A la uneActualitésEconomieEconomie.Polémique.

ECOLE DES MINES Le CA autorise le rapatriement des activités de Nîmes à Alès

Le directeur e Mines d'Alès Brono Goubet annonce le regroupement des activités sur le site d'Alès. Ph DR/RM
Le directeur de l'Ecole des Mines d'Alès, Bruno Goubet annonce le regroupement des activités sur le site d'Alès. Ph DR/RM

"La CCI de Nîmes se bat pour nous garder, la CCI Régionale doit faire face à des contraintes budgétaires violentes et il y a cinquante personnes à déménager, mais surtout j'ai un problème de survie de l'école à court terme sur lequel je ne peux transiger". C'est dans ce contexte que Bruno Goubet à obtenu du Conseil d'administration de l'Ecole de Mines d'Alès qui s'est tenu ce jeudi matin l'autorisation de mettre en œuvre la stratégie de regroupement des activités sur le site d'Alès et d'abandonner le site Nîmois.  Un décision qui devra toutefois être validée lors d'un prochain conseil d'administration prévu le 3 avril prochain "qui examinera l'impact de toute décision éventuelle de financement externe pérenne et durable des activités de l'EMA à Nîmes avant de prendre une décision définitive sur ce point".  Pratiquement le projet, qui s'inscrit d'ailleurs dans les grandes lignes stratégiques de l'école pour 2014-2017 au sein de l'Institut Mines Télécom  prévoit "de concentrer les moyens et les activités notamment au travers une rationalisation des implantations'". L'école confortera donc son assise territoriale à Alès avec le développement de son site de Croupillac, qui accueillera le campus scientifique Louis Leprince Ringuet  regroupant des laboratoires, l'incubateur, les apprentis, le tout autour d'une zone rencontre (hub créativité) à l'horizon 2017. La construction de deux nouveaux bâtiments de 3000m2 et 2500m2 en deux tranches de 9M€ d'investissements sont prévus. L'école qui emploie 365 personnes dispose actuellement de 50 personnes à Nîmes (70 avec les thésards). Onze d'entre-elles ne seront pas remplacées au terme de ce regroupement qui doit permettre des économies de fonctionnement par la mutualisation. "Le sujet le plus préoccupant c'est  précisément ce transfert de 50 personnes de Nîmes à Alès" explique Bruno Goubet qui n'est pas inquiet sur le financement des investissements . "Cette décision va permettre de sortir de l'incertitude et de commencer à recevoir les personnels."

Dans un communiqué de presse ce jour la CCI de Nîmes estime que "des solution restent possibles" je cite : "Le conseil d’administration de l’EMA, auquel siège à présent Henry Douais, Président de la CCI Nîmes, a compris l’analyse de la CCI Nîmes, concordante avec celle de Nîmes Métropole : la double-implantation de l’EMA à Alès et à Nîmes est une force pour notre territoire et pour nos entreprises en matière de développement économique. A l’inverse, même si elle est motivée par une recherche de rationalisation donc d’économies à l’échelle de l’Ecole, la perte de l’implantation du site de l’EMA à Nîmes serait une perte majeure pour le territoire, les porteurs de projets innovants, et les entreprises. Même si les points de vue pouvaient être partagés lors des débats très riches, le conseil a voté à l’unanimité le report au CA EMA d’avril 2014 de la décision définitive sur la question des implantations de l’EMA. D’ici là, la CCI Nîmes avec la CCI LR, et les collectivités à l’initiative de Nîmes Métropole, poursuivront la recherche d’une solution durable pour répondre à la question du co-financement du site de Nîmes, les besoins étant estimés selon l’EMA entre 1 et 1,1 M€. Forte de la délibération de son assemblée générale du 24 octobre 2013, la CCI Nîmes défendra sa vision d’un appui durable à l’EMA pour que soit préservée cette double-implantation, devant le Bureau et l’AG de la CCI LR : celle-ci délibérera le 28 novembre 2013 sur les moyens alloués aux CCI territoriales pour mener leurs projets".

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité