Economie

ST FLORENT SUR AUZONNET Créer et vivre en Cévennes, de multiples possibles

Une réponse personnalisée aux questions. Ph DR/RM
Une réponse personnalisée aux questions. Ph DR/RM
Une réponse personnalisée aux questions concernant la création. Ph DR/RM

St Florent a vécu ce jeudi 19 son premier forum "Créer et vivre en Cévennes" qui réunissait l'ensemble des structures d'accompagnement de la création d'activité existant sur les terrain. Co-organisé par le Lieu Ressources-Relais Emploi Vivre en Cévennes, la Pépinière d'initiatives Léo Lagrange, la Maison de l'Emploi et Cité des Métiers Pays Gardois le forum proposait également au cours de la journées deux tables rondes sur les sujets "Qui m'accompagne pour créer?" et "Quelles sont les opportunités du territoire?". "A partir de cette problématique de la création, nous nous sommes appuyés sur les réferents RSA, le Relais emplois, la mission locale pour identifier un premier public que nous avons invité de manière personnalisée..." explique Christelle St Cyr coordonnatrice du Lieu Ressources-Relais Emploi Vivre en Cévennes "... le reste du public est venu suite à l'affiche et à la communication".

Une première table ronde Ph. DR/RM
Une première table ronde Ph. DR/RM
DSCF9008
Sylvie Catelan, gérante de Mine de Talents. Ph DR/RM

Avec un peu de retard la première table ronde s'est installée dans une salle annexe tandis que dans la grande salle  les contacts individuels se poursuivaient sur les stands dans le grande salle Louis Aragon. Les solutions proposées au créateur sont en effet nombreuses à l'exemple de La Mine de Talents qui propose une réelle alternative à la création d'emploi. Cette coopérative d'activité et d'emploi accompagne en effet les porteurs de projets avec un statut d'entrepreneur salarié. Les créateurs sont ainsi hébergés juridiquement et comptablement par la coopérative qui leur permet en plus de transformer une partie de leur chiffre d'affaires en salaires. "Mine de Talents qui a été créée il y a sept ans compte aujourd'hui près de 92 entrepreneurs salariés, 5 d'entre eux se sont d'ailleurs de venus des associés de la Scop" explique Sylvie Catelan, gérante. "Aujourd'hui la moitié de nos entrepreneurs viennent du Pays Grand Combien. Un tiers d'entre eux on plus de trois ans avec un taux de survie de 75% au delà des trois ans. Si les statut est très intéressant à titre personnel, la structure nous a permis de structure des départements : formation, habitation, communication, bien être... au sein desquels les entrepreneurs peuvent mettre en place des actions collectives.  Vingt trois autres stands (ADI, Balise, Solidarnet, RSI, MLI, Relance, Léo Lagrange...) ont permis aux visiteurs d'élargir l'éventail de leurs possibilités. L'inauguration officielle du forum a eu lieu en fin de matinée.

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité