A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.Personnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

ALÈS Résidence R. Roussel : Le logement social sort des quartiers difficiles

Max Roustan, Jean Michel Suau et Jean-Luc Garcia inaugurent la résidence Romain Roussel. Photo DR/RM
Max Roustan Jean Michel Suau et Jean Luc Garcia réunis pour l'inauguration de la Résidence Romain Roussel. Photo DR/RM

L'inauguration par les Logis Cévenols de 14 villas, rue Romain Roussel, est l'occasion de rappeler l'évolution de l'offre des logements sociaux sur Alès.

Brève allocution avant la  visite. Ph DR/RM
Brève allocution avant la visite. Ph DR/RM

Situé  à la limite de St Privat des Vieux, derrière le chemin du Viget, rue Romain Roussel, cet ensemble de 14 villas dont 13 de type 4 et une de type 5 est proposé à la location pour un loyer mensuel de 482 € (T4). Chaque villa est certifiée très hautes performance énergétique. "C'est important" souligne le président de l'office Jean-Luc Garcia "car c'est la garantie pour les locataires d'avoir les charges les plus basses possibles, ce que nous ne maîtrisons pas toujours alors que nous pouvons maîtriser les loyers". Pour le maire Max Roustan ce type d'investissement constitue la preuve que "depuis que l'on a commencé la démolition ANRU dans les quartiers difficiles, les Logis Cévenols, qui travaillent aujourd'hui à l'échelle de l'agglomération et même du département, reconstruisent hors des quartiers. Pour Max Roustan, "la mixité sociale est bien en marche à Alès, même s'il faut parfois dix ans pour faire aboutir un dossier".

Une allusion destinée à son adversaire politique Jean-Michel Suau, venu inaugurer cette résidence avec lui en tant que représentant du Conseil Général. Jean-Michel Suau a d'ailleurs rappelé "qu'à Alès, et quelque soit la couleur politique, le Conseil général avait toujours soutenu le logement social même hors compétences" . Il a souligné  également l'implication du département au niveau du Fonds de Solidarité dans lequel il aimerait que la ville abonde également. "En l'occurrence la participation du département est ici de 2% tout comme celle de la Région qui est de 5%", insiste Max Roustan pour remettre chacun à sa place. "La région paye les portes d'entrées, ce qui est important pour éviter les courant d'air..." lance-t-il sous forme de boutade, et plus sérieusement, "pour la Région il s'agit de la dernière aide de l'année puisque notre budget est épuisé. Nous devrons faire le reste seuls, nous en avons l'habitude !"

Le lotissement s'intègre parfaitement dans le quartier et une rapide visite permet d'apprécier la qualité de ce projet du Promoteur Foncier Côté Sud mené par le cabinet Benoît architecte. "On est très loin de l'époque où il suffisait de  loger les gens de la campagne à la ville" expliquent les élus .Chaque villa possède une cour avant, un jardin privatif et un garage. Les terrasses extérieures sont carrelées, les jardins séparés par une clôture bois. A l'intérieur  le logement est entièrement carrelé et dispose d'un chauffage individuel gaz. L'implantation des maisons sur le terrain a permis de conserver la végétation et notamment de proposer des logements à la location dans un cadre déjà arboré.

Un lotissement implanté au mielu des arbres et qui s'intègre parfaitement au quartier. Ph DR/RM
Un lotissement implanté au milieu des arbres et qui s'intègre parfaitement au quartier. Ph DR/RM

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité