A la unePolitique

LÉGISLATIVES 3e circo : Jean-Christian Rey pas candidat, au nom du « renouvellement »

Le maire de Bagnols et président de l'agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire de Bagnols et président de l'agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Nombreux étaient ceux à l’imaginer candidat pour En Marche sur cette troisième circonscription.

D’ailleurs, le vice-président du Département et maire de Tresques Alexandre Pissas, qui entretient une solide inimitié (pour ne pas dire plus) avec le maire de Bagnols Jean-Christian Rey, en faisait partie. En début de semaine, il annonçait à nos confrères du Midi Libre* sa candidature, face à la perspective de voir Jean-Christian Rey investi par En Marche et la candidate socialiste Catherine Eysseric, qui est son adjointe, se retirer pour lui.

Il n’en sera rien : Jean-Christian Rey choisit de ne pas partir, et de soutenir son conseiller municipal Anthony Cellier dans la course à l’investiture.

Objectif Gard : Etes-vous candidat à l’investiture En Marche pour les élections législatives ?

Jean-Christian Rey : Je ne suis pas candidat. J’ai regardé le débat mardi soir et j’étais effaré de voir toujours les mêmes têtes, les mêmes discours, sauf pour Emmanuel Macron. Il m’est parvenu une nouvelle fois comme une évidence qu’il faut un renouvellement qu’Emmanuel Macron incarne. Du coup j’ai réfléchi, et jeudi j’ai décidé de ne pas me présenter, il faut mettre en phase les discours et les actes. Si on veut un vent frais il faut envoyer des gens nouveaux, en phase avec le territoire.

A qui pensez-vous ?

J’ai rencontré un certain nombre de gens qui candidatent à l’investiture d’En Marche, et un a mon soutien plein et entier, c’est Anthony Cellier (conseiller municipal délégué à la communication et aux nouvelles technologies, ndlr). Quand je vois certains qui s’accrochent à toutes les élections, qui ne pensent qu’à leur tronche, c’est tellement pathétique, je ne veux pas finir comme eux.

Vous parlez d’Alexandre Pissas, qui a déclaré sa candidature aux législatives ?

Oui, le pathétique c’est (Alexandre) Pissas. C’est un mystère pour moi, c’est un type qui doit avoir une vie tellement vide pour être aussi obnubilé, je le plains sincèrement. Je n’ai aucune envie d’être associé de près ou de loin à un acte aussi pathétique, c’est un bel exemple à ne pas suivre.

Si Anthony Cellier était désigné candidat En Marche, vous auriez deux candidats aux législatives dans votre conseil municipal. Ça ne risque pas d’être compliqué à gérer ?

Ce n’est pas compliqué pour moi, ça le serait si dans la majorité on avait un candidat pour François Fillon ou Marine le Pen. Ce qu’on fait à l’agglo ou à la mairie c’est rassembler au delà des étiquettes politiques. D’ailleurs, ça fait aussi partie de ma réflexion : on en crève des vieilles habitudes, avec un chef qui décide de tout et tous les autres au garde à vous. Ce ne sont pas des godillots avec le doigt sur la couture du pantalon.

A quelle hauteur comptez-vous vous engager dans la campagne des législatives ?

Je suis à disposition, je ferai tout ce que je peux pour faire gagner Emmanuel Macron et Anthony Cellier, s’il est choisi par En Marche. Après, j’ai mené de nombreuses campagnes, et le pire est d’imposer quelque chose à un candidat. Je ne veux ni être encombrant ni être absent.

Et aussi :

Une semaine après le coup de tonnerre de l’annonce du retour du festival Electrobotik Invasion à Bagnols, sur un terrain privé et au grand dam de la municipalité, « la situation est entre les mains de nos avocats, la police est saisie et une réunion en préfecture planifiée », explique Jean-Christian Rey. Et le maire d’agiter la menace d’un arrêté d’interdiction : « c’est tout à fait possible par rapport à l’affluence que le festival génère. »

* contacté depuis, Alexandre Pissas n’a pas retourné nos appels.

Propos recueillis par Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

4 réactions sur “LÉGISLATIVES 3e circo : Jean-Christian Rey pas candidat, au nom du « renouvellement »”

  1. Il disait quoi le leader d’En Marche en janvier dernier ? La probité. Nos candidats doivent démontrer une intégrité absolue dans leurs valeurs et leurs actions, c’est une condition indispensable pour réconcilier les Français avec la vie politique. Aucun de nos candidats ne devra donc avoir de casier judiciaire ni avoir subi de peines d’inéligibilité.
    Et qui a subi une peine d’inéligibilité ? Le maire de Bagnols qui peut remercier son directeur de cabinet. Pendant un an parce qu’e son directeur de campagne, loser en chef avait ouvert deux comptes bancaires. Les deux, ils forment une paire pour le vote FN. Deux minus. C’est lui le pathétique le maire de Bagnols. Parce que Pissas est quand même chirurgien, directeur d’un service hospitalier alors que l’autre n’a même pas été journaliste comme il l’a prétendu. Pissas a écrit dans la série Que sais-je, ce qui n’est pas donné au premier venu. C’est sûr, c’est pathétique. Et politiquement, Pissas est maire, conseiller départemental et même vice-président du département. Et le maire de Bagnols il s’accroche pas à ses mandats ? Il y rien foutu au conseil régional même chargé de la viticulture.

  2. tout a fait d’accord avec Miller. Rey fait rigoler dans son propos de renouvellement de la vie politique. De toutes façons les candidats ou candidates des partis traditionnels pour les législatives en particulier dans la 3ièm circo sont des cumulards de première!!! mais bon c’est bien: 1er acte à la présidentielle puis les législatives 2ièm acte on va rigoler Les cumulards seront exclus de la volonté des citoyens

  3. De toute JC rey ne pouvait pas être candidat d’EM du fait de sa condamnation, c’est la seule raison qui le pousse à descendre pissas et soutenir nthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité