A la uneFaits DiversFaits divers.

NÎMES : BRAQUAGE DE BIJOUTERIE EN PLEINE MATINÉE EN CENTRE-VILLE

Après les petits supermarchés situés à l’extérieur de la ville, fin mars notamment, puis ce jeudi encore, des individus cagoulés ou casqués, vêtus de noir, s’en sont pris, samedi matin (7 avril) à une bijouterie, en pleine matinée cette fois-ci, et non pas à l'heure de la fermeture, dans une des rues les plus fréquentée du centre-ville de Nîmes : la rue de la Madeleine, à quelques encablures du célèbre monument romain de la Maison Carrée. Comme pour les braquages dont on faisait référence précédemment, le parquet nous a indiqué que la SRPJ de Montpellier (son antenne du commissariat de Nîmes) se chargeait de l’enquête. Peu d’éléments entre les mains des enquêteurs aujourd’hui, d’après le procureur Gelli, qui a indiqué "qu’il y avait du monde dans les rues à ce moment-là, comme un samedi habituel. Aucune personne n’a été blessée, sinon, le gérant de la boutique [située au 18 rue de la Madeleine] qui a été molesté".

Sur le mode opératoire : « on ne peut tirer de conclusions actuellement, même s’il s’agit encore une fois d’individus masqués et armés, qui repartent avec leur butin... On ne peut faire de liens avec les autres affaires en cours actuellement ». Un classique alors, mais qui peut inquiéter tout de même.

En l’espèce, deux individus , dont un portait une arme de poing et l’autre un marteau, avec lequel il aurait brisé tous les présentoirs de la bijouterie, ont bien menacé les passants alentours et les commerçants, avant de repartir avec des bijoux essentiellement, et non le contenu de la caisse, semble-t-il.

Le gérant, même s’il aurait bien tenté d’intervenir, n’a pas pu réaliser « une véritable course-poursuite », et n’a pu empêcher que les malfrats ne s’échappent sur leur deux roues, et avant que les policiers ne soient sur place.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité