A la uneActualitésSociété

NÎMES Les Journées méditerranéennes font florès !

Dimanche matin, les chalands étaient déjà nombreux sur lavenur Feuchères Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Dimanche matin, les chalands étaient déjà nombreux sur l'avenue Feuchères (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

En 7 ans d'existence, les Journées Méditerranéennes des Saveurs se sont imposées comme un rendez-vous incontournables pour la population du bassin Nîmois et...d'ailleurs. Car on vient maintenant de loin pour se rendre sur ce mini salon de l'agriculture en plein air, vitrine du savoir-faire des producteurs régionaux. Sous un soleil bien présent, l'édition 2017 a encore été un franc succès. Retour en image(s)...

Comme la veille, ce dimanche 21 mai les visiteurs ont été encore très nombreux à déambuler sur l'esplanade qui va de la place Charles-De-Gaulle jusqu'en bas de l'avenue Feuchères où les attendaient les stands des producteurs, les éleveurs de tous crins et des stands de restauration. Vins, confitures, huîtres, viande, volailles vivantes, fruits et légumes : il y en avait pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Les enfants n'avaient pas été oubliés et de nombreuses animations gratuites avaient été mises en place à leur intention.

Boulevard de la Libération, les ânes suscitaient la curiosité des plus petits Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Boulevard de la Libération, les ânes ont suscité la curiosité des plus petits (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Il n'y a pas d'âge ni de taille requise pour jouer au ''Puissance 4'' géant ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Il n'y a pas d'âge ni de taille requise pour jouer au ''Puissance 4'' géant ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Nîmois ''pur jus'', Gilles et Andrée étaient venus faire leur marché...et reviendrons sûrement l'an prochain ! "C'est la première fois que l'on vient mais c'est vraiment agréable ! Je viens d'acheter des beignets d'oignon car j'avais trouvé la recette pour en faire mais je n'avais pas vraiment bien réussi. Du coup, on se régale", entamait Gilles. "On va acheter du miel et des légumes mais pas de vin car la cave est pleine", renchérissait son épouse. "C'est très sympa et l'endroit est bien choisi. C'est très central et moins excentré qu'aux Jardins de la Fontaine."

Comme à confesse, pour déguster les beignets doignons doux des Cévennes, il fallait faire la queue ! Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Comme à confesse, pour déguster les beignets d'oignons doux des Cévennes, il fallait faire la queue ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Sérieux comme un pape pour piloter un simulateur de tracteur ! Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Sérieux comme un pape pour piloter un simulateur de tracteur ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À lheure de la pause méridienne, un groupe de jazz et de soul a apporté lindispensable touche musicale Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À l'heure de la pause méridienne, un groupe de jazz et de soul a apporté l'indispensable touche musicale (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Un peu intimidée, Juliette a eu linsigne honneur de promener un âne Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Un peu intimidée, Juliette a eu l'insigne honneur de promener un âne (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Dantédiliviens tracteurs agricoles étaient exposés ça et là Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
D’antédiluviens tracteurs agricoles étaient exposés ça et là (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

dsc_7757

Cornaquée par Delphine, l'animatrice habituelle de la manifestation, une main innocente a désigné les heureux gagnants du panier garni offert par les Militants du goût. "Il a fait un temps idéal", soulignait tout sourire la ''Madame Micro'' des JMS. À l'Accueil paysan, à l'instar de Luc, les producteurs présents affichaient des mines réjouies : "Que ce soit hier ou aujourd'hui, on a bien travaillé !"

À labri derrière la vitre, on pouvait observer les abeilles et leur ruche Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À l'abri derrière la vitre, on pouvait observer les abeilles et leur ruche (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Parfaitement écologique, cest une vieille loco à vapeur qui faisaitvtourner le manège pour enfant Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Parfaitement écologique, c'est une vieille locomotive à vapeur qui faisait tourner le manège pour enfant (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Petite partie de baby foot de table intergénarationnel ! Les petits contre les grands ! Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Petite partie de baby-foot de table intergénérationnelle ! Les petits contre les grands ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Accroupi, on fait connaissance avec les poussins Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Accroupi, on fait connaissance avec les poussins (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité