A la uneActualité générale.Actualités

PRÉFET DU GARD « La défunte 2C2A n’a d’autre avenir que le Grand Alès »

svnsksjhsjhs

Deux années de réflexion, de consultation et de votes à répétition... Rien à faire, le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) du Gard fait toujours débat. À tel point que le Préfet du Gard, Hugues Bousiges, a tenu à convoquer la presse ce mardi 4 septembre pour mettre un terme aux rumeurs d'un possible remaniement de la carte.

Le Préfet du Gard a tenu faire taire la rumeur, l'heure est à la finalisation du SDCI du Gard et non au remaniement. Photo DR/S.Ma

Qu'est-ce qui a déclenché cette rumeur ? Une lettre adressée entre autres au président de la République, François Hollande, faisant état de "vives préoccupations concernant l'application du SDCI du Gard et la fusion d'établissements publics de coopération intercommunale (EPCI)." L'auteur de ce message : Alain Beaud, président de la Communauté de communes Autour d'Anduze (2C2A) et maire de Saint-Sébastien d'Aigrefeuille. Celui-là même qui, farouchement opposé à ce projet entrant dans le cadre de la loi sur l’aménagement du territoire, avait quitté la table de consultation face à la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale (CDCI) en décembre 2011. Bref, ligne après ligne, Alain Beaud fait part de sa "crainte" de voir le projet évoluer avec précipitation alors que "nous n'avons pas encore étudié ensemble un projet de statuts, que nous n'avons pas encore défini les compétences qui seraient reprises par le futur EPCI et celles qui seraient restituées aux communes..."

Alors oui, les "on dit" sont confirmés. Suite à cette correspondance, l’Élysée par le biais de Pierre Besnard, chef de cabinet du président de la République, a demandé au Préfet du Gard de "procéder à un nouvel examen" du dossier. "Ce n'était qu'un courrier classique et ça ne veut pas dire que la présidence de la République donne raison à Monsieur Beaud. J'ai ainsi renvoyé mon argumentaire à l’Élysée qui m'a assuré du bien fondé du dossier confirmant qu'il avait été traité dans les règles." Des précisions que Hugues Bousiges tient à apporter à la veille d'une réunion organisée par Alain Beaud à laquelle sont invités les conseillers municipaux de la 2C2A à l'école de musique d'Anduze (jeudi 6 septembre). "Je ne voudrais pas que Monsieur Beaud dise aux conseillers que le SDCI du Gard est remis en cause car ce n'est pas vrai, le projet suit son cours en respect avec la loi" a précisé le Préfet avant d'ajouter : "monsieur Beaud a eu l'occasion en tant que membre de la CDCI de faire valoir la non intégration de la 2C2A dans le Grand Alès notamment en présentant un amendement. Il a été rejeté par la commission par 27 voix, seulement 15 voix se sont exprimées pour, il en aurait fallu 30 favorables pour que le SDCI s'en trouve amendé." Plus remonté que jamais, Hugues Bousiges parle même d'une "implosion de la défunte 2C2A qui n'a d'autre avenir que le Grand Alès" au vue des divergences d'opinions entre les communes.

Le schéma départemental de coopération intercommunale, où en est-on ?

Les travaux de la CDCI après six réunions se sont achevés le 15 décembre 2011 par un vote final sur le schéma (entérinant l'intégration de la 2C2A dans la communauté d'agglomération du Grand Alès) par 36 voix pour, 3 contre, 5 abstentions et un non vote (Alain Beaud). Depuis ce jour, les dix EPCI concernés par une modification contenue dans le schéma ont été soumises au vote pour lancer les arrêtés de création à la date du 1er janvier 2013. Huit se sont exprimés pour. Reste à connaître le vote des communes qui souhaitent rejoindre le Grand Avignon et celui du Grand Alès.

Les communes du Grand Alès ont jusqu'au 8 octobre pour délibérer mais d'ores et déjà, sur les 50 collectivités consultées, 12 ont voté pour et seulement une s'est montrée défavorable : la commune de Deaux angoissée à l'idée que le Grand Alès fasse main basse sur son aérodrome. Et il ne suffit que de 30 voix favorables pour que le schéma soit validé et que le Gard puisse être doté d'un "pôle métropolitain Alès-Nîmes qui va donner une colonne vertébrale à ce département qui a toujours été très hétérogène."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité