Actualité générale.Actualités

FAIT DIVERS : Eméché, l’alésien se fait usurper son identité et risque la prison

Tour eiffelLe fait divers pourrait prêter à sourire s'il n'y avait dans la nature un vrai coupable toujours recherché. L'affaire commence assez banalement quand un alésien, la trentaine, est ramassé dans l'après midi sur la voie publique en état d'ivresse par les services de Police d'Alès. Arrivé au poste il s'avère que cet individu fait l'objet d'une fiche de recherche : Il n'a pas réintégré la maison d'arrêt de Mont de Marsan au terme de son autorisation de sortie.

Mais notre homme jure qu'il n'a jamais fait de prison et qu'il ne comprend pas ce qu'on lui reproche. Il lui est toutefois difficile de se faire entendre dans son état, alors qu'il est déjà maintenu au poste pour son dégrisement. D'autant que l'identité complète correspond exactement. Seul indice, le détenu "en vadrouille" possède un signe distinctif, en l’occurrence un tatouage de la Tour Eiffel sur le dos. Invité à se dévétir notre quidam, lui, ne possède aucun souvenir de Paris, ni même le moindre petit tatouage sur le dos. Dès lors les policiers auront vite fait de se faire communiquer la photographie du détenu et de disculper notre homme. La question reste maintenant de savoir comment le vrai détenu, toujours dans la nature, a réussi à usurper l'identité (avec de vrais faux papiers ?) de notre alésien, qui s'en tire finalement à bon compte.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité