Faits Divers

GARD : TROIS SUSPECTS DU « GANG À LA KALACHNIKOV » EN PRISON À NÎMES

À la suite d’investigation et de recoupements, la section de recherche de la gendarmerie de Nîmes, associée à celle des Bouches-du-Rhône notamment ont interpellé trois suspects alors qu’ils s’apprêtaient à poursuivre leurs méfaits dans la région.

Comme nous l’a confirmé le procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli, pas moins de 11 braquages de supermarchés pourraient avoir été commis par ces trois individus (et d’autres du même réseau), sans compter la dernière tentative, dimanche 8 janvier, qui a permis leur arrestation à Perpignan (dans les Pyrénées-Orientales).

Le Procureur Gelli a évoqué un montant global des préjudices liés à ces braquages qui s’élèverait à près de 500.000 euros, avec le plus faible d’entre eux à 5.000 euros et le plus élevé à 150.000 euros.

Dans le véhicule des braqueurs arrêtés dimanche dernier, les gendarmes ont retrouvé des Kalachnikov, des gilets par balles, et d’autres armes encore.

Les premiers agissements de ces braqueurs remontent à mars 2011, avec un dernier vol à mains armées commis en décembre dernier, avant la dernière tentative le 8 janvier, à Perpignan. Même mode opératoire à chaque fois puisque trois malfaiteurs armés menace le personnel du supermarché afin d’obtenir le montant de la recette de l’établissement ainsi que l’ouverture du distributeur de billet. Cinq supermarchés gardois auraient été victimes de ce « gang à la Kalachnikov », notamment à Milhaud et Saint-Ambroix.

Les trois suspects (trois hommes originaires des Bouches-du-Rhône, de Marseille et de l’étang de Berre) ont été placés en prison, à Nîmes, sous mandat de dépôt. Et sont mis en examen pour vols à main armée et association de malfaiteurs. Les enquêteurs de la gendarmerie de Nîmes et de Marseille notamment, placés sous l’autorité du parquet de Nîmes vont poursuivre leurs investigations. « Cette affaire est loin d’être totalement résolue » pour le procureur Gelli, même si la volonté d’étendre les agissements de ce gang a été interrompue avec cette dernière interpellation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité