A la uneEconomie

FIN DU FRANC : VOS VIEUX BILLETS CONVERTIBLES JUSQU’AU 17 FÉVRIER !

Photo DR

Si vous trouvez un petit magot sous le matelas d’une vieille bâtisse léguée par votre aïeul, et qu’il s’agit de vieux billets de banque en Francs… Pas de panique. Vous avez jusqu’au 17 février 2012 pour convertir ces devises devenues obsolètes. Les illustres rectangles de papiers à l’effigie des Debussy (20 F), Saint-Exupéry (50 F), Cézanne (100 F), Gustave Eiffel (200 F), et Pierre et Marie Curie (500 F) non convertis ne seront pas perdus pour tout le monde, puisque l’ État, depuis la loi de Finances votée pour 2012, devrait encaisser l’équivalent de près de 600 millions d’Euros. Cette somme correspond en euros aux 5 milliards de Francs que représentent les 50 millions de billets de banque encore en circulation, comme nous l’a confirmé Nicolas Resseguier, directeur de la Banque de France à Nîmes.

Photo DR

D’après lui, on n’attend pas non plus la cohue, mais selon son estimation, « 1 à 2 % des billets pourraient rentrer », ce qui représente pour la Banque de France de Nîmes « une dizaine de personne par jour ».

Quelques conseils :

- « Eviter la dernière semaine, parce que cela va être compliqué à gérer », comme l’indique le directeur de la Banque de France du Gard ;

- Vous pouvez vous rendre sur place, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 15h30, toute la semaine, au 2 Square du 11 Novembre 1918, à la Banque de France, à Nîmes. Mais également, dans toutes les trésoreries publiques de votre commune ;

- Seuls les billets en circulation fin 2001 seront repris et convertis (comme ceux présentés ci-dessous) ;

- Munissez-vous d’une pièce d’identité lors de vos échanges ;

- Il vous sera demandé la raison pour laquelle vous échangez vos devises.

Infos Plus :

Nicolas Resseguier, directeur départemental de la Banque de France, et Maître de conférences au Centre de Formation de la Profession bancaire (ITB), tient trois conférences « grand public » sur l’actualité économique et financière durant les mois de janvier et février 2012, dont l’une d’entre-elles ce mardi de 16h à 18h, sur le site nîmois de l’École des Mines (69, rue Georges Besse, Amphi 3). Après « 10 fausses idées (ou très discutables !) sur la Crise actuelle » (aujourd’hui), mardi 24 janvier (16h-18h) « 2002-2012, à quoi sert l’Euro ? » et mardi 7 janvier (16h-18h) « La guerre de monnaies a-t-elle commencé ? ». Pour ces trois conférences, chacune d’entre-elles est de nouveau présentée le lendemain (le mercredi), de 8h à 10h, et de 10h à 12h, dans l’amphi Bénézet de l’École des Mines d’Alès.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité