A la uneEconomieEconomie.

FAIT DU JOUR La Grand’Combe s’offre un Parc régional d’activité économique

Patrick Malavielle "le Parc Humphry Davy constitue une formidable opportunité pour le territoire. Ph DR/RM
Patrick Malavieille "le Parc Humphry Davy constitue une formidable opportunité pour le territoire". Ph DR/RM

La région Languedoc-Roussillon s'est lancée dans la construction d'un réseau de parcs d'activités pour l'implantation d'entreprises nouvelles. La Grand Combe est l'un des trois sites retenu dans le Gard aux côtés de Laudun et de Marcoule. Une formidable opportunité pour le territoire selon Patrick Malavieille.

Dans le cadre de son schéma régional de développement économique la région Languedoc Roussillon s'est lancée dans un vaste programme d'investissement pour faire décoller l'emploi au travers des entreprises en création et en développement. En créant ce réseau composé d'une quinzaine de parc régionaux la région propose à terme plus de 1000 hectares en foncier d'entreprise sur différents site avec des vocations particulières. Ainsi à La Grand'Combe on parle énergie, biomasse, filière bois-papier, artisanat...  Au pays le la mono industrie de l'extraction charbonnière,  l'accent est mis sur la reconversion et aux activités liées à l'éco-industrie au tourisme vert et aux nouvelles technologies, notamment biotechnologie et sports mécaniques (on est à un jet de pierre du Pôle mécanique alésien !). A Laval Pradel, 30 ha en surface seront disponibles pour des parcelles allant de 1500 à 10.000 m2

Un nouveau pont et un nouvel accès

En plus d'un accompagnement régional possible pour les entreprises (LR Invest...), la grande originalité de ces parcs est d'être gérés par des établissements publics autonomes dont les moyens budgétaires proviennent des entreprises installées sur le parc (60% de la taxe professionnelle). Une richesse qui peut être réinvestie sur le parc selon les besoins des entreprises (aménagements ou services). "La démarche initiale de la Région consistait à investir précisément là où existaient des difficultés pour l'emploi" commente Patrick Malavielle, le maire de La Grand'Combe  qui revient sur la genèse de ce choix. "Petit à petit le maillage s'est construit à l'échelle de la région. Mais ce qui est important pour nous c'est qu'avec cette décision d'investir ici s'est posée la question du désenclavement. Ainsi le Conseil Général va nous aider dans la construction d'un nouveau pont sur le Gardon qui va servir à la fois d'accès au Parc Humphry Davy mais également permettre de construire une nouvelle entrée de ville pour la Grand Combe."

Une nouvelle dynamique

Pour Patrick Malavieille, l'implantation de ce parc constitue donc une formidable opportunité pour le territoire. "Bien évidemment cela peut paraître étrange de construire un parc économique dans une période difficile" explique-t-il "Mais la prise de risque fait partie de la vie. Et puis, on ne sera pas toujours en crise, il faut se préparer aux opportunités. A l'échelle de l'histoire  la récession charbonnière constitue une période très courte, En 1846 La Grand Combe était une ville champignon, et nous ne savons pas ce quels seront les équilibres du territoire dans 100 ans. Il faut anticiper !" Il est évident que Patrick Malavieille s'est énormément investi dans ce dossier pour sa ville. "Nous avions déjà évoqué l'idée d'un investissement régional à la Grand'Combe avec Georges Frêche lors du choix de l'implantation du nouveau lycée (aujourd'hui à St Christol, ndlr) mais cela faisait  remonter beaucoup d'élèves vers le Nord" commente Patrick Malavieille "D'autre part un lycée ne rapporte pas vraiment de contributions économique (TP...) au territoire. Ce choix de l'économie me semble beaucoup plus pertinent.." Les premiers lots du Parc Humphry Davy seront disponibles à partir du mois de mai. Les premiers contacts avec les entreprises ont déjà été établis.

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR La Grand’Combe s’offre un Parc régional d’activité économique”

  1. Sacré culot ce malavieille…il faut qu’il s’y accroche à sa grand combe pour installer un parc économique,un nouveau pont…
    Quel gâchis d’énergie pour une population qui se contente de lotos,de concours de boules et de belote
    Allez monsieur Malavieille, lâchez la ville et reprenez en main la politique culturelle régionale.Elle en a bien besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité