A la uneActualité générale.ActualitésPolitiqueSociété

MUNICIPALES 2014 La députée Françoise Dumas confirme ses ambitions pour Nîmes : « Je suis prête »

Conviée à déjeuner ce lundi par Françoise Dumas qui entendait présenter le bilan de sa première année législative, la presse régionale n'a pas attendu la poire et le fromage, pour interroger la députée socialiste sur ses intentions pour les municipales du printemps 2014 à Nîmes. "Je suis prête, mais je ne veux pas être celle qui divise. La décision appartient aussi à Damien Alary, sachant que je demeure pour ma part convaincue que cela ne peut être autrement qu'en tandem ! Maintenant, si pour des raisons qui lui appartiennent, Damien Alary n'était pas candidat, je partirai", a commenté Françoise Dumas, qui n'a jamais caché son intérêt pour la ville de Nîmes. Moins encore depuis qu'elle sait que la loi sur le non-cumul des mandats "qu'elle votera des deux mains et des deux pieds" ne s'appliquera pas avant 2017, ce qui lui laisse somme toute deux ans pour préparer sa succession à la vice-présidence du Conseil régional - elle est en charge des affaires économiques - et quatre ans pour pourvoir à son remplacement sur les bancs de l'Assemblée nationale. IMG_7249

Accompagnée de ses collaborateurs (trices) auxquels s'était joint Stéphane Tortajada, premier secrétaire du Parti socialiste gardois qui fut son directeur de campagne pour les législatives de juin 2012, la députée du Gard estime que les militants socialistes de Nîmes sont dans de meilleures dispositions que pour les précédentes municipales : "ils sont prêts, il n'y a pas de courants, pas de divergences ni de cacophonies. Ils veulent l'unité et il n'y aura pas de rivalités. Il faut d'abord se parler et rassembler la famille, avant de susciter un accord le plus large possible de la gauche autour d'un projet municipal qui recevra l'adhésion de la population". Certes, il reste encore du chemin à accomplir pour mobiliser, dès le premier tour, le plus large rassemblement possible, mais Stéphane Tortajada ne voit que de bonnes raisons d'espérer, après les contacts "encourageants et fructueux" noués entres les socialistes et leurs homologues d' Europe-Ecologie/Les Verts, des Radicaux de Gauche, des Républicains et Citoyens, du Parti communiste ou, encore, des adhérents du collectif de Jean-Paul Boré, Tous pour Nîmes et son agglomération. Seul le parti de gauche serait pour l'heure récalcitrant, estimant que la politique nationale du gouvernement Ayrault suscite plus de désillusions que d'espérances. "Il faut faire le maximum pour réunir, sur le terrain municipal, tous nos partenaires de gauche, puis ouvrir la liste à la société civile. A y regarder de plus près, il n'y a pas de grosses divergences sur les orientations principales. Pour le moment, il n'y a pas de temps perdu, chacun chemine. Il n' y a pas d'autre choix que de partir les uns avec les autres... sinon, nous sommes morts", a ajouté la députée. Tel un écho au plan d'attaque tout militaire voulant que ce soit le terrain qui commande la manoeuvre. Et non l'inverse.

Quant à la participation - ou non - de Damien Alary à cette liste municipale de rassemblement que Françoise Dumas souhaite "renouvelée, rajeunie et ouverte à la société civile" , elle paraît avant tout conditionnée par la stratégie que le président du conseil général entend mettre en oeuvre pour répondre aux trois exigences législatives que sont le non-cumul des mandats, l'accélération hardie de la décentralisation et le redécoupages des cantons... sans perdre pour autant la présidence du conseil général du Gard : "tous ces éléments configureront la stratégie définitive qui sera adoptée. Si Nîmes ne compte plus que quatre cantons, cela va lourdement peser. Il ne faudra pas se contenter de ne pas en perdre... mais il faudra en gagner".  Autant dire que les élections municipales de Nîmes ont d'ores et déjà l'aspect d'une poupée russe avec, derrière la façade de l'hôtel de ville de Nîmes que la gauche ambitionne de ravir à Jean-Paul Fournier, des pouvoirs à préserver ou à conquérir à la Communauté d'agglomération, au conseil général du Gard, au conseil régional Languedoc-Roussillon... De la place pour chacun mais chacun à sa place.

Dans l'une des nos prochaines éditions, nous reviendrons sur le bilan législatif de Françoise Dumas

Articles similaires

44 commentaires

  1. Pour une vice présidente de région, députée du Gard qui veut briguer un mandat municipal d’une ville de 150 000 habitants prôner le non cumul des mandats c’est pas un peu se foutre de nous?

    1. Rappelons tout de meme que lors des municipales de 2008 Mme Dumas s’est vue proposer de rejoindre la Liste de Fournier et qu’elle a réfléchie plusieurs jours pour donner une réponse ,AH l’ambition quand tu tiens ,ça serait tourner toutes les tetes

  2. Il serait temps d’affirmer ses positions plutôt que de tergiverser comme le fait madame Dumas. Soit elle assume ses désirs de candidature soit elle continue à être à la merci de Alary! Soit elle s’avance car elle a un réel projet pour la ville soit elle passe son tour!

  3. Lol, on dirait ma première copine! On allait faire l’amour, c’était notre première fois, elle me disait « je suis prête » mais au final à force de retourner sa veste nous nous sommes séparés et elle est allé faire sa vie ailleurs. Issue identique pour madame Dumas ??

  4. Françoise, je t’ai déjà dit qu’ici c’est pas le tango, un pas en avant, un pas en arrière! Non, ici c’est le Flamenco!!!! Olé

  5. Moi je chantais et on fait tourner les serviettes mais je lègue mes droits à Françoise pour son fameux « et on fait tourner en bourrique… Tralala, tous les petits électeurs socialistes, tralala, je sais pas ce que je dis ou fais mais je m’amuse comme je peux… Tralala » a chanter sur l’air de ma chanson hein

  6. « J’y vais mais j’ai peur « … ou Josiane Balasko qui s’apprête à dévaler sa première piste …attention la CHUTE !!

  7. Si on vois madame Dumas autant que ce que nous la voyons depuis qu’elle est député, nous ne la verrons pas beaucoup, en effet elle est vraiment très discrète en tant que représentante de sa circonscription à part de faire des apéros chez pantel pour ses amis socialiste.
    On doit la voir plus souvent dans les salles de danses, un pas en arrière 2 pas en avant 2 pas sur le coté !!!
    Oui mais ça c’est socialiste… Voir le gouvernement:- j’avance, je recule, je dis , je dédis, bref à vous de voir!!!
    Nîmes attraperai le mal de mer…

  8. Aucune rencontre ,aucune discussion officielle sur les municipales n’a eu lieu entre le PCF et le PS ni au niveau local sur Nimes ,ni au niveau départemental,Mme Dumas et Tortajada racontent n’importe quoi .
    Truddaiu Pietro membre de l’éxecutif départemental et nimois du PCF ,chargé du Front de gauche

    1. Au PCF les candidats sont désignés par un vote des adhérents à bulletins secrets et non désignés par le fait du Prince ou de la princesse comme au FN ou dans certains états majors

  9. Bon, j’ai beau chercher dans l’article….je crois qu’il manque un paragraphe sur le bilan de notre députée si discrète ! parceque si j’ai bien compris, cette photo symbolique sonnait les 1 an de mandat. Et alors, quelqu’un peut me donner au moins une belle action réalisée ?

  10. On peut penser ce qu’on veut , mais une chose est certaine: le PS Gardois doit à Madame Dumas sa pacification. Elle en a été à l’initiative et cela a été une tâche ardue. le PS était complétement divisé de l’intérieur, par les courants, les élections en interne etc…

  11. Françoise DUMAS ou le devoir sans l’envie, la volonté sans la conviction, la démarche sans le panache, Nîmes sans les Nîmoises et les Nîmois……..du vent et surement pas un mistral gagnant.

  12. Tous ces gens qui se déclarent seuls pour les municipales… Ils illustrent bien qu’ils n’ont pour d’autres buts que de servir leur ambition personnelle, et pas celle des nîmois. Fournier-Dumas même combat.

  13. MAiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis oui Françoise c’est bien! A mon avis, elle a trop levé le coude, pas pour travailler hein, à l’apéro de bilan de ses un ans et du coup elle se sentait plus. J’imagine la scène : « Ouiiiiiiiiiiiiiii je suis prête » J’imagine presque les relans à la Françoise Hollande…

  14. Françoise Dumas, par la qualité de son action en tant que Députée, démontre qu’elle est une femme de cœur, de terrain et de conviction. Les valeurs humanistes et républicaines sont au centre de ses interventions et l’intérêt collectif guide ses actes, au service des citoyennes et des citoyens. Si elle est prête, alors nombreux seront les nîmois à être prêts pour soutenir la liste sur laquelle elle figurera et ainsi éviter les idées nauséabondes du FN et offrir aux nîmois une véritable alternative aux années Fournier et Co. En complément, Françoise Dumas ne se déclare pas seule malgré les commentaires ci-dessus, elle se dit prête à prendre ses responsabilités en fonction du contexte…

  15. La loyauté n’est pas un manque de courage politique. C’est bien parce que les ambitions de Françoise DUMAS ne sont pas personnelles qu’elle envoie ce message de rassemblement.
    Et le bilan du travail réalisé en tant que députée est de bon augure pour la suite!

    1. Mme Dumas a notamment voté la loi entérinant L’ANI accord national interprofessionnel permettant au MEDEF de pouvoir licencier plus rapidement et plus facilement et faisant disparaître de nombreux droits des salariés
      Elle a aussi refusé de voter la loi sur l’amnistie sociale des syndicalistes et des militants écologistes que l’on poursuit pour qu’ils soient fichés par L’ADN
      Bref un bon bilan pour QUI ?

  16. Simple citoyen nîmois, j’essaierai tout de même d’être plus mesuré.

    Sur la question des cumuls, il me semble qu’avec un sénateur-maire-président-d’agglo à la tête de la ville, sans perspectives sur un quelconque non-cumul des mandats il serait un peu facile de tirer sur Françoise Dumas sur cette question. De même pour le Front national (ou Rassemblement bleu-marine) avec Gilbert Collard qui ne verrait pas d’un mauvais oeil de cumuler siège de député et fonction d’édile. Bref, à tout le moins balle au centre avec avantage Dumas pour l’occasion (seule à évoquer le non-cumul parmi les personnes ici précédemment citées).

    Sur le reste, et notamment des commentaires, il me semble que la méthode décrite dans l’article n’est pas celle de la déclaration abrupte prompte à engendrer une forme de psycho-drame scénarisé comme nous pouvons le voir entre Fournier et Lachaud, gardant en tête le Front National en embuscade. Il apparaît que c’est surtout le dialogue entre formations politiques qui est envisagé, comme entre les personnes.

    Ce qui m’apparaît donc, c’est bien que le Parti socialiste souhaite avancer avec calme et méthode, dans le respect des formations politiques de gauche comme des personnes, où serait donc le mal, je vous le demande 😉

  17. Le dénigrement c’est bien connu fait avancer les choses……
    La démagogie, les contres vérités aussi……….
    Françoise DUMAS en qualité de députée a plus qu’un bilan honorable.
    Une petite question qu’elle est le bilan de Mr FOURNIER Sénateur??
    Le ville de Nîmes pourrait avoir besoin de Françoise DUMAS. Ses qualités humaines, son écoute et ses facultés de rassemblement sont des atouts pour Nîmes qui a bien besoin d’apaisement. Regardez autour de vous……..

  18. C’est très intéressant et cet article nous apprend beaucoup de choses sur « le bilan de la première année législative » de Madame DUMAS … Gros gros bilan.

    Sinon, elle manie habillement le rapprochement/écart avec Alary, mais si c’est un « tandem » qu’elle souhaite, n’hésitons pas : NIMOISES, NIMOIS, cautisons-nous et offrons lui son VELO. Ca l’occupera pour un petit moment et on pourra réellement parler de l’avenir de notre ville.

  19. Ok, cette nana n’est peut pas une gauchiste, mais je sais qu’elle aide les assoc et les gens qui ont des problèmes. Je suis etonné que les camarades soient aussi sectaires. On aura besoin de tout le monde pour battre la droite à Nîmes.

  20. Enfin une candidate qui a du souffle pour faire face à la droite réactionnaire et opportuniste nîmoise et à la montée du FN. On en reparlera tantôt : a voté !

  21. En ce qui concerne le cumul, il ne faut pas délirer, avec un mandat de député, il ne peut être cumulé qu’un seul mandat local, elle devra donc démissionner du Conseil régional. Elle sera alors députée-maire jusqu’aux prochaines législatives comme beaucoup le sont à droite ou à gauche.
    Le plus important, c’est le projet pour Nîmes. Et peut-être encore plus l’intégrité et la non-obstination dans des projets contestés par beaucoup trop de monde. Une alternance pour Nîmes, beaucoup l’espère, elle sera possible s’il n’y a pas de coups bas…

  22. Madame Dumas s’est brûlée les ailes. Députée de la majorité elle doit assumer la politique désastreuse de François Hollande. Elle n’est donc pas en position de battre Jean-Paul Fournier. Il faut tirer les leçons de la municipale de Villeneuve sur Lot. La gauche doit donc se rassembler derrière un autre candidat. Le tandem Alary/Boré peut être le ticket gagnant!

    1. quelle blague! Dumas assume la politique de hollande et Alary/Boré sont de jeunes perdreaux de l’année qui n’auraient rien à voir avec Hollande et sa politique désastreuse

  23. Mme DUMAS Député doit assumer le bilan de François HOLLANDE Président de la République, un bilan catastrophique en matière d’emploi, de croissance, de projets innovants…et elle ne pourrait pas nous embrumer avec des projets de société à la nîmoise!

  24. Sauvetage d’une partie des services de la Banque de France à Nîmes, désignation de la ville parmi les 11 sites expérimentaux de la politique de la ville, participation active à l’élaboration de la loi sur les emplois d’avenir, de la loi de refondation de l’Ecole, de la loi sur le mariage pour tous, dépôt de l’amendement qui rendra obligatoire l’inscription de la devise républicaine au fronton des établissements scolaires, vce-présidence du groupe d’étude sur la tauromachie, défense des viticulteurs locaux, accompagnement d’associations sociales et humanitaires, permanences dans les quartiers de Nîmes et les villages du canton de la Vistrneque et de Beaucaire, accueil de jeunes stagiaires, etc. N’en jetez plus la cour est pleine. Et combien d’élus nîmois peuvent revendiquer en plusieurs dizaines d’années un bilan aussi utile pour Nîmes ? A voir les réactions téléguidées de certains internautes, certains machos de la vieille politique nîmoise commencent à transpirer ! Bravo Mme DUMAS !

    1. je suis bouleversé par ce bilan qui a transformé la vie des nîmois
      Vous avez oublié de dire qu’elle a voté le Traité européen Sarkozy-Merkel qui impose l’austérité à toute l’Europe ,saigne la Grèce ,L’Espagne….
      Elle a voté l’ANI qui supprime de nombreux droits aux salariés et permet aux patrons de licencier plus facilement et plus rapidement
      Elle soutient le projet de reforme des retraites qui va reculer l’age de départ et baisser les pensions

  25. En 2008 elle a voulu partir avec Fournier, ce dernier à donne les ordres à RF membre de l’UMP pour l’aider lors des élections législatives…. eh oui, comme ça il a tué YL….pour le dominer après par une proposition à l’agglomération…..oh la politique…

  26. Pfffff, les socialos ne changeront décidément jamais. Elle parle de rassemblement alors qu’elle ne pense qu’à une chose, distribuer les postes à ses amis. Où est le projet socialiste ? Où est le rassemblement et l’appel à la société civile ? Non mais je rêve. Le seul appel au rassemblement que j’entends depuis des mois, le seul projet que je vois arriver méthodologiquement vient de l’association de Jean-Paul Boré. Car oui, un projet collaboratif et citoyen ne se construit pas en trois mois. Il s’inspire des véritables attentes collectées sur le terrain, auprès des gens, dans leurs quartiers, en prenant du temps. Où est la députée..Vous l’avez déjà vu ??? Non, Madame Dumas, vous ne dûperez plus les Nîmoises et les Nîmois. La bataille est déjà perdue…La politique d’hier va laisser la place à un élan citoyen sans précédent. Assez la politique comique !

  27. Monsieur Pietro,

    Le Front de Gauche de Monsieur Mélenchon n’arrive pas à percer. A Villeneuve sur Lot quelques semaines après « L’ENORME » rassemblement de la Bastille pour la 6e République, le résultat du Front de Gauche est pour le moins décevant. Tirer les leçons de votre échec et gardez-vous de faire des listes autonomes. A Nîmes Mme FAYET c’est le ticket: » à tous les coups on perd ».

    1. Le front de Gauche réalise 5,1% contre 4,5% en 2012 c’est sur c’est peu
      Mais le plus inquiétant est pourquoi en un an le PS divise par 2 son score( 23,7% conte 46,9% en 2012 )et par 3 son nombre de voix
      Oui les électeurs socialistes sont déçus et sont restés chez eux et près de 2000 ont votés FN au 2eme tour
      Mon cher GREG combien sur Nîmes sont déçus et vont s’abstenir ou voter différemment en 2014,va t on continuer encore longtemps cette politique désastreuse qui ne fabrique que mécontentement ,déception,désillusions,peurs, et divisions
      N’y a t il pas d’autres solutions ,le Front de Gauche fait des propositions ,il faudra bien les écouter ,une autre majorité existe pour mettre en oeuvre une autre politique fondé sur l’Humain d’abord
      Le 16 juin des communistes,des socialistes,des écologistes,des syndicalistes ,des associations se sont réunis pour commencer à dessiner les contours de cette nouvelle majorité et les mesures à prendre pour arrêter les politiques d’austérité qui nous mènent dans le mur

  28. Mon cher Pietro,

    Allez-vous former une liste autonome du Front de Gauche à la prochaine municipale à Nîmes comme votre Parti, Le parti de gauche, vous y invite et
    en dépit de ce que pensent les communistes dont M. Mélenchon a dit qu’il n’en avait rien à foutre.

    1. Mon camarade GREG, tu permets que je te tutoie entre militants de gauche
      D’abord ,je suis membre du PCF et du Front de Gauche et je suis assez au courant de ce que pensent les communistes
      Je te rappelle que Nimes a été dirigée par un maire communiste pendant 26 ans depuis 1945 ,pour 2014 le Front de Gauche et donc le PCF propose de constituer une liste de large rassemblement sur la base d’un projet municipal en rupture avec les politiques d’austérité et de casse des services publics pratiquée par Fournier lachaud depuis 13 ans et malheureusement continuer par Hollande Ayrault
      Ces politiques créent misère et chômage ,désespèrent ceux qui ont pour le changement en 2012 et les conduisent à l’abstention laissant ainsi la place à la droite et l’extrême droite
      Dans cette liste tous ceux(socialistes,écologistes,communistes,syndicalistes,associatifs..) qui veulent changer de cap pour un vrai changement local et national sont les bienvenus

  29. Il faut que Madame Dumas se sente bien esseulée pour aller chercher des soutiens si loin de Nîmes à Montpellier et Bagnols sur Cèze…La mayonnaise ne prend pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité