Actualité générale.Actualités

SNCF Acheminement difficile pour les usagers « de la montagne » le week-end dernier

Photo © objectifgard.com
Photo © objectifgard.com

Suite à plusieurs remontées de voyageurs, pour la plupart adhérents de l'association des élus pour la défense du Cévenol ou de l'association des usagers du Gard et départements limitrophes, il semblerait que la Sncf n'ait pas réservé des conditions d'acheminement idéales sur les liaisons Mende, Langogne, Alès, Nîmes lors de la période des congés de Toussaint et le week-end prolongé du 11 novembre.

À travers un communiqué, l'association des élus pour la défense du cévenol indique que "de très nombreux TER ont été supprimés, parfois inopinément, pour diverses raisons [...] Si certains autocars, dans certains cas seulement, ont tout de même été commandés pour se substituer au manquement de la continuité de service, ces "aménagements de fortune" réalisés en dernière minute ont entraîné de nombreux retards et ruptures de correspondances à Alès ou à Nîmes, des voyageurs laissés sur le carreau car non prévenus à temps ou ignorant la localisation exacte du point d'arrêt prévu sur la route, des voyageurs en carafe dans des gares non desservies, des utilisateurs voyageant sans billet, ces derniers ne pouvant être délivrés en gare à certaines heures ou certains jours, des billets au-delà de Nîmes non utilisables pour cause de rupture de correspondance, [...] des types de bagages non transportables dans les soutes, des familles en attente dans les haltes ou gares sans personnel, sans nouvelles de l'horaire réel suivi par les autocars suite aux aléas de circulation car aucun tracé informatique n'est effectué, alors que c'est le cas pour les trains, [...] des scolaires mis devant le fait accompli, souvent mineurs et démunis de moyens alternatifs de transport autonome... Ainsi, comme elle le souhaite depuis bien longtemps, la SNCF aura gagné son pari de faire fuir les dernières niches potentielles de clientèle régionale empruntant les TER du Languedoc-Roussillon à Génolhac, Mende ou Langogne, après avoir déjà dissuadé, suite à de longues coupures de ligne chaque année en automne pour travaux, les habitués du Cévenol [...]" Ces événements auraient eu pour cause plusieurs phénomènes de patinage. Ainsi, selon quelques mésaventures, certaines liaisons au départ de Nîmes et en direction de Mende ou de Clermont-Ferrand ont rebroussé chemin au niveau de Chasseradès et de Villefort.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité