A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES Le FN dévoile son  » vrai visage  » lors d’un conseil municipal par ailleurs assez calme

(Photo J.M.C.)
L'assemblée a connu quelques soubresauts ce samedi. (Photo J.M.C.)

Ce samedi matin, le rendez-vous mensuel des élus nîmois s'est déroulé à l'hôtel de ville. Au programme des conseillers municipaux, 75 délibérations qui ont été votées en moins de trois heures, preuve d'un certain consensus. Une séance qui n'a pas donné lieu à de grands débats, si ce n'est sur quelques explications concernant l'implication de la loi ALUR sur la protection des garrigues et sur la demande par la majorité d'un moratoire sur les rythmes scolaires, après l'aménagement apporté à la loi par Benoît Hamon, nouveau ministre de l’Éducation. La séance a surtout vu le Front National perturber le déroulement des délibérés par des prises de paroles qui ont mis le feu aux poudres.

Le FN perturbe les débats

Le Front National a participé à son premier conseil municipal à Nîmes.
Le ton est monté entre Yoann Gillet et l'assemblée, après plusieurs interventions de l'élu FN.

Tout a commencé lors du vote sur le report d'un an des échéances de l'emprunt de l'association de la Ligue de l'enseignement du Gard. Structure jugée " trop militante et socialiste ", par Yoann Gillet, tête de liste FN lors des dernières élections. C'est ensuite la désignation des représentants de la ville à la commission d'attribution des logements HLM qui a été critiquée par l'élu frontiste. " Je vous demande d'attribuer ces logements à des personnes françaises et ainsi de respecter une préférence nationale ". Une remarque qui n'a pas manqué de faire réagir l'assemblée. " On voit le vrai visage du FN aujourd'hui ", a alors lancé Christian Bastid, élu Front de Gauche.

Moins de cinq minutes plus tard, Yoann Gillet reprend la parole. S'il indique être " favorable ", à la signature d'une convention prévoyant l'extension et la maintenance du parc de vidéoprotection, il remet en question " la politique sécuritaire ", de l'équipe en place et émet de sérieux doutes sur l'avenir de la sécurité à Nîmes. Des mots que Jean-Paul Fournier ne gouttent guère. En qualité de président de séance, il décide de lancer le vote sans plus attendre. Se joue alors une scène un peu surréaliste, Yoann Gillet tapant sur sa table pour tenter de récupérer la parole, en vain. Deux délibérations plus loin, il qualifie les méthodes du premier magistrat " de minables ", avant d'asséner : " Vous verrez, le FN arrivera bien en tête aux européennes ". Ce à quoi Jean-Paul Fournier répond : " Je n'ai jamais entendu de réflexions de ce type. Dans un conseil municipal, il faut savoir respecter les gens. "

Des désaccords sur un referendum pour protéger les garrigues

Une fois la tension retombée, la délibération sur la préservation des garrigues est celle qui a posé le plus de doutes de l'opposition. Sylette Fayet en tête, s'est refusée " au referendum ", que veut mettre en place Jean-Paul Fournier (lire ici), et estime que les règles existent pour protéger les garrigues. " Il ne faut pas faire croire que la loi ALUR pousse à l'urbanisme. Il suffit de placer les terrains en zone naturelle pour les protéger ", avant d'ajouter, " vous portez une responsabilité dans l'urbanisation de la ville. Il suffit de regarder les travaux de la pointe du bois des Espeisses pour s'en rendre-compte ". Même dualité sur la question du moratoire sur les rythmes scolaires. Si tout était " calé ", les récents aménagements " nécessitent un moratoire ", assure Valérie Rouverand, élue de la majorité. Rien de plus " qu'une posture politique en vue des cantonales ", lance Françoise Dumas. " Vous prenez les familles et les enfants en otage ".

Jean-Marie Cornuaille

jean-marie.cornuaille@objectifgard.com

 

Etiquette

1 commentaire sur “NÎMES Le FN dévoile son  » vrai visage  » lors d’un conseil municipal par ailleurs assez calme”

  1. Je me demande quelle est la signification de ce titre.
    Est-ce une tare ou une qualité que de montrer son vrai visage ?
    Cela veut peut-être dire aussi que les autres partis dont le pc-front de gauche avancent masqués, ce qui n’est pas normal.
    A tout prendre, je préfère la franchise à la dissimulation, et je ne suis probablement pas le seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité