A la uneActualités

LA CHANSON DE L’ANNÉE en mode répétition

la-chanson-de-lannee-1

Hier commençaient les répétitions de la Chanson de l'Année, grosse soirée de variétés sur fond de compétition pour le titre ce soir dans les arènes et retransmise en direct sur TF1. Avant-goût et révélations…

Il fait vraiment chaud, techniciens et machinistes ont commencé depuis le matin. Les arènes sont transformées en salle de concert géante. À l'extérieur une énorme scène au centre et des gradins revisités, une buvette prête à ouvrir. À l'intérieur, des loges, des bureaux… Un aménagement à en perdre son latin.  Tout le sol est bitumé pour la saison des concerts d'été. Ça sent le goudron chaud, il "tombe du feu". Mais ça bosse dur et tout le monde à l'air indifférent à la chaleur. Pas question de chômer et s'il faut rester en plein soleil, on y reste. Et stoïque en plus ! Demain soir, tout doit  être fin prêt. Personne n'a de temps à perdre. Et pourtant, on trouve des gens disponibles pour prendre une courte pause et répondre à nos questions avec un sourire. "Aujourd'hui, on est calme mais demain ça va être plus tendu."Confie un machiniste. "Tout est en direct, les répétitions sont cruciales. Une fois le top départ lancé, c'est jusqu'au bout sans pouvoir recommencer une prise," nous éclaire un technicien lumière. Alors les essais se multiplient, son, image, écrans géants… Puis les artistes commencent à arriver.…

Le premier sur scène est Claudio Capeo

Il rode sa chanson avec la technique et avance sur le podium en plein soleil, concentré et pro… Photo Véronique Palomar
Il rode sa chanson avec les techniciens et avance sur le podium en plein soleil, concentré et pro… (Photo : Véronique Palomar)

Une petite halte à l'ombre dans la loge de la production. Les deux associés sont sur le pied de guerre. Sur un écran de contrôle, on voit défiler les images. "Nous décidons de tout y compris de la programmation : qui vient, qui chante quoi, le déroulé aussi…  Les chanteurs en compétition peuvent choisir leur chanson mais si ce n'est pas leur tube connu du public, ils n'ont aucune chance de gagner, alors parfois on décide aussi des chansons…"explique Anne Marcassus, souriante. Puis elle nous présente son associé Jean-Yves de Linares, qui supervise la technique. "Tout se passe bien, ça roule", rassure-t-il avant de nous d'énoncer des chiffres qui donnent le tournis (voir plus bas).

Pendant ce temps, l'énorme ruche continue de bourdonner. Mathieu Vergnier, le directeur des programmes de flux (divertissements) de TF1 passe dans la loge. Il sourit et passe son chemin. Tout à coup on entend un énorme succès des années 80. Anne Marcassus révèle, "Il y aura des flashs back sur les tubes de l'histoire de la chanson française, comme Joe le taxi de Vanessa Paradis. Mais je ne vous dirais pas interprété par qui… On fera aussi un flash back sur les tubes de chaque champion en compétition. Il y aura des chanteurs, des danseurs…" Et les arènes ? "C'est formidable, on adore ce lieu, c'est pour ça qu'on y revient.  Tout le monde est content de venir ici", conclut la productrice.

Et ça se confirme un peu plus loin, dans un recoin d'ombre, un cameraman fait des réglages.

Photo Véronique Palomar
(Photo : Véronique Palomar)

"La plupart du temps on tourne en studio à Paris, alors être ici c'est le bonheur". Idem pour les artistes. Le chanteur Amir déboule dans la petite loge qui sert à la production et accessoirement à Nikos Aliagas, venu la squatter le temps de notre interview. Il claque la bise à tout le monde. Il est aux anges. "C'est magnifique d'être ici", lance l'ex-représentant de la France au concours de l'Eurovision avant de s'avancer pour sa répétition. C'est vrai que ça en jette, nos arènes transformées en salle de concert et discothèque géante. Ils ont beaux être venus deux fois, ils sont toujours espantés par le décor nos Parisiens !

Nikos arrive, pile-poil pour les repérages.

Nikos arrive pour les répétitions, les danseuse sont sur le pied de guerre, les techniciens attentifs et les photographes au taquet Photo Véronique Palomar
Nikos débute la répétition par des repérages multiples. Les danseuses sont sur le pied de guerre, les techniciens attentifs et les photographes au taquet (Photo : Véronique Palomar)

Il attaque, fait une entrée, par la scène, une seconde par la grande porte avec les danseuses puis une troisième sur un promontoire monté pour l'occasion. Le tout sur la "musique de César ", dixit la technique, un air très Peplum. Alors il fait l'empereur et se marre. "Quel mégalo pourri", lance-t-il en fin de tirade. Un peu d'autodérision ne nuit pas. Un mot gentil pour chaque danseuse, une plaisanterie , un sourire, des essais son en forme de blague… Et pourtant tout le monde est concentré, Nikos en tête qui questionne, obtempère… Cet après-midi, il enregistre un faux direct en duplex de Paris pour "50 minutes Inside". Il faut récupérer les textes, répéter encore. Trouver le temps du tournage et celui de la mise au point du direct. Le divertissement léger, c'est un travail sérieux !

Il n'y a d'ombrelle que pour le matériel… photo Véronique Palomar
Il n'y a d'ombrelle que pour le matériel… (Photo : Véronique Palomar)
La Chanson de l'année en chiffres  
150  : le nombre de personnes pour la production et la technique.
250 : Tout l'artistique, chanteurs, maisons de disques, danseurs, musiciens, accompagnants.
350 : L'intégralité de l'équipe parisienne.
150 : Les agents de sécurité mobilisés pour l'événement (personnel local).
250 : Roadies locaux (machinistes, assistants…).
350 : L'intégralité de l'équipe locale.
700 : La totalité des personnes intervenants sur la soirée.
360 : En degré la vision des arènes pendant le spectacle.
14 :  caméras filmants en simultané
12 : le nombre de chansons en compétition.
(Sources : Anne Marcassus, Jean-Yves De Linares, DMLS TV, producteurs de l'émission)
Les 12 chansons en compétition sont :
- Amir « On Dirait »
- Calogero « Je Joue De La Musique »
- Claudio Capéo  « Riche »
- Julien Doré « Le Lac »
- Lartiste « Chocolat »
- Nolwenn Leroy « Gemme »
- Christophe Maé « Marcel »
- Florent Pagny « Le Présent D’Abord »
- Slimane « Frérot »
- Soprano « Roule »
- Tal  « Le Temps Qu’Il Faut »
- Vianney « Je M’en Vais »
Les téléspectateurs pourront voter en direct par téléphone ce soir pour élire leur « Chanson de l'année », même s'ils sont dans les gradins. Le résultat sera donné en direct à la fin de l’émission par Nikos Aliagas. En plus des chansons en compétition, vous pourrez faire la fête, danser et chanter sur les chansons de l’année et les chansons de toujours interprétées les artistes suivants : Julien Doré, Vianney, Slimane, Amir, Soprano, M Pokora, Christophe Maé, Tal, Claudio Capéo, Calogero, Florent Pagny, Nolwenn Leroy, Laurent Voulzy, Raphaël, Véronique Sanson, Juliette Armanet, Christophe Willem, Vincent Niclo, Charlie Puth, Luis Fonsi, London Grammar, Lenni Kim, Keen'V, Lartiste, la troupe de la comédie musicale Grease, Corneille, les finalistes de "The Voice", Lisandro Cuxi, Lucie, Vincent Vinel et Nicola Cavallaro...
Clin d'œil
L'empereurr Nikos le bienveillant lève le pouce, le photographe sera épargné ! Photo Véronique Palomar
L'empereur "Nikos le bienveillant" lève le pouce : le photographe sera épargné ! (Photo : Véronique Palomar)

Véronique Palomar

 

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité