A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.

PONT DU GARD Droit d’entrée piétons et cyclistes : des élus d’opposition mettent leur grain sel

Clic-clac, merci Kodak ! La photo d'élus locaux d'opposition (Marie-Chantal Barbusse, Laurent Burgoa, Thierry Procida, Franck Proust, Daniel-Jean Valade...), réunis ce lundi matin, sur le coup de midi, sur les marches de la Maison carrée à Nîmes, était symbolique, mais elle illustrait parfaitement la fronde des édiles UMP et UDI contre la nouvelle tarification du Pont du Gard, imposant désormais un droit d'entrée de 10 € aux piétons, 12 € aux cyclistes. "A Nîmes, chacun peut faire librement une photo de la Maison carrée ou des Arènes, sans qu'il lui soit demandé de mettre la main à la poche. Au Pont du Gard, il doit s'acquitter de 10 € s'il est à pied, 12 € s'il est à vélo", a ainsi commenté le conseiller général de Nîmes IV, Laurent Burgoa, véritable poil à gratter du Conseil général. D'une même voix, les élus d'opposition ont réclamé que la gestion du Pont du Gard, un monument inscrit au patrimoine de l'Unesco et labellisé Grand Site de France,  soit confiée par Délégation de Service Public (DSP) comme dans la large majorité des grands sites historiques. Avec, pour étayer ce propos, l'exemple de Nîmes où les trois sites ouverts à visite (Arènes, Maison carrée, Tour Magne) ont été délégués à Culture Espaces, une société privée,  qui reverse une contribution annuelle de 300 000 € à la ville.

Enfin, sachant que le Conseil général verse annuellement quelque 3 M€ au Pont du Gard, ils ont exigé que la gratuité soit accordée à tous les Gardois(es), sans qu'il soit nécessaire que la commune où ils résident ait passé une convention avec l'Etablissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) du Pont du Gard. "Cette disposition m'amuse beaucoup. A un moment où François Hollande demande la simplification administrative, le député et conseiller général William Dumas, président de l'EPCC, lui, la complique", a moqué Laurent Burgoa.

Etiquette

4 réactions sur “PONT DU GARD Droit d’entrée piétons et cyclistes : des élus d’opposition mettent leur grain sel”

  1. Si le candidat à la présidence du CG30 Burgoa entend gèrer le Gard comme l’UMP gère Nîmes…ou comme ses sosies du PS gèrent Montpellier…ça promet !

    1. En même temps, à Nîmes on paye pour visiter les arenes mais la commune se fait reverser de l’argent ; au pont du Gard on paye pour accéder à proximité et on paye des impôts en plus pour ce site… Alors la mauvaise gestion, elle est où? Nîmes ou le conseil général….?

  2. C’ est manifestement un groupe de grands gestionnaires en photos Même le Figaro a fait un article sur la gestion de culture espace qui a fait un tabac et riredans la France entière et Collias c’est ce charmant village ou le maire fait payer cher un parking pour accéder au Gardons !allez comprendre ?
    Mais nous avons tous compris les élections les rends fous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité