Faits DiversFaits divers.

COURS D’ASSISES : 10 ANS EN APPEL POUR LE GARDOIS QUI TUE SA FEMME APRÈS AVOIR « ENTENDU SARKOZY »

Photo DR

C’est le 29 décembre 2008, entre 19 et 20h que Noam Hocine Boutemar, un Bagnolais âgé de 34 ans aujourd’hui, tue sa femme de 14 coups de couteau, après avoir été victime d'hallucinations. L’auteur aurait évoqué une vision particulièrement incroyable : un démon serait sorti de la tête de sa compagne pour l’ordonner d’égorger celle-ci. Ayant reconnu qu’il n’avait eu aucune raison de la tuer, « une voix » le lui aurait ordonné : "C'était la voix de Sarkozy". Après avoir été condamné à 15 ans de prison par les assises de Nîmes en première instance, jugé hier en Appel à Avignon, le délibéré des assises a conclu à 10 ans de prison fermes, assorties d'un suivi socio-judiciaire de 10 ans, durant lequel M. Boutemar risque 7 ans de prison s'il y avait récidive.

Même s’il s’agirait d’un toxicomane (en manque de Subutex  au moment des faits), d’après Me Rémy Nougier (avocat au Barreau de Nîmes), qui assurait la défense, avec Me Aoudia, « il y a une vraie question de fonds dans ce dossier », au vue de la guerre des experts qui s’est engagé : si le premier psychiatre a mis en exergue un état schizophrénique et  conclu à l'abolition du discernement du sujet, deux autres psychiatres ont soulevé une simple « altération du discernement ». Une conséquence directe liée à l’application du Code Pénal, en son article 122-1. Une histoire d’alinéa du code pénal qui a joué dans cette affaire.

Pour Me Nougier, la problématique est celle-ci : « on demande au juge d’être médecin, donc il s’appuie sur des experts, qui n’arrivent même pas à s’entendre » sur l’état du sujet.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité