Actualité générale.Actualités

MARCOULE Les syndicats craignent la suppression de 70 emplois au CEA et plus encore chez AREVA

DSCF9963
Des menaces sur l'emploi au CEA. Ph DR/RM

Les syndicats alertent la presse sur le projet de budget 2014 qui impose à la Direction du CEA "des arrêts de programmes, des reports et lissages d'activités et des fermetures d’installations". Des baisses d’effectifs significatives entre 2013 et 2017:   moins 300 personnes à la Direction de l’Energie Nucléaire (DEN),  moins 130 à la Direction des Sciences de la Matière (DSM),  moins 110 à la Direction des Sciences du Vivant (DSV). Avec les salariés, l'intersyndicale de Marcoule rejette ces perspectives. Marcoule, avec près de 1500 salariés CEA dont 53 salariés DSV, sera fortement impacté. Côté DEN, une diminution de moitié de la recherche scientifique de base et de 25% de la modélisation ont été actées. Pour DSV, un impact est dès à présent visible, rapide et douloureux : L’annonce de la fermeture du Service de Biochimie et de Toxicologie Nucléaire (DSV/SBTN) pour fin 2015. La Direction du CEA souhaite redéployer 53 salariés CEA sur Saclay et Fontenay aux Roses en région parisienne, sur Grenoble ou Cadarache, sites CEA sur lesquels DSV reste encore implantée.BioAssays, Cézanne, etc., …

Autre sujet d'inquiétude, toujours selon les syndicats : AREVA NC Marcoule (Gard), établissement du géant du nucléaire AREVA dont l'activité consiste à exploiter et à démanteler les installations nucléaires UP1, qui annonce un sureffectif allant de 170 à 330 salariés en fonction des scénaris d'activité à l'horizon 1er janvier 2016.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité