A la uneActualité générale.Actualités

GARD, CINÉMA : LA SAISON MARQUÉE PAR LE SCORE D’INTOUCHABLES

Photo DR

Une année vient de s’écouler aussi pour les salles obscures du département. Objectif Gard vous propose de faire un bref retour sur le bilan de la saison passée, avec les directrices et directeurs d’une partie de ces cinémas du département.

Sylvain Lazare, du cinéma Les Arcades d’Alès :

« Une année réussie » pour celui qui est aussi le responsable du groupe Les Arcades implanté dans le Sud-Est (notamment à Cannes) : + 5,1 % de fréquentation pour les salles alésiennes sur l’année 2011, par rapport à l’exercice précédent, soit 203.000 places vendues. Et Sylvain Lazare d’ajouter : « quand je suis arrivé en 2006, le bilan était de 103.000 entrées [chiffres de l’année 2005]. Le chiffre d’affaire a doublé en 6 ans, pour une progression de 20 % par an ». D’après le directeur des Arcades, les périodes de vacances scolaires demeurent les moments les plus favorables à l’affluence de spectateurs (février, Pâques, la Toussaint et Noël), avec une exception « conjoncturelle » (moins de sorties de films) à Pâques. Mais, le pic de l’année, comme au niveau national, c’est le « jackpot » Intouchables. Le film d’Éric Toledano et Olivier Nakache a fait se déplacer plus de 25.000 personnes à Alès depuis sa sortie (le 2 novembre 2011), « et cela continue » pour S. Lazare. « On n’avait pas vu ça depuis Avatar (en 2009), et surtout Bienvenue chez les Ch'tis » (en 2008).

A noter que le multiplexe baptisé « Cinéplanète » prévu pour s’implanter en 2014 au centre d’Alès sera le « premier multiplexe » du groupes les Arcades, comme nous l’a confié Sylvain Lazare.

Jean-Michel Baloge pour le Kinépolis à Nîmes (Forum et Multiplexe) :

« Une année marquée par les travaux du centre-ville, qui ont fortement impacté sur le nombre d’entrées vendus au Kinépolis-Forum, avec -40 % au premier trimestre par rapport à 2010, heureusement bien compensé en fin d’année par le phénomène Intouchables ». Ce dernier a permis d’attirer sur 8 semaines, rien que dans le cinéma du centre-ville, 13.500 spectateurs sur les 83.000 de l’année 2011. Pour ce qui est du multiplexe, entre le 2 novembre et le 31 décembre 2011, le film [dans lequel joue Omar Sy] a fait 74.000 entrées. « Cela continue, avec 2 à 3.000 spectateurs aujourd’hui » d’après J-M Baloge. A noter qu’au niveau national, Intouchables a mobilisé environ 17 millions de spectateurs, pas si loin des plus de 20 millions des Chti’.

Avec 83.045 entrées payantes pour le Kinépolis-Forum, l’année 2011 est tout de même moins bonne que l’année précédente (-3,5%). Pour le multiplexe, on relève environ 995.000 spectateurs pour 2011 (ayant payé leur billet), pour un total de 1.018.000 spectateurs (entrées payantes et non-payantes comprises).

Pour le Kinépolis, le mois de novembre a été un « gros mois », « même s’il s’agit traditionnellement d’une bonne période depuis 12 ans » [d’implantation]. Mais d’après le directeur du Kinépolis, on ne peut pas prévoir ce type de phénomènes exceptionnels. « Septembre [2011] a été plus creux, comme de coutume. La référence du mois de septembre 2010 reste une exception, avec la réussite du film Des hommes et des dieux ». Le podium 2011 du box-office Kinépolis : Intouchables, suivi de Harry Potter 7 (juillet 2011) avec 39.000 entrées, puis Rien à déclarer (février 2011), avec 33.500 entrées vendues (pour 8,5 millions en France).

Le Sémaphore, à Nîmes :

Le nombre d’entrées pour 2011 se fixe à 213.461 unités. Le plus beau score est détenu par la projection du Discours d’un roi, de Tom Hooper (février 2011), avec 8.029 tickets vendus pour une présence à l’affiche de 2 mois et demi. Suivent ensuite La femme du 6e étage, et The Artist.

Michèle Berrebi, directrice du cinéma Le Capitole, à Uzès :

« On a une programmation à 40 % d’Art et essai, avec par ailleurs de plus en plus de films projetés en V.O. (à 50 %), depuis quatre ans que nous sommes installés ». Mme Berrebi ajoute que l’ « on avait 80 sorties nationales en 2010, nous en avons 95 en 2011 », ce qui tend à montrer une volonté d’un cinéma plus populaire également. En termes de nombre d’entrées pour l’année écoulée, le Capitole a clôturé la saison 2011 avec 69.000 tickets vendus, soit + 10 % par rapport à 2010.

Mais, lorsque l’on évoque l’épisode Intouchables, la directrice du cinéma Uzétien aux trois salles et 620 places assises nous explique que pour sa structure, il est « impossible de faire face à un phénomène comme celui-ci, vraiment exceptionnel, qui arrive tous les quatre ans peut-être ». Un problème d’organisation donc pour le Capitole, qui a fait 4.000 entrées sur ce film, lorsqu’ « un bon film » réalise 800 à 1.000 entrées à Uzès. Elle rappelle alors les agacements de quelques 400 spectateurs qui attendaient dehors lorsque 400 autres étaient assis en salle. Un phénomène qui auraient touché d’autres salles parisiennes dans d’autres proportions, mais qui serait dû à cet évènement hors du commun. C’est tout de même un signe de bonne santé pour le cinéma d’Uzès qui porte une statistique intéressante : les habitants d’Uzès et alentours se rendraient 9,1 fois par an au cinéma, en moyenne, contre 3,8 fois, au niveau national, d’après Michèle Berrebi.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité