Actualité générale.Actualités

NÎMES Incarcéré par erreur, Abdelouahab Mimeche assigne l’Etat !

Photo d'illustration.

Incroyable mais vrai. Abdelouahab Mimeche, 44 ans, a été incarcéré "par erreur", pendant trois jours, au commissariat de Nîmes, nous apprend le journal Ouest France ! Un sacré couac, qui s'est déroulé en octobre 2011. Originaire de Moselle, Abdelouahab Mimeche avait été contacté par les policiers nîmois pour le prévenir que son téléphone portable, qu’il avait perdu, avait été retrouvé.

Grande joie de l'intéressé qui déchanta rapidement… Lorsqu’il s’est rendu au commissariat, le quadragénaire a été interpellé au motif qu’il lui restait un peu plus d’un mois de prison à purger ! Une peine qu'il avait reçue en février 2010 à Nancy. Seulement voilà, Abdelouahab Mimèche avait entièrement effectué son stage derrière les barreaux. D'ailleurs, sur les 8 mois de rétention qui lui avait été infligés, le prévenu avait déjà passé 31 mois de détention provisoire.

L'administration a reconnu son erreur trois jours après. Mais pour Abdelouahab Mimeche la coupe est pleine ! Après avoir saisi la Commission nationale de réparation de la détention provisoire (afin d'être indemnisé de ses deux ans passées 'en trop" derrière les barreaux), le Mosellant vient d'assigner  l’Etat pour "faute lourde" et réclame 20 000,00 € de dédommagements ! Voilà un couac qui peut coûter cher…

 C.M

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité