A la uneNîmes Olympique

FOOT/NÎMES-LE POIRÉ-SUR-VIE : Un match crispant, à l’image de la saison…

Photo © objectifgard.com / MA

Le Nîmes Olympique est leader du championnat de National, à une rencontre de la fin de la saison, et déjà garanti d’être en ligue 2 l’année prochaine, après une victoire 2 à 0 face au Poiré sur Vie, acquise en fin de match. Un autre challenge en ligne de mire : le titre de champion de National. Mais avant cela, l’humeur est à la fête pour les joueurs, le coach et les supporters, qui l’ont bien mérité, après une saison très crispante.

Voici le déroulé du matchA l’image de la saison, tout aussi crispant, jusqu’au but de Bénézet, sur une passe de Koné.

Photo © objectifgard.com / MA

Grosse ambiance dans les tribunes des Costières… Alors que se joue peut-être la montée. Il faut dire que les Gladiators (virage de supporters nîmois) sont bien présents, et on assiste sans soute à un record d’affluence pour la saison : 10.514 spectateurs sont annoncés.

Dans le jeu, quelques percées des Nîmois en ce début de match, mais c’est Poiré-sur-Vie qui s’offre une belle occasion dès la 3e minute de jeu, sur un centre dangereux, suivi d’un corner qui ne donne rien. Le stade est soulagé. Grosse agressivité du Poiré !

On sent une certaine domination territoriale, mais seulement par intermittence. La tension est bien là pour les Crocos, dès les premières minutes. Et puis, quelques éclaircies : d’abord, un joli centre de Benoit Poulain pour Seydou Koné qui est repoussé par le gardien des Bleus (Anthony Martin). Puis c’est au tour de Steve Haguy de faire une percée côté droit sur une contre-attaque, avec un relai de Koné… Qui ne donne rien (11e minute).

C’est un match décousu. C’est le mot. On sent que Nîmes n’a pas la main sur ce match à ce moment, comme toute la mi-temps d’ailleurs. Puis, une faute sur Piocelle, un coup franc de Yassine Haddou (14e), un corner pour les Crocos (16e) vient ponctuer une bonne séquence des Rouges.

Mais, c’est sans compter sur une échappée solitaire de Minimbou Kifoueti, l’attaquant du Poiré, qui traverse la moitié du terrain sur une contre-attaque après une perte de balle des joueurs de Thierry Froger. Il n’y avait plus que Stosic pour le stopper. Heureusement pour Nîmes, son tir est non cadré, et frôle le poteau droit de Merville (17e). Le jeu se rééquilibre ensuite.

Photo © objectifgard.com / MA

On sent de la nervosité coté Nîmois, avec notamment une faute de Sébastien Piocelle à la 25e, sans doute agacé de ne pas trouver la solution dans ce match à enjeu. A tel point que c’est même le milieu Gardois Wilfried Niflore qui ira tacler dangereusement sur une attaque dans la surface le gardien adverse à la fin de la deuxième mi-temps. L’arbitre, M. Husset, met un carton jaune au joueur Nîmois.

Entre-temps, c’est une succession d’occasions manquées ou d’action de jeu mal négociées, comme sur une relance de Koné après un bon coup franc tiré dans le mur pour les visiteurs (30e) ; ou après un superbe centre de Haddou (34e). Le même Haddou oblige Martin (pour Poiré) à boxer le ballon.

Après une fin de mi-temps mouvementée, la seconde période reprend sur un rythme tout aussi élevé dans le jeu, avec un Kihoueti toujours très actif côté Poiré-sur-Vie, qui reste globalement agressif sur le porteur du ballon et solide en défense.  Après deux changements côté Vendéen, Ouattara remplace Haguy pour les Crocos et se montre tout de suite dangereux en attaque, comme à la 65e minutes, lorsque, excentrée côté gauche, il tente un lob très « osé » qui manque de peu de tromper la vigilance du gardien qui sort la balle en corner. C’est peu de temps avant que Piocelle ne sorte, remplacé par Mohamed Benyahia au milieu.

Photo © objectifgard.com / MA

A ce moment du match, Niort et Vannes étant menés, Nîmes est virtuellement en ligue 2 malgré le nul aux Costières.

A la 74e Merville fait un superbe arrêt sur un corner, dans les pieds d’un attaquant du Poiré, comme pour relancer les Nîmois qui se mettent à se libérer enfin. Koné manque de reprendre un centre venu de la droite par Ogounbiyi. Et puis… le but du match : Bénézet marque à la 79e minute, après un gros travail de Koné dans la surface qui frappe sur le gardien avant de délivrer un lob astucieux pour le n°10 Nîmois. Tout le stade exulte. D’autant que le panneau d’affichage rappelle le score du rival Niortais, qui perd 2 à 0 face à Beauvais.

Les crocos poussent et se procurent d’autres occasions. Mais s’exposent aussi aux contres, comme àa la 87e avec le bénéfice d’un coup franc très dangereux frappé par Jouffreau pour Le Poiré, qui est repris par un coéquipier de la tête… Finalement, sans danger, tout comme l’action avortée des Bleus à la 89e que Merville annihile par une nouvelle sortie impériale.

Le public scande déjà des « on est en ligue 2… on est, on est… on est en ligue 2 ». Et comme pour tuer définitivement le suspense, Koné marque son 20e but pour laisser se déverser les supporters sur la pelouse des Costières.

Le Gazélec d’Ajaccio et Nîmes sont certains d’être en ligue2 la saison prochaine. Les Crocos sont même leader (67 points), avec un point d’avance sur les Corses, et peuvent terminer champion de National, « la cerise sur le gâteau », comme dira Thierry Froger en salle de presse.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité