Faits Divers

SAINT-GILLES : LES « RAVEURS » ONT BRAVÉ L’INTERDIT

Une cinquantaine de « raveurs » s'étaient rassemblés à proximité des pistes de l’aéroport militaire et civil de Garons le matin du samedi 31 décembre, dans un entrepôt désaffecté, sur la commune de Saint-Gilles. Le directeur de cabinet du préfet du Gard s’était rendu sur place et le matériel de sonorisation avait été en partie confisqué (un groupe électrogène et une barre de son). En effet, il eut fallu que l'évènement fasse l’objet d'une demande préalable d'après la préfecture, pour espérer se réaliser dans la légalité.

Finalement, la free-party a bien eu lieu (dans la nuit de samedi à dimanche) avec du matériel qui était resté sur place après le passage des forces de l’ordre. Avec un volume moindre, entre 500 et 1.000 "raveurs" ont ainsi bravé l’interdit, dans des entrepôts délabrés situés sur la commune de Saint-Gilles, comme nous l’ont confirmé les gendarmes. Un dispositif particulier avait été mis en place spécifiquement autour du site par les militaires durant la nuit. Finalement, dix infractions ont été constatées pour alcoolisme au volant, ainsi que pour des rixes et des troubles du voisinage.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité