A la uneActualités Gard.Municipales 2014.Politique

BAGNOLS-SUR-CEZE 2014 Liste d’union entre Serge Rouquairol, Christian Roux et Jean-Claude Jacquelin

(Photo J.-M.C.)
Jean-Claude Jacquelin, Christian Roux et Serge Rouquairol lors de la réunion publique organisée ce mardi. (Photo J.-M.C.)

Ils se sont réunis ce mardi soir à la salle multiculturelle de Bagnols-sur-Cèze pour présenter leur union. Une fusion qui rassemble trois hommes de différents bords politiques, à savoir Serge Rouquairol (UMP-UDI), Christian Roux (dissident de gauche) et Jean-Claude Jacquelin (sans étiquette) qui ont décidé de faire front commun alors que les deux premiers nommés avaient obtenus leur ticket pour le second tour des élections municipales. C'est ce lundi soir, vers 21 heures, que les négociations ont pris fin. L'objectif avoué et revendiqué, battre le " FN et Jean-Christian Rey ", indique sobrement Jean-Claude Jacquelin, pourtant éliminé dès le premier tour. Ainsi, dans la liste déposée ce mardi en préfecture, 16 colistiers font partie de l'équipe de Serge Rouquairol, qui figure en tête de ce rassemblement, 11 de celle de Christian Roux et 6 pour Jean-Claude Jacquelin. Au jeu de la répartition des adjoints, pas de jaloux, " trois pour chaque liste ". Avec pour conséquence, la perte de la " bannière UMP-UDI ".

" Avec seulement 12%, je ne voulais pas y aller seul "

Ce mardi soir, c'est en quatrième vitesse que la réunion publique a été organisée devant un peu moins de 200 personnes et grâce à l'envoi de " nombreux sms ". On y bricole les affiches ayant servi au premier tour en découpant les slogans et en cachant avec des post-it les bannières d'investitures. " Il a aussi fallu panser les plaies en annonçant à certains colistiers qu'il fallait se retirer ", reconnaît Jean-Claude Jacquelin. Un choix parfois pas toujours compris. " On s'est débarrassé de certains colisters qui préféraient perdre en gardant l'investiture UMP ", regrette Olivier Wiry, directeur de campagne de Serge Rouquairol. Une obligation à la vue des résultats obtenus par chacun d'entre eux. " Avec seulement 11,2%, je ne voulais pas y aller seul et j'étais prêt à m'associer si nous n'avions pas d'étiquette ", avance Christian Roux.

Un total de 37% des voix au premier tour

Au jeu des calculs, le compte est vite fait. L'addition des résultats des trois candidats donne presque 37%, soit quatre point de plus que le maire sortant, arrivé en tête avec 33%. D'un coup de baguette magique, après une longue journée de négociations, les trois candidats se sont donc trouvés des points communs. " Nous ne l'avons pas fait avant mais je crois que dès que l'on se rencontrait, on se rendait compte que des similitudes existaient entre nous ", assure Serge Rouquairol. " Nous avons un projet commun  avec la volonté de remettre la machine bagnolaise en route ", insiste même Christian Roux. Depuis l'annonce de leur décision, Serge Rouquairol assure d'ailleurs que les électeurs ont très bien compris ce choix. " Tous les gens qui m'interpellent ne m'en disent que du bien ". Quant à savoir si des électeurs de gauche sont prêt à voter pour une tête de liste de droite, Serge Rouquairol se veut confiant. " On ne va pas cacher les drapeaux dans notre poche mais pour l'intérêt général, il faut être intelligent et ne pas partir divisés. " Face au FN et au PS, on assistera donc à une triangulaire ce dimanche.

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Etiquette

3 réactions sur “BAGNOLS-SUR-CEZE 2014 Liste d’union entre Serge Rouquairol, Christian Roux et Jean-Claude Jacquelin”

  1. ” On s’est débarrassé de certains colisters qui préféraient perdre en gardant l’investiture UMP “… ça en dit long sur cet union plus qu’improbable. Mr Rouquairol choisit bien mal de finir sa carrière politique en s’acoquinant avec une pseudo liste apolitique qui a démontré, par ses tracts, tout le radicalisme qui s’y cache dernière (sans parler la méconnaissance manifeste de la gestion des comptes d’une collectivité) et avec un opportuniste de bas étage, près à toutes les unions, même contre-nature pour s’opposer à l’actuel maire. Triste, triste cuisine politicienne qui ne profite pas à Bagnols et à sa population mais au FN local qui n’en demandait pas tant. Consternant.

  2. l’alliance des carpes et des lapins ,un seul point commun ,tous 3 trahissent leurs convictions passées
    Rouquairol veut être maire à tous prix ,Jacquelin simplement exister ,Christian Roux pantin entre les mains de Pissas ,régler les compte de son mentor avec JC Rey
    c’est pathétique
    Merci Pissas!

  3. Cette liste d union est une pantalonnade
    Christian roux a autant de conviction politique (il se disait le meilleur candidat du PS) que quand il avait une carte syndicale
    Son seul but,c est de se faire croire de son importance alors qu il n’est qu incompétence
    Honte a lui de trahir comme il a toujours su le faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité