ActualitésPolitique

PS : Présentation des candidats au poste de premier fédéral gardois, samedi !

L’agenda se bouscule chez les socialistes gardois… Samedi, les militants connaitront les candidats au poste de premier fédéral du Gard. Elu le 15 novembre, le « patron de la fédération » aura pour objectif de conquérir les villes UMP du département mais aussi d’apaiser les clivages partisans au sein du parti. 

Alain Taissère, actuel premier fédéral gardois

 

L’agenda se bouscule chez les socialistes… Samedi, environ 1700 militants du Gard se réuniront en Congrès fédéral à Nîmes. Ils sauront alors la liste officielle des prétendants au poste de premier fédéral. Pour l’instant 4 candidats sont en lice : Alain Taissère, premier fédéral sortant, Nicolas Cadène, numéro 2 du parti, Jérome Talon, directeur de cabinet du maire de Bagnols-sur-Cèze et Katy Guyot, candidate malheureuse à la députation, devenue attachée parlementaire de Fabrice Verdier, qui a jusqu’à samedi pour déposer sa candidature.

Nicolas Cadène, Photo DR

Au passage, cette réunion sera l’occasion de proclamer officiellement les résultats du vote des 5 motions. Le second tour, qui doit départager les deux motions arrivées en têtes au premier tour, est prévu demain. Sans grande surprise, la motion d’Harlem Désir, soutenue par l’actuelle première secrétaire Martine Aubry et par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, devrait l’emporter.

« On ne s’est pas mis d’accord »

L’élection de cette motion aura « des conséquences sur l’organisation des fédérations départementales« , explique Katy Guyot. L’élection du premier fédéral aura lieu le 15 novembre. Et tout n’est pas aussi simple que l’élection d’Harlem Désir… « On ne s’est pas mis d’accord sur les candidatures« , déclare Katy Gouyot qui met ce manque de consensus sur le dos des « ambitions personnelles de certains« .

Et ambitions riment souvent avec divisions :  » il y a un clivage entre les partisans de Damien Alary, président du Conseil Général et le sénateur Sutour. Cette situation atteint les militants et a des conséquences sur le soutien économique de certaines municipalités« , reconnait un militant socialiste.

Cap sur 2014

Katy Guyot, Photo DR/

De la pagaille à la veille de 2014… Voilà qui n’est pas des plus stratégique pour la reconquête : les grandes villes du département sont tenues par la droite et des communes gardoises pourraient tomber tomber dans l’escarscelle du FN.

« Le prochain premier secrétaire aura pour mission d’appliquer la politique nationale du parti au niveau départemental mais aussi de préparer 2014« , affirme Nicolas Cadène qui plaide pour un renforcement de la « collégialité » des différentes sections de la fédération . « Il faut aller convaincre des militants, faire la promotion de nos idées« , lance Katy Guyot, qui a récemment lancé un mouvement pour « comprendre et stopper la progression du Fn« .

Des soucis et des solutions que les militants auront d’avantage l’occasion d’aborder et de comprendre, samedi prochain.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité