Actualité générale.Actualités

GARD : Une première épreuve du Bac vécue comme un soulagement…

Durant cette opération de deux heures, une cinquantaine de personnes ont été contrôlées. (DR)

Jérémie et Thomas sont deux Nîmois qui ont passé la première épreuve de la semaine de ce Baccalauréat 2012 et que nous avons suivis avant leur entrée en salle d’examen ce matin. Les deux élèves de terminale ES au lycée Albert Camus sont ressortis plutôt satisfaits après l’épreuve si « angoissante » de philosophie.

En série ES, nos deux lycéens ont du plancher sur un sujet au choix :

Travailler, est-ce seulement être utile ? ; Peut-il exister des désirs naturels ? Ou le Commentaire d’un extrait d’un texte de George Berkeley : «De l'obéissance passive».

Jérémie (17 ans) : « Cela s’est bien déroulé je pense. Je pensais que l’on serait interrogé sur la politique et l’Etat, mais c’était finalement le désir et le travail. C’est passé. C’est un soulagement. Je pensais que ce serait plus solennel, mais cela s’est déroulé comme tous les bacs blancs. Maintenant, je révise l’Histoire-Géo pour demain. Je relis simplement les grandes lignes du cours. Ce n’est pas la veille que l’on révise. Cela ne servirait pas à grand-chose ».

Mêmes impressions positives pour Thomas (18 ans) suite à sa prestation : « C’est difficile de se prononcer en philo, mais je pense que cela s’est bien passé. J’ai eu du mal à choisir ce matin entre le  sujet sur le travail et celui sur le désir. Mais j’avais davantage travaillé mes cours sur le désir, donc j’ai choisi celui-là. On pouvait le traiter avec du Socrate (« connais-toi toi-même »), du Locke (avec ses définitions sur les libertés). Et surtout, il fallait se poser pas mal de questions et se rabattre sur des exemples ».

Seul bémol pour Thomas : « Je n’ai écrit que cinq pages. Mais sinon, pas de stress maintenant. Après la première épreuve, la plus incertaine, le plus dur est passé. Pour la suite, il y a peu de place pour le hasard. On a la matière. On est bien maintenant. On révise sur la terrasse. Ce n’est pas trop violent. Simplement pour se rassurer, une à deux heures par jour ».

Concernant la suite des épreuves, Thomas précise alors : « Cette semaine, pour moi, le plus important, c’est demain, avec l’Histoire-Géo et jeudi, avec l’Economie. Après, j’ai encore l’Espagnol mardi, parce que je suis en spécialité Espagnol. Je vise la mention, donc, avec les points d’avances, je compte simplement limiter les dégâts en Maths. »

Jérémie (à gauche) et Thomas (à droite), lycéen en terminale ES au lycée A. Camus de Nîmes - Photo © objectifgard.com / MA

Petites prévisions de Thomas pour l’épreuve d’Histoire-Géo : « on prévoit la puissance américaine dans le monde, ou la mondialisation en Géo, et en Histoire, l’évolution politique de la France – IVe, Ve République ». Des sujets qui seraient incontournables, ou qui ne seraient pas tombés depuis longtemps, d’après l’étudiant.

Les intitulés des sujets pour les séries générales pour ce Bac Philo 2012 :

Série L

Que gagne-t-on en travaillant?

Toute croyance est-elle contraire à la raison?

Commentaire: Spinoza «Traité théologico-politique »

Série S

Serions-nous plus libres sans l’État?

Avons-nous le devoir de chercher la vérité?

Commentaire: Rousseau, « Émile ou De l’éducation ».

Série ES

Travailler, est-ce seulement être utile?

Peut-il exister des désirs naturels?

Commentaire: George Berkeley, « De l'obéissance passive »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité