A la uneActualité générale.Actualités

NIMES Claire Starozinski estime indécent le coût du fiasco des Miura

Claire Starozinski, présidente d'Alliance Anticorrida. Photo objectifgard )
Claire Starozinski, présidente d'Alliance Anticorrida. Photo archive objectifgard )

Pas contente Claire Starozinski ! La présidente de l'Alliance Anti-corrida n'a pas apprécié les déclarations de Simon Casas. Ce dernier, chez un de nos confrères (Midi Libre),  estime avoir été « abusé et escroqué » par Miura, l’éleveur de taureaux qui a fourni la corrida de Pentecôte. Dans un communiqué, Claire Starozinski revient sur les déclarations du délégataire des arènes de Nîmes pour la tauromachie. 

« La belle affaire... » se moque la responsable de l’Alliance Anti-corida avant d’ajouter « D'autant qu’il avoue dans ce même article que 80 % de ces Miura sont mauvais .
On est donc en droit de se demander pourquoi il a curieusement fait appel à cet éleveur alors qu’il savait pertinemment qu'il y avait quatre-vingt chances sur cent que les taureaux soient « faibles ». Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit ! Le public a été stupéfait de voir des animaux, présentés comme des bêtes sauvages, manquer de fougue au point de s’affaler dès l’entrée en piste. Étonnant pour ces « fauves » qui font trembler toreros et spectateurs. »
                                                      Mystères de la génétique
« C’est oublier que depuis plusieurs années, sous la pression et par les mystères de la génétique, certains fabriquent un animal docile, plus « collaborateur », censé coller à la demande, manipulation qui déclenche des chutes et des génuflexions pitoyables qualifiées (doux euphémisme) de « faiblesse » qui peut s’expliquer notamment par les multiples agressions perpétrées sur les taureaux.
Et comme si cela ne suffisait pas, le transport des bêtes, enfermées pendant vingt heures, représente un handicap supplémentaire. Soumis à un stress sans précédent, dû au changement brutal d’environnement, les animaux arrivent en France déshydratés, ayant perdu environ 10 % de leur poids. »
« Un fiasco à 84 000 euros»
Le supplice de la pique est une cause supplémentaire de déficience et, depuis la trouvaille du caparaçon, c’est jusqu’à une tonne que le taureau est contraint de pousser lorsqu’on « l’amène à la pique », rencontrant une résistance si violente qu’elle ne peut que l’épuiser davantage.
Enfin, en ces temps difficiles où un effort est demandé à chacun, il est particulièrement indécent d'apprendre que ce « fiasco » aura coûté la bagatelle de 84 000 € pour de la « marchandise » qui n'a pas donné satisfaction ! C’est en effet ainsi que M. Casas qualifie les taureaux qu’il prétend aimer et respecter… »

 

Etiquette

35 réactions sur “NIMES Claire Starozinski estime indécent le coût du fiasco des Miura”

  1. C’est bien Claire Starozinski monte au créneau pour dire ce qu’elle pense (la vérité) et elle a bien raison c’est une HONTE ! Un SCANDALE !

  2. C’est intolérable la perpétuation de ses scandaleux spectacles sanglant digne des
    rituels satanistes ! Les politiques dominateurs son des assoiffés de sang pour tolérer encore cela malgré une majorité du peuple contre !

  3. et maintenant, on « crée » des taureaux qui doivent « coller » à la demande
    mais jusqu’où ira cette horreur qu’est la corrida ?
    combien de temps encore tolérer cela sur notre sol et à notre époque ?

  4. Des animaux drogués pour assouvir les passions perverses et malsaines des « gogos » »amateurs de barbarie sanguinaire !!! Honte à vous …

  5. Le coût est indécent effectivement…c’est bien cet aspect vénal de la corrida qui est révoltant, encore une belle preuve d’irrespect envers les animaux et les humains.

  6. On comprend aisément l’amertume du délégataire face à une telle déconvenue. Mais enfin, découvre-t-il aujourd’hui les risques du métier ? On sait depuis longtemps que les relents des coulisses sont aussi glauques que le « spectacle » est affligeant.Les dieux de l’arène veulent bien des taureaux assez « préparés » pour être affrontés dans des conditions acceptables mais, si on leur présente des sujets anémiés, le mythe de la bête féroce et du fauve redoutable s’effondre.Et l’aura du matador pâlit en même temps. Insupportable, sans doute. Le propos de quelques penseurs inspirés affirmant préférer se voir en taureau de combat plutôt qu’en bœuf d’abattoir est soudain relativisé car la nuance s’estompe. Et aussi l’affirmation péremptoire selon laquelle le toro bravo est élevé « pour ça ». La « marchandise » contestée par M. Casas désigne des animaux destinés à un abattage ritualisé et ce rite-là est le spectacle d’une torture. Claire Starozinski a bien fait de dénoncer cette affaire scandaleuse. Il semblerait que la notion de taureau « abordable » ait donné lieu à un quiproquo.

  7. Et dire qu’un Hemingway se pâmait devant « le seul art où l’artiste risque sa vie »… Laissez-nous rire! D’après les statistiques, le torero prend plus de risques en se mettant au volant qu’en face de ces pauvres bêtes qu’il exécute en série. Mais la foule a toujours aimé les exécutions – difficile de la priver d’un dernier petit plaisir, maintenant qu’on ne guillotine plus en place publique. Hé, France, réveille-toi! Les traditions de cruauté imbécile n’ont plus leur place chez nous. Il n’y a plus que les snobs et les membres du gouvernement pour les défendre; la vox populi n’est pas écoutée – preuve d’un fossé grandissant entre le peuple et ses représentants. Bravo à Claire Starozinsky pour ses interventions toujours judicieuses – le porte-monnaie pourrait faire pencher enfin la balance, si le bon sens et la compassion ne suffisent pas à faire évoluer nos mœurs barbares

  8. La douceur du système marchand associée à l’infinie bonté des artistes qui torturent des bêtes « sauvages ». Le tout agrémenté d’une crise économique qui renforce l’exigence de rentabilité. Après cela, vous pouvez aller vous confesser.

  9. Des animaux shootés pour faire plaisir à des esprits malsains et barbares, je dirais aussi « sataniques »!
    bel exemple quand on éduque ses enfants!
    le bel exemple pour la jeunesse!
    Barbarie, sang et mauvais instincts

    ils ne se rendent pas compte que tout cela augmente la violence, la barbarie, la lacheté!
    c’est ça vos valeurs?

    La Honte !

  10. Absolument irréel, comment de tels hommes peuvent continuer à parler d’une telle barbarie comme si c’était un comportement normal!

    Tous le reste parait vain face au TREBLINKA quotidien des animaux …

    quelle honte pour ces politicards et quelle lâcheté des fausses élites…

  11. Un « combat » vous dites? Un torero gonflé de testostérone contre un animal diminué? On pense à Corneille, dans le Cid: « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »
    Rien à ajouter.

  12. Droits de l’animal proclamés le 15 octobre 1978 au siège de l’UNESCO à Paris :
    Article 2
    Toute vie animale a droit au respect.
    Article 5
    L’animal que l’homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs.
    Il ne doit en aucun cas être abandonné, ou mis à mort de manière injustifiée.
    Toutes les formes d’élevage et d’utilisation de l’animal doivent respecter la physiologie et le comportement propres à l’espèce.
    Les exhibitions, les spectacles, les films utilisant des animaux doivent aussi respecter leur dignité et ne comporter aucune violence.
    Article 7
    Tout acte impliquant sans nécessité la mort d’un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie.

  13. le sigle de la région : « avec la région fiers de nos cultures ! Mais déshonorés par la pratique de la torture sur des animaux ! En dépit des lois sur la protection animale…Bravo les « politiques » grâce à qui c’est permis !

  14. http://camposyruedos2.blogspot.fr/2013_06_01_archive.html

    « Le côté vénal » de la corrida » dit quelqu’un, à part ce côté-là, et le côté cruauté pour le plaisir, que connait-on de la corrida ? Rien d’autre, rien qui grandisse ses admirateurs. « Comment avons-nous pu tarder aussi longtemps à cesser ces pratiques indignes des valeurs que nous sommes sensés défendre ? » C’est ce que beaucoup de monde oserait dire demain, si cette culture de l’horreur, de la triche, et de la mauvaise foi cessait dès aujourd’hui.
    On a pu entendre Mr Casas, alias Mr Bernard Dombs, raconter il y a quelques années, dans une émission radio la réflexion de sa fillette durant la première corrida à laquelle elle assistait, emmenée par son père, a-t-il compris ce que disait son enfant ?
    Il est lui-même l’auteur de cette phrase : « «Le taureau de combat est mû par une pulsion qui fait qu’il ne souffre pas» (Simon Casas). »
    Tiens, tiens, comment le sait-il ? Il a essayé sur lui ?
    Quand on lit de pareilles fadaises, on a une pulsion de colère… et justement parce que l’on ressent une souffrance, doublée d’un sentiment d’impuissance. A-t-il déjà entendu parler de l’empathie, ce Mr Bernard Dombs ? Ce serait pour lui, un gros mot ?

    Le récit de l’article du journal ne semble pas, hélas, chose rare, voir la page de ce site :
    http://camposyruedos2.blogspot.fr/2013_06_01_archive.html
    « …Le pire qui puisse arriver à un toro de lidia est de mourir seulement. S’effondrer lourdement, se coucher sur le flanc, l’œil torve et fixe, et être traîné par l’arrastre sans avoir combattu, sans avoir accompli un destin pour lequel l’ont vu naître le soleil d’Andalousie et le souffle soyeux des grands eucalyptus…

    Les Prieto de la Cal sortis hier à Aire-sur-l’Adour sont morts seulement. Des six (le cinquième, une estampe berrenda en castaño, fut difficilement exécuté en piste après s’être brisé les vertèbres…

  15. Bravo à Mme Starozinski pour avoir dénoncé ces magouilles tauromachiques. Elle démontre dans sa juste colère ce qui se cache derrière tous ces flonflons, tout ce mythe du « courage » et de la valeur. Ceux qui vont voir ce genre de spectacles non seulement ils montrent leur gout malsain pour la cruauté en plus ce sont des grands naïfs qui se font avoir sur toute la ligne. Tout est truqué dans la corrida et ils payent pour ça? Les aficionados devraient remercier l’Alliance Anticorrida qui leur a rendu service avec cet article qui leur permettra de voir plus « clair » dans l’avenir. Il faudra avoir vraiment envie de jeter l’argent par les fenêtres pour retourner dans des arènes devenues des abattoirs, en dehors du sang versé et de l’injustifiable souffrance de l’animal, tout le reste ce n’est que de la fumisterie.

  16. Que notre président aficionado ouvre ses yeux à de telles atrocités au lieu de se cacher derrière l’argument lamentable de ‘tradition’. Il n’existe aucune justification pour une telle barbarie.

  17. Je rappelle, car il est nécessaire d’enfoncer le clou (que tout le monde comprenne bien) que ces spectacles barbares sont SUBVENTIONNES par de l’argent PUBLIC ! Donc vos impôts…
    Certes, il existe d’autres “divertissements” tout aussi affligeants mais ils ne pratiquent pas la torture… à part celles des oreilles, de l’esthétique ou de l’intelligence…???

  18. si on avait gardé toutes les traditions, on en serait resté au moyen âge. c’est l’évolution par les changements des comportements qui font de nous des femmes et des hommes libres. les animaux ont eux aussi droit de vivre dignement. il est fini le temps ou la violence dictait sa loi. ces adeptes sont archaïques.

  19. A la vitesse où évolue notre monde la corrida apparait comme une stagnation de la pensée. Incapables de vivre autrement avec les animaux les aficionados persistent dans une pratique qui maintient les taureaux en enfer et eux dans une pensée chaque jour plus préhistorique. A ce prix-là surtout… Et si on ne faisait plus du tout de corridas mais plutôt des expositions tauromachiques où les nostalgiques iraient se promener en regardant des tableaux, affiches et films le temps de se sevrer ? Cela coûterait moins cher à tout le monde.

  20. Dombs aime et respecte les taureaux, c’est bien connu !
    Ce type n’a honte de rien !
    84000€ pour torturer. INDECENT effectivement !
    Il pleure pour son fric alors que des familles entières galèrent tous les jours pour survivre.
    HONTE !!!!!!

  21. Ma phrase reprise par la presse locale de st Malo:
    Quand la biodiversité et les animaux ne sont plus respectés la societé est en danger.

  22. Merci à Alliance Anticorrida de dénoncer, encore et toujours, avec des arguments imparables. On se demande qui abuse qui et Casas ne pourra plus jamais dire qu’il respecte les taureaux

  23. Lamentable ! Cette somme indécente dépensée pour un « spectacle » de torture, alors que plein de gens sont dans le besoin ! C’est vraiment honteux !
    Un grand MERCI à Madame Starozinski pour dénoncer ces vérités et nous mettre, une fois de plus, au courant des magouilles du lobby tauromachie.

  24. Ce débat ne devrait même pas avoir lieu tellement la corrida, d’un autre âge, devrait avoir disparu depuis longtemps. Laissons ces magnifiques taureaux vivrent en paix !!! Que les pauvres personnes (non, non je ne dis pas qu’ils ont 3 neurones !!! mais allez 4 !!!) qui prennent encore plaisir à voir ces misérables « spectacles ridicules » aillent voir du catch si ils ont le gout de la bagarre !!! En tout cas, mille bravo à Claire qui envers et contre tous, se bat pour que cesse enfin cette barbarie d’un autre âge !!! Et je serais toujours à ses cotés !!!

  25. Je ne comprends pas ou je ne comprends pas ? On est en train d’évoquer un problème commercial ? Il s’agit d’une transaction financière de boucherie ? On voudrait qu’il y ait une logique quelconque dans cette vente immonde ? Honte à cette France où je ne me reconnais pas. Emile Zola : « Ni un art, ni une culture mais la torture d’une victime désignée ». Résignés, les pauvres taureaux, dans le cas de Miura !

  26. J’admire Mme Starozinski, mais que va-t-elle se fourvoyer dans cette galère. Qu’elle se manifeste contre les sévices envers les animaux, c’est son rôle, bien tenu. Qu’elle trouve que la « marchandise » de Casas soit trop chère, ou de mauvaise qualité, elle n’est plus dans son combat. Qu’elle dise que la corrida coûte cher au contribuable (il faut qu’elle le prouve) soit, mais que les amateurs sont floués ? !

  27. La « marchandise » dites-vous : de pauvres bêtes nées d’une sélection génétique, dont la souffrance et la mort pour le plaisir de sadiques ou d’inconscients, sont le but de leur naissance.
    Ecoeurant !

  28. Bravo a Midi Libre, bravo a un journal et des journalistes courageux qui OSENT mettre en avant des positions humanistes dans des regions ou le terrorisme intellectuel de cette horrible coutume qu’est la corrida et qu’on ose accoler au mot culture, ce qui est le comble de l’indécence. ‘est Dieu merci ce qu’ont bien perçu un certain nombre de journalistes qui ont a la fois de la compassion mais surtout du bon sens. Bravo donc a ces journaux du sud qui de plus en plus nombreux n’ont pas peur d’affronter des lecteurs aficionados dont la passion glauque et barbare est, heureusement sur le chemin du déclin et de la disparition.

    On ne va JAMAIS contre le vent de l’histoire et celui ci souffle Dieu merci dans le sens du respect de la vie animale… Bien sur on continuera a abattre des bêtes pour la boucherie, mais vite et bien, (en tout cas je l’espère)… pas aprés avoir torturé l’animal pendant de longues ,minutes jusqu’à ce que mort s’ensuive. Bravo donc a la presse, de toutes façons sans vous nous ne serions que peu de choses malgré tous nos efforts.

    Meri merci merci et amitiés a tous.

  29. Désolé je me suis trompé, bravo a OBJECTIF GARD bien sur mais bravo a certains journalistes du Midi libre eux aussi honnetes et partisans de notre combat. meme si pour eux ce n’est pas toujours facile.

  30. On ne peut pas parler de spectacle ni d’art quand ce procédé génère de la souffrance…
    On ne devrait même pas se demander si un animal pense mais ce qu’il ressent.
    De nos jours, tout le monde ne peut ignorer qu’un animal SOUFFRE!!!
    L’être humain qui est soi disant un être pensant avec quelques notions du bien et du mal ne devrait pas tolérer cela en son âme et conscience.
    Alors il nous ridiculise: ceux qui défendent les animaux n’ont rien d’autre à faire ( ceux qui les regardent se faire massacrer non plus apparemment…)
    Ils nous parlent des autres horreurs commises sur les animaux comme ces pauvres b^tes élevées en batterie pour la viande: Là ils ont raison mais au lieu de se battre contre ces élevages scandaleux, ils nous les agitent sous le nez comme si une horreur pouvait en légitimer une autre!!!!
    Bravo pour les arguments!!!
    Merci à Claire S de ne pas lâcher le combat qu’elle mène depuis tant d’années.
    J’espère qu’un jour la souffrance des animaux non humains sera prise en compte par TOUS les animaux humains.
    D’ici là merci à ceux qui soutiennent leur cause, eux qui n’ont pas la possibilité de dire leur douleur, leur peur avec des mots.

    1. que pensez vous de la boxe? personne ne dit rien sur ces combats ou les hommes se détruisent, beaucoup d’argent en jeu!!!!!!!

  31. Bravo à Claire S. Elle rappelle ce que nous savons tous:
    -La corrida est un scandale en soi, une barbarie qui ne devrait plus exister
    -Ceux qui la défendent comme Mr Casas, y ont un intérêt financier, et y trouvent une jouissance malsaine…
    – qu’il est encore pus invraisemblable, révoltant, choquant….de constater que l’argent public serve à de telles exactions!…..
    A quand la fin des corridas??!!
    A quand la fin de la mafia tauromachique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité