Actualité générale.Actualités

BAGNOLS Consternation après les aveux de Jacques Devi sur le meurtre de sa femme

Jacques Devi
Jacques Devi Ph. DR

A Bagnols et dans le milieu du cyclisme dont Jacques Devi était une figure très connue, ses aveux ont fait l'effet d'une bombe. Le procureur a en effet confirmé que Jacques Devi avait reconnu, hier lors des audiences, "avoir donné la mort à son épouse" samedi soir (voir notre article). Un meurtre par conjoint qui lui fait encourir la réclusion criminelle à perpétuité. Jacques Devi est aujourd'hui placé en détention alors que l'enquête se poursuit. En effet l'autopsie effectuée lundi a révélée des blessures par armes à feu et d'autres coups. Si une arme a pu être retrouvée elle n'a pas encore été identifiée comme étant l'arme du crime.

Grand sportif , l’artisan tapissier décorateur était une figure de proue du VTT, dont il avait contribué à perfectionner les machines tout en s'illustrant avec de nombreuse victoires. Sur les réseaux sociaux, les commentaires, nombreux, rappellent que Jacques Devi, originaire de Sarrians dans le Vaucluse, a grandi dans une famille de cyclistes. Dans une interview donnée à velo101 on peut lire : "Jacques Devi fait partie des premiers personnages du VTT, sans doute même a-t-il été le premier. A l'époque où l'Internet n'en était qu'à se version militaire, sa moustache (qu'il a toujours), ses casques, son style, et ses coupes à l'iroquoise ont marqué les esprits. Deux années 1987 et 1988 et puis s'en va, jusqu'en 2005 où sa gouaille, son style et ses perfs sont revenus sur le devant de la scène." Il fait un retour remarquable en finissant -17 ans après- 1er ex aequo de la Transvésubienne 2005.

Ailleurs on lit que "Jacques Devi est aussi le 1er Champion de France de l'histoire et qu'il est le champion Français qui incarne le plus l'esprit "Mountain Bike".  Pour tous il fut  un grand du VTT; qui apporta un plus indéniable par son originalité et son travail, sur la géométrie des cadres, le travail sur les pneus... "Puisqu'il a tué sa femme, sa place n'est plus sur un vélo mais en prison" commente, avec regret,  un de ses amis, tout en ses rappelant les bons moments du passé !

Mise à jour du 1/10/13 : Jacques Devi a mis fin à ses jours dans sa cellule à Toulouse dans les derniers jours de septembre.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité