A la uneActualité générale.Actualités

ST HIPPOLYTE La fin d’une longue période d’incertitude pour la maison de retraite

DSCN1420
Le Mairie en compagnie du président du conseil, général, du député, du sous préfet, des conseillers généraux et du directeur d'établissement pour couper le ruban. PhotoDR/RM

L'inauguration de la maison de retraite de St Hippolyte du Fort n'est pas une inauguration comme les autres. Elle met fin à dix années d'incertitudes sur un dossier jugé non conforme puis dangereux !

Ce vendredi 6 décembre Damien Alary est venu inaugurer la maison de retraite "Pie de Mar" en plein centre ville de st Hippolyte du Fort, sur le site militaire de l'ancienne gendarmerie. La reconstruction de ces bâtiments propose 60 lits dont 20 dédiés à la prise en charge des malades atteints d'Alzheimer. L'opération a couté 9,6 M€ avec 1,6 M€ de participation du Conseil général et 1,2 M€ de l'Etat complété par un prêt locatif social à hauteur de 6M€. Mais pour le maire, Bruno Olivieri, cette inauguration marque surtout la fin d'une longue période d'inquiétude. En effet l'ancienne maison de retraite avait été déclarée non conforme dès 1993 et carrément dangereuse en 2004 ! A l'époque un ultimatum de trois ans avait été lancé. En 2007, Damien Alary avait lui-même tiré la sonnette d'alarme. Faute de trouver un terrain rapidement, l'établissement allait quitter St Hippolyte. "C'est l'ancien sous préfet du Vigan, Patrick Martinez, qui m'a aidé sur ce dossier en me permettant de démilitariser ce terrain au terme d'une procédure complexe". "Cet effort c'est aussi celui de tous les cigalois explique le maire car il a fallu sortir 700.000€, pour acheter le terrain, ce qui à l'échelle d'une commune comme St Hippolyte n'est pas anodin" commente le maire qui a donc voulu associer toute la population à cette inauguration.

Rencontre avec les résidents. Ph DR/RM
Rencontre avec les résidents. Ph DR/RM

1868 lits  dans le Gard

Damien Alary a rappelé pour sa part qu'avec plus de 80% des EHPAD gardois remis aux normes (à neuf ou réhabilités), le conseil général aura créé plus de 1868 lits et places entre 202 et 2014. Un effort financier de 30 M€ et qui représente plus de 400 emplois. Il a rappelé également que le Conseil général est doublement impliqué puis qu'il  participe également au forfait journalier de chaque résident tout en veillant au bon équipement des EHPAD. Autre particuliarité, cet établissement est également le premier a faire partie d'un groupement de coopération sociale et médico-sociale (GCSM) avec les EHPAD du centre hospitalier du Vigan, de Sauve et de Lasalle. Cette mutualisation et rationalisation des moyens sur un secteur donné , ici Vidourle Cévennes, préfigure une nouvelle manière d'assumer "la prise en charge" localement dans l'avenir.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité