Actualité générale.Actualités

LA COMPAGNIE RÉGIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DE NÎMES ORGANISE UNE CONFÉRENCE EN PRÉSENCE DE L’ÉCONOMISTE, CHRISTIAN SAINT-ETIENNE, LE 07 OCTOBRE 2011 A NÎMES

logo-crcc-n.jpg

 

 

 

La prochaine assemblée générale de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Nîmes (CRCC), le 7 octobre prochain à la Médiathèque du Carré d’Art de Nîmes, accueillera l’économiste Christian Saint-Étienne pour une conférence sur “La dégradation des finances publiques et l’endettement des nations“.

 

Ce thème d’actualité concerne directement les commissaires aux comptes qui exercent une mission d’intérêt général au service de la transparence de l’information financière.

Depuis la loi de sécurité financière du 1er août 2003, de nombreux textes sont venus compléter en effet le dispositif réglementaire encadrant cette profession reconnue d’utilité publique. Selon la taille ou les particularités de l’entreprise, le recours à un commissaire aux comptes est imposé par la loi. On l’appelle d’ailleurs aussi auditeur légal.

Sa mission est de contribuer à la fiabilité de l'information financière et, par là même, de concourir à la sécurité de la vie économique et sociale. Les commissaires aux comptes sont en effet investis d'une mission générale de contrôle devenue institutionnelle, au profit non seulement des actionnaires, mais aussi de tous les tiers concernés (créanciers, fournisseurs, banquiers, investisseurs actuels ou potentiels, salariés), qui ont à apprécier la situation financière d’une entreprise ou d’une association. Ceux-là doivent pouvoir s'appuyer sur des documents comptables et financiers fiables. Le corps indépendant des auditeurs réalise ainsi une mission citoyenne, responsable, au service de l’économie du pays.

Ce professionnel libéral apporte de la sécurité, de la tranquillité et de la confiance. De la sécurité car, en surveillant le développement et la situation financière de l’entreprise, il sécurise son parcours. Il attire l’attention de ses dirigeants sur les zones de risques qu’il décèle et donne son avis pour les limiter. Avec un commissaire aux comptes, le chef d’entreprise gagne aussi en tranquillité. Cet auditeur est là pour observer le fonctionnement de l’entreprise et pour déceler toute anomalie significative. Grâce à lui, entre autres, le dirigeant peut se concentrer sur son rôle : développer l’entreprise ou trouver de nouveaux clients.

Enfin, la présence d’un commissaire aux comptes est un gage de confiance. Confiance pour les actionnaires,  puisqu’ils savent que l’entreprise est observée dans les différents aspects de son fonctionnement. Confiance pour les créanciers, puisque les comptes publiés sont certifiés par un tiers indépendant. Confiance pour les clients et les salariés, puisque la solidité financière de la société est en grande partie garantie par la présence de cet auditeur légal.

 

C’est donc une profession de proximité dont la mission est à forte valeur ajoutée.

La CRCC de Nîmes regroupe les auditeurs répartis sur les quatre départements du ressort de la Cour d’Appel (Ardèche, Gard, Lozère et Vaucluse). Son président actuel est Robert Fabrega, commissaire aux comptes nîmois.
Dans le ressort de la Compagnie, quelque 310 professionnels contrôlent près de 4.000 entités dont plus de 500
associations, soit une moyenne de treize mandats (correspondant chacun à une entreprise ou une institution cliente) par commissaire aux comptes.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité