Gardonnenque

SAINT-GÉNIES-DE-MALGOIRES 10ème fête des paysans de la conf’, ce dimanche 06 octobre 2013

fete-de-la-conf-2013

 

La Confédération paysanne est mobilisée pour lutter contre l’industrialisation de l’agriculture. L’agriculture est un sujet de société qui concerne certes les paysans mais aussi les citoyens. Au travers de la campagne « Envie de paysans ! » nous travaillons à créer du lien, car c’est ensemble que nous pourrons faire évoluer les choses, en particulier les politiques agricoles.

Partout en France, des fêtes paysannes, des marchés, des conférences, des projections sont organisés. Plus d’une centaine d’événements ont déjà eu lieu depuis la rentrée et des dizaines d’autres sont à venir.

Pour le Gard, la 10ème édition de la Fête des Paysans de la Confédération Paysanne du Gard et de son réseau, se déroulera cette année encore, à Saint-Génies de Malgoires, ce dimanche 6 octobre 2013.

Comme chaque année, il se tiendra toute la journée un marché paysan, un village associatif, des ateliers et démonstrations ainsi que des animations pour les enfants.

La journée sera marquée par plusieurs temps forts :

- le matin un débat : “Des accords de libre-échange, dans l’intérêt des paysans?”

- à midi un repas complet concocté à partir de produits issus de l’agriculture paysanne et locale...

- et l’après midi par la diffusion du film “Les fils de la terre” d’Edouard Bergeon suivi d’un débat.

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme en détail :

10 heures : Forum - débat “Des accords de libre-échange, dans l’intérêt des paysans?”

« Le libre-échange est un principe visant à favoriser le développement du commerce international en supprimant les barrières douanières tarifaires et non tarifaires et les réglementations nationales susceptibles de restreindre l'importation des biens et des services. […] Le fondement de ce système repose dans les théories économiques classiques de la division du travail entre les différentes nations (division internationale du travail) et de l'avantage comparatif. Sa finalité étant en principe d'augmenter la richesse de chacune des nations qui y concourent, elle contribue à augmenter le volume, la puissance et la profitabilité du secteur du commerce et du négoce international par rapport aux secteurs productifs, en particulier locaux et vivriers. » (source Wikipedia)

Depuis quelques années, les accords de libres échanges fleurissent de tous cotés. En agitant l'épouvantail de la récession, on nous explique qu'il faut commercer plus librement, et donc accepter leurs conditions du libre-échange. Il s'agit surtout de justifier la pression des multinationales qui se frottent déjà les mains. Pourtant, l’impact global de ce type d’accords présente des aspects qui sont loin d’être positif. Ils entraînent directement une régression démocratique avec un abaissement généralisé des règlementations existantes sur l’environnement, le social, la finance, les activités des entreprises transnationales. En ce qui concerne l’agriculture, de nombreuses organisations paysannes du Nord comme du Sud dénoncent « Ces accords commerciaux [qui] servent les intérêts des entreprises transnationales, et non ceux des peuples d’Europe et d’Amérique latine. Les accords tels que ceux-ci vont à l’encontre de la souveraineté alimentaire et représentent une menace pour les vies et les moyens de subsistance de milliers de gens.» (Javier Sanchez Via Campesina)

Ce débat sera l'occasion de mettre en lumière les conséquences du libéralisme en agriculture, pour les paysans et pour l'alimentation. En présence de responsables nationaux de la Confédération paysanne, les échanges porteront sur les constats, les propositions officielles ou les alternatives portées par les mouvements sociaux et paysans.

 

Midi : Repas complet en musique produits issus de l’agriculture paysanne et locale, ...

 

15 heures: Film et débat “Les fils de la terre” d’Edouard Bergeon

29 mars 1999. Christian, le père du réalisateur, tombe sur son lit en agonisant. Il vient d’ingérer des pesticides et ne se relèvera pas. Il était agriculteur. Il avait 45 ans. Il était l’exemple type de ces paysans français qui se battent jusqu’au bout pour conserver leurs exploitations malgré les crises agricoles à répétition. Dix ans plus tard, rien n’a changé, le phénomène s’est même amplifié. 805 agriculteurs français ont mis fin à leurs jours en 2009…

 

Toute la Journée

Marché paysan (dès 9 heures): Des paysans gardois viennent vous présenter les pains, vins, fromages, fruits, légumes, gâteaux et galettes, miel, confitures... tout frais sortis de leurs fermes et de leurs ateliers !

Forum d’associations locales, nationales ou internationales de défense des paysans, des libertés et de l'environnement et puis aussi du commerce équitable, des librairies militantes…

Animations pour les enfants : Un espace Ludothèque et des animations pour les enfants avec la Ludothèque de Saint Jean du Gard et des ballades en poney, en calèche avec Stephan. Et aussi des poules, des chèvres, des abeilles…

Buvette : Du vin gardois bien sur, mais aussi de la bière de Sommières, des jus de fruits locaux, du café et du thé équitable…

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité