Culture

BAGNOLS Le festival Electrobotik Invasion, « un nouveau défi »

L'organisateur Gaylord Da Silva et le maire de Bagnols Jean-Christian Rey (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'organisateur Gaylord Da Silva et le maire de Bagnols Jean-Christian Rey (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors que le Garance Reggae Festival devrait quitter Bagnols, c’est un festival d’un tout autre style qui posera ses valises au Parc Rimbaud le 11 juillet.

Avec une soixantaine d’artistes sur quatre scènes jusqu’au petit matin, brossant tous les styles de l’électro, de la teckhouse à la techno hardcore, en passant par le dubstep et la minimale, l’Electrobotik Invasion s’annonce comme un gros événement.

15 000 personnes attendues

Un événement qui va aussi déteindre sur la ville : « il y aura quelques surprises, un gros spectacle en ville et peut-être un mapping (un animation visuelle projetée, ndlr) sur la mairie », annonce l’organisateur Gaylord Da Silva. « Et il y aura un vrai dragon ! » s’est emballé le maire Jean-Christian Rey. Il s’agira en fait d’un dragon mécanique accompagné d’une troupe qui arpentera les rues de la ville.

« Notre festival a commencé à 1 500 personnes en 2008 et nous avons fait 15 000 personnes l’an dernier au circuit Paul-Ricard (au Castellet, dans le Var, ndlr) et on en attend au mois autant cette année », présente Gaylord Da Silva. Un organisateur ravi de venir à Bagnols : « ça faisait plusieurs années qu’on cherchait un lieu comme celui-ci. »

Et Gaylord Da Silva n’a pas contacté Bagnols par hasard : « par rapport au Garance, on savait que c’était une ville ouverte. Pas toutes les communes acceptent 15 000 personnes venues pour de l’electro. » Un argument qui résonne dans les propos du maire qui, même s’il admet « s’être arrêté à la techno des années 80 », veut « faire qu’on s’enrichisse mutuellement de nos différences et qu’on s’ouvre sur d’autres styles musicaux. C’est important de pouvoir proposer ça au plus grand nombre. »

« Faire travailler les gens d’ici »

Les bagnolais ne devraient pas rester en reste, puisque l’organisateur a estimé qu’il était « important de faire travailler les gens d’ici, et les artistes locaux. » Par ailleurs, un quota de places à moitié prix sera mis en vente pour les bagnolais.

Pour autant, « le travail n’est pas fini, pour l’édile. Aujourd’hui on est d’accord sur l’essentiel, maintenant on rentre dans les détails. » Ainsi, la ville met à disposition le Parc Rimbaud gratuitement, ainsi que l’alimentation électrique et « le savoir-faire des employés municipaux. »

Reste maintenant à convaincre les bagnolais, désormais plus habitués aux rastas qu’à la musique électronique. Pour Jean-Christian Rey, « c’est un nouveau défi, pour la municipalité et les organisateurs. »

En vidéo :

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

19 réactions sur “BAGNOLS Le festival Electrobotik Invasion, « un nouveau défi »”

  1. Je me rappelle quand Monsieur le Maire faisait sa campagne sur Facebook l’année dernière en disant « Et nous avons le Reggae, c’est nous qui l’avons fait revenir ! » Qu’il disait fièrement avant d’être réélu et de leurs dire gentiment d’aller voir ailleurs.

    Après un festival electro pourquoi, c’est qui est sûr, c’est que les gens qui se déplaceront, seront beaucoup plus speed que les rastas !!

    1. Depuis quand mr le maire a t’il demander au festival reagga d’aller voir ailleur? Verifier vos sources avant de poster un commentaire. Mr le maire a expliquer que c’ete une question de financement et que le garance est toujours le bienvenu a Bagnols

    2. C’est en refusant de les subventionner qu’il leur a dit d’aller voir ailleurs. Perso’ ça ne me gène pas.

  2. J’ai hate d’entendre des boom boom toute la nuit pendant 4 jours jusqu’au matin ! Non mais c’est une blague ??? Les nuisances d’un festival electro seraient moins importantes ?

    Le maire met a dispo le savoir-faire des employés municipaux… Meme savoir-faire pour lequel on demandais au reggae 120 000 euros…

    La meilleure, c’est l’organisateur qui confirme connaître Bagnols grace au reggae.

    Non, le maire n’est pas une contradiction, ni un menteur. Dire ca serait injuste.

    1. Faudrait apprendre à lire, ce n’est pas 4 nuits mais seulement la nuit du 11 juillet, jusqu’au matin. Les infrastructures demandées pour une nuit ne sont pas les mêmes que pour 4 (campings, sanitaires, garderie…). Au final, l’ardoise et les nuisances (camping sauvage, sound system sauvage, vente à la sauvette) ne sont pas du tout les mêmes.

    2. ca n’est pas un festival qui dure 4 jours mais 1 jour et une nuit,donc prenez votre mal en patience,la musique electronique a deja assez connu de repression depuis plus de 20 ans 🙂

  3. Quelle honte !
    Cette histoire résume très bien l’art des politiques à nous manipuler.
    On empêche habilement le Garance Reggae de ne pas se produire, tout en déclarant qu’il est quand même le bienvenu, tout en discutant parallèllement depuis des mois avec le nouvel organisateur d’un nouvel évènement …..
    Le maire aurait été plus honnête en déclarant dès l’été dernier que dans sa remise en question, il préfèrait la techno, ses chars et sa drogue de synthèse au reggae, ses rastas et pétards …..en tout cas, on peut lui,reconnaitre une chose, c’est une certaine « ouverture d’esprit » et un certain courage…Il est clair et évident que les nuisances d’une fête techno d’un soir de plus de 15 000 personnnes, c’est bien pire qu’un festival de reggae pendant une semaine ….bon courage aux urgentistes ! Et aux habitants de Bagnols qui vont faire une nuit blanche complète.
    La question maintenant est de savoir si le Zion restera reggae ? Ou est il promis a un avenir electro techno ? Elctro Garden, pourquoi pas !

    1. Bizarre, j’aurais crû que les amateurs de reggae prônaient l’ouverture d’esprit et la tolérance… on m’aurait menti? Je trouve juste nul d’opposer rastas à la techno, j’ai l’impression de revivre la première édition du reggae à bagnols, avec les mêmes pré-jugés.
      Pour le Garance, faut pas se leurrer, c’est une pompe à fric drapée des couleurs de la jamaïque qui n’en a rien à foutre de l’esprit reggae (et qui voit le zion comme un adversaire a abattre). Chaque année ils sont + gourmands sans pour autant chercher a investir et pérénniser le site. Et puis, honnêtement, le off du Garance c’était juste une vaste blague, tout était centré sur le site (avec les commerçants louant à prix d’or leur emplacement) et rien ailleurs.
      La mairie aurait du faire quoi? Ouvrir grand les vannes des subventions? Devenir otage du garance? Perso, je paye assez d’impôts comme ça.

    2. ils sont ou les rastas d’antan,les gens cools et ouvert d’esprt.quand je vois meme des rastas dreadeux avoir meme des propos racistes envers la communaute noire… bref nous ne sommes pas la pour nous faire la guerre et les gens de la techno ecoutent et vont dans des festivals reggae et vic et versa… et comme Tryo le chantait :
      Le reggae de la tolérance,
      Prends comme des allures de violence,
      Le rasta bourreau rastaquouère,
      A laissé ses locks au vestiaire

  4. Purée qu’est ce qui faut pas lire…. Quand ce festival de reggae se produisait, ca été l’enfer et pourtant je suis loin du parc. Nuits blanches pendant 5 jours pour allez bosser c’est le top. Une honte ce festival de reggae avec aucune restriction d’horaires. Quand Garance s’arrêtait c’est le zion qui reprenait. Purée je pèse mes mots. Alors à choisir je préfère une nuit de techno.

  5. Remplacer le reggae par de la techno! Passer d’un festival de 4 jours à un festival d’une seule soirée idée de génie pour réduire les nuisances et le chiffre d’affaire des commerçants.
    Vous me faites tous bien marrer avec vos com qui diabolisent le garance et parlent de pompe a fric. Vous pensez que le Invasion se fera différemment? Un festival reste un festival…
    Le garance a bien aidé la ville et ses alentours a se faire connaître et se développer. Il a proposé des progs de qualité et monté de très belles éditions en faisant venir des artistes de grande renommée et des shows de qualité. La mairie au travers de sa com et de ses petites manip a bien manqué de respect aux organisateurs du garance et aux festivaliers. C’est une magnifique carotte qu’on nous expose ici. Remplacer LE gros festival reggae emblématique avec son identité forte et sa renommée internationale par un énième festival electro fourre tout dégueulasse comme on en voit partout en france durant chaque weekend d’été c’est une belle erreur! La mairie, la région, les commerçants.. Tout le monde s’en mordra les doigts au final.

    1. A vous écouter donc, il aurait fallu signer un chèque en blanc au Garance? Bien, formidable même. Je ne sais pas combien vous payez d’impôts mais moi suffisamment. Question : trouvez-vous normal qu’un festival récurrent (5 éditions) n’ai jamais investi pour pérenniser ET le site ET l’événement? (regardez un peu ce qu’il se passe du coté du festival aluna).
      La techno ce n’est pas forcément ma tasse de thé mais la mairie a au moins le mérite d’amener quelque chose, là où bien d’autres n’auraient rien proposé du tout.

    2. Bonjour Pavlov,
      de la gueule de qui vous foutez vous? L’Aluna festival n’a absolument rien à voir,
      certes l’organisateur arrive à pérenniser l’évenement (vu la progra de cette année, pas sur que ça continue), mais à quel prix?
      Aucune édition n’a jamais été positive, et ce festival est chaque année un gouffre financier que peut combler l’organisateur du haut de sa fortune de multi-propriétaire de campings.
      Si un tel mécène était arrivé au Garance, je crois qu’il aurait alors pu « pérenniser » ce festival.
      Ce n’est pas le cas

  6. Le problème c’est que ce nouveau festival est bien pauvre comparé au Garance, connu dans le monde entier… L’article fait miroiter 15000 personnes mais le Garance c’était 4 fois ça ! Et comme le dit je ne sais plus qui au dessus, des festoches comme ça yen a 200 en France. Apres le Sun Ska, c’était le Garance ! Ce nouveau truc personne va connaitre.

  7. La mairie a le mérite de virer l’un des plus big festival de Reggae. Et salement en plus..
    Pavlov tu nous dira de combien tes impôts ont baissé l’an prochain. On a tous hâte de le savoir.

  8. Quand Monsieur décide tout seul. Cela me rappelle la loi Macron et le recours au 49-3.Une bien belle invention que la démocratie directe, pour qui y a recours, sinon on appelle ça l’autocratie. Et puis, cette annonce en plein dans les élections départementales, c’est pas cool? L’esprit reggae a dû se perdre.

  9. Je confirme le garance festival est une pompe a fric qui engrange plus de 2 millions d’euros entre les passee 4 jours a 99 euros sois environ 7000 places vendu en 2014 plus 13000 places a la journée sur les 4 jours a 35 euros la place il y a eu 150000 euros d emplacement d après l ‘un des organisateurs pour les stands alimentaire , vetement et autre et cerise sur le gâteau ils ont encore le bar bières pression boisson fraiche qui est exclusivement au festival car ils sont les seules avoir le droit de vente pour toute boissons et sa chome pas garantie alors est ce qu’is font du bénef je sais pas mes l ‘argent coule a flo je sais que les chanteur rasta bosse pas gratos et ils ne se contentent pas du franc symboliques . Le maire se plaint du coût supplémentaire pour sa commune mes il oublie les retombées économiques pour sa ville ainsis que pour sa region bagnol sur ceze est un point sur une carte de la france et si vous interrogé une personne qui connaît cette ville pour sur il vous parlera du garance festival . Alors quand je vois tous ca ou est l’embrouille .

  10. Ce qu’il faut pas lire…
    Le maire coupe une subvention d’une pompe a fric et on l’accuse de tous les maux…
    Au moins, electrobotik se contente de la gratuité du terrain, et ils ont raison. Vous en connaissez beaucoup des mairies qui mettent ce genre de terrain a disposition gratuitement pour un festival?
    Ils prévoient aussi des soirées dans tous les bars de bagnole + une fête, je sais pas ce qu’il vous faut de plus pour l’économie locale, Gaylord souhaite partager, contrairement au garance.
    Le plus drôle c’est  » des festivals électro comme il y en a tous les week end » c’est une blague? Vous en connaissez beaucoup des festivals électro de ce genre ? Avec 4 façade, des artistes de légende, 15 000 personnes, des manèges, des énormes déco et machines qui déambulent, des soirées dans la ville hôte la veille?
    Avant de cracher dessus de manière aussi perfide, renseignez vous…
    C’est pas parce que cette culture vous déplait qu’elle ne mérite pas d’exister…
    Bon vent au Garance capitaliste, longue vie a l’electrobotik !

  11. Sache namzaar que tous le monde a profité de cette manne le garance en croq les commerçant en croq les hotels en croq sache aussi que 40000 personnes sa dort sa mange sa circule et cela avant et après le festival va dire a tous ces petit commerce de bagnol sur ceze et cette jeunesses de bagnole s’ ils sont près a troquer une semaine de fête contre un jour que dure l ‘electro avec ces 15000 personnes . Laisse moi te dire aussi que l’electrobik est aussi une pompe a frique et que le maire sera obligé de mettre la main a la poche pour mettre le terrain en conformité pour cette événement qui demande des moyens techniques plus chère mes ceci seule la mairie le sais aujourd’hui et les bagnolet le seront a la fin quand ont fera les comptes annuels de la mairie . Alors quand je vois tous ça ou est l’embrouille .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité