A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE – CHÂTEAUROUX Victoire à l’arraché 1 – 0

Toifilou Maoulida lors du match face à Châteauroux. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Toifilou Maoulida lors du match face à Châteauroux. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Toifilou Maoulida lors du match face à Châteauroux. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

A l'issue d'un match crucial, les crocos ont réussi une belle opération à domicile face à une équipe castelroussine en plein doute. En s'imposant de la plus petite des manières, Nîmes Olympique a su donner la réponse nécessaire après la défaite à Sochaux. Mais tout n'est pas rose. 

Avant le coup d'envoi, le stade des costières consacre une minute de silence aux sinistrés des dernières inondations qui ont touché le Gard la semaine dernière. Sur la feuille de match, Pasqualetti affiche une équipe légèrement remaniée en milieu de terrain. Kovasevic est sur le banc, tout comme Nouri, et Tchoutou est titularisé milieu droit. C'est lui qui attaquera le match sur des chapeau de roues en remettant une balle en profondeur à Maoulida mais légèrement trop appuyée. Tchoutou jouit de plusieurs ouvertures sur le côté droit mais il faut encore régler la mire en ce début de match. Du côté défensif, c'est Parpeix qui commet une première erreur sur une passe en retrait qui donne un contre à trois joueurs de Châteauroux. Le ballon est frappé largement au dessus, ce qui soulage les tribunes nîmoises. L'attaquant Sakhi Hamza de Châteauroux transperce la défense et frappe un ballon qui glisse entre les jambes du gardien Michel, mais le ballon est sauvé à quelques mètres des filets par Sartre. Une première frayeur pour Nîmes Olympique qui domine pourtant cette rencontre au premier quart d'heure de jeu. Les actions nîmoises se font plus rares dans les minutes qui suivent, mais les castelroussins ne se montrent pas plus dangereux. A la 24 ème minute, Maoulida envoie un ballon à Koura intercepté par le défenseur adverse, mais Koura fait preuve de détermination, récupère le ballon au pressing, et envoie la balle au fond des filets. Ouverture du score pour les crocos qui peuvent maintenant être soulagé. 1 à 0.

L'action suivante est menée par Tchoutou qui file sur le côté droit à une vitesse impressionnante mais qui centre à mi-hauteur sans succès. Âgé seulement de 19 ans, ce jeune joueur camerounais venu de l'AS Roma pendant le dernier mercato démontre toutes ses capacités physiques et son potentiel offensif qui pourrait bien être utile à Nîmes Olympique. A ce moment du match, Châteauroux pèche dans sa rigueur offensif et fait preuve de beaucoup de déchets sur le peu de contre qu'ils enregistrent. Nîmes domine largement, et fait tourner le ballon. La défense se montre plus rigoureuse dans ses replacements que lors de certains matchs précédents. Mi-temps, les crocos ont montré un visage très séduisant pendant 45 mn.

Une défense qui ne tient pas 90 minutes

A la reprise, c'est Théo Valls qui fait son entrée sur le terrain à la place de Harek Fethi pour ramener plus de fraicheur dans la défense. Koura aura souvent l'occasion d'alourdir le score pendant ce match, à l'image d'une action dans la surface où il récupère un ballon perdu d'un corner tiré par Robail, mais sa frappe manque d'énergie et le gardien la repousse. Robail encore, sur le côté gauche, centre à maoulida qui reprend le ballon de la tête mais ce n'est pas cadré. Attention tout de même aux contres de Châteauroux qui a de la place pour marquer. Le milieu de terrain castelroussin Chamed décoche une très belle frappe que Michel repousse en sortie de but. La défense nîmoise ne montre plus le même visage que lors de la première mi-temps, et les relances sont souvent hasardeuses et périlleuses. Le match devient plus haché et les duels plus rudes notamment du côté de Châteauroux. Vers la 72 ème minute, c'est l'équipe adverse qui a la possession de balle, même si Maoulida rate un contrôle de la poitrine dans la surface castelroussine qui aurait pu être fatal. Si le score n'a pas évolué, rien ne garanti aux crocos de l'emporter sereinement et Pasqualetti décide de faire entrer kovasevic à la place de parpeix à la 75 ème minute. les nîmois ont effectivement besoin de contrôler d'avantage le ballon et un renfort en milieu de terrain est opportun. Koura cédera sa place à Azouni à la 82 ème. Encore un jeune espoir qui est étincelant dès son premier ballon ; une passe en profondeur à Maoulida millimétrée ne suffira pas au capitaine pour percer la défense. A la 85 ème minute, c'est encore Azouni que l'on retrouve et qui manque de peu de marquer son premier but sous les couleurs nîmoises, mais sa frappe est stoppée par le gardien. Une fin de match difficile techniquement pour Nîmes Olympique qui a montré d'étonnante faiblesse en défense. Mais le résultat est là, et c'est ce dont l'équipe avait besoin pour débloquer les compteurs de victoires.

Les réactions :

José Pasqualetti. Photo Tony Duret / Objectif Gard
José Pasqualetti. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pasqualetti : "On est soulagé, mais on se met souvent dans des situations difficiles. On a pas forcément gagné avec la manière, l'équipe en face a poussé. J'ai vu du très bon contenu en première mi-temps, mais la seconde est plus poussive. Le match n'est pas parfait j'en suis conscient mais c'est une bonne opération quand on regarde les résultats des autres équipes pendant cette journée. On devrait être prêt pour affronter Ajaccio dans de meilleurs conditions, Tchoutou a montré des choses très intéressantes ce soir, et Kordoval aussi nous a montré des choses nouvelles en appuyant les phases offensives. Maintenant, on a des joueurs en convalescence et il faut que le club comprenne que 20 joueurs, ça ne suffira pas. il nous faut un effectif de 24 ou 25 joueurs pour être plus serein et enchainer les matchs."

Robail : "C'est une victoire qui fait du bien au moral, on va essayer de repartir sur une série. Après sur le match, on a fait une bonne première mi-temps et on devrait en tirer des choses intéressantes. Pour ma part, je suis là pour aider car il manque des joueurs à certains postes, mais c'est le collectif qui prime. Ce début de championnat est très serré, il sera remis en cause tous les weekends. Après, si on est dans le match, on peut rivaliser avec toutes les équipes."

Maoulida : "Peu importe la manière, il fallait gagner, c'est fait. L'objectif de ne pas perdre à domicile est maintenu. On a eu un peu de suffisance en seconde période, mais je tiens à saluer la performance de Tchoutou. Châteauroux venaient ici avec un esprit de revanche puisqu'ils avaient pris 5 buts à domicile face à Nancy, donc on se devait d'être présent et ne pas tomber dans le piège. Ce dont a besoin, c'est d'enchainer une série de victoire pour se démarquer des autres équipes. On doit rester à l'affût dans le milieu de tableau en se tenant à distance de la zone relégable. En ce qui concerne le match face à Ajaccio, cela va être difficile car je connais bien le public corse. Mais on va se préparer pour ça."

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pour Baptiste Manzinali

    J’ai lu votre compte rendu du match auquel j’ai assisté
    Il est excellent et donne une image fidèle à ceux qui ne l’ont pas vu
    Ce n’est pas toujours le cas dans les médias ,au point où souvent ,on se demande si on a parle de la même chose
    Merci à vous
    Continuez !

    F.Michel
    (je n’ai aucun lien avec le club et, encore moins avec le gardien!

    A son sujet d’ailleurs, il a fait quelques envolées qui méritent une mention !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité