Actualité générale.Actualités

ALÈS Max Roustan et les « morpions de la misère » de la CGT devront repasser devant le tribunal

Max Roustan relaxé par le tribunal d'Alès en mai 2012 devra repasser devant le tribunal. Photo DR/OG

Il y a un an environ, en  mai 2012, le tribunal de grande instance (T.G.I.) d’Alès, avait prononcé la nullité dans  l'affaire qui opposait le député-maire Max Roustan au secrétaire de l’Union Locale CGT d’Alès, Fabrice Durand, qui avait porté plainte suite à des insultes proférées en public à son encontre, par l’édile, le 19 novembre 2010, lors de l’inauguration d'une pépinière d’entreprises (voir notre article).

Le syndicaliste avait aussitôt fait appel. Un nouvel épisode de l'affaire a donc eu lieu en avril dernier dont on attendait les résultats cette semaine. Or, contre toute attente il n'a y pas eu d'arrêt du tribunal. Il semble en effet que la participation officielle du Syndicat CGT dans cette affaire ait pu être clarifée selon le syndicaliste Sébastien Migliore impliqué. Une nouvelle audience avec une probable réouverture du dossier est donc prévue fin juin.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité