en forte urbanisation dans les années 1990, ont depuis confirmé leur important dynamisme démographique.

 

D’autres départements s’urbanisent davantage que dans la décennie précédente : les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, la Savoie et la Haute-Savoie, mais aussi la Corrèze, le Lot, le Tarn-et-Garonne, la Lozère, l’Ardèche et le Jura. Tous ces départements se caractérisent soit par une forte croissance de la population, soit par une proportion importante des résidences secondaires.

 

Mais, sans surprise, l’Île-de-France reste la région la plus urbaine : 96,4 % de sa population vit en ville.

 

Suivent Provence - Alpes - Côte d’Azur (94,3 %), Nord - Pas-de-Calais (88,0 %), puis Rhône-Alpes (81,5 %) et Languedoc-Roussillon (80,0 %).

 

La hiérarchie des régions urbaines évolue peu. Dans ces régions, mais aussi en Aquitaine et Midi-Pyrénées, les départements qui abritent les très grandes agglomérations sont évidemment les plus urbains.

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir les résultats en terme d'urbanisation pour le Gard :

 

Dépar Population 1999 Population urbaine 2007 Taux d'urbanisation 2007 Population urbaine 1999 (définition 2010) Population urbaine 1999 (définition 1999) Taux d'urbanisation 1999 Population 2007 (en définition 1999) Évolution du
taux d'urbanisation
GARD 689.847 565.107 81,9% 516.413 476.160 76,41% 518.816 5,5

 

Source : INSEE

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité