A la uneActualités

NÎMES Brindis 2017, Acquittador entre dans l’arène

brindis 2017

le Vendredi 15 septembre prochain à 12hoo, c'est Éric Dupond-Moretti qui prononcera le quatrième Brindis à la ville de Nîmes. Un événement organisé par les Avocats du Diable en partenariat exclusif avec la ville de Nîmes. Entretien avec Jacques Olivier Liby, président de l'association …

Dans le monde de la tauromachie, le brindis est un geste de dédicace par lequel le matador offre la mort du taureau au public, à une personne, à un groupe, à une entité ou à un mort. Étymologiquement, en espagnol, brindis signifie « toast », dans le sens de « porter un toast à quelqu'un ».  Voilà qui nous éclaire sur le sens de la démarche. Le Brindis à la ville de Nîmes est donc par extension une ode à la cité, exercice littéraire mais surtout expression libre, discours inaugural en ouverture de la Feria des vendanges.

Simon Casas et sa verve endiablée présentait à Carré dArt le brindis quil adresse à la ville de Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Simon Casas et sa verve endiablée présente à Carré d'Art le brindis qu'il adresse à la ville de Nîmes en 2016 (Photo Anthony Maurin).

Il y a quatre ans Francis Wolff philosophe et défenseur de la tauromachie, auteur d'un petit livre jaune, l'Appel de Séville, qui donne un positionnement de défense, a ouvert le bal dans la salle de la mairie, suivi l'année d'après par Zocato, (Vincent Bourg), novillero, et homme de plume au sens large. L'an dernier à Carré d'Art, c'est Simon Casas, que l'on ne présente plus, qui s'est adressé à la ville qui l'a vue naître et grandir. Les aficionados de l'exercice attendaient avec impatience que soit révélé le nom de celui ou de celle qui prononcera le Brindis cette année. Ce sera donc l'avocat Éric Dupond-Moretti, première personnalité à n'être pas issue du monde tauromachique.

Objectif Gard : Pourquoi avoir choisi Dupond-Moretti ?

Jacques-Olivier Liby : Au départ c'est Louis Nicollin qui devait prononcer le Brindis. Il avait donné son accord malgré un emploi du temps surchargé. Et puis il nous a quitté.

Éric Dupond-Moretti, j'y pensais depuis longtemps. C'est un homme de culture, le premier des snippers de mots (une des actions de l'association (Ndr)), un avocat, (nous sommes les avocats du diable), pour lequel j'ai une grande admiration et depuis longtemps. J'ai parcouru des centaines de kilomètres pour assister à ses plaidoiries.  Le choix d'un avocat n'est pas anodin quand on parle de Nîmes. Ici, la porte du palais de justice fait face à celle du toril. D'un côté de la rue, un homme qui a tué est condamné, de l'autre, il est célébré. Cela incarne bien un des paradoxes de la ville.

Il a aussi exprimé récemment l'intérêt qu'il porte à la corrida sur un plateau télé, intervention largement reprise sur les réseaux sociaux et sur la Toile.

Nous avions commencé les négociations bien avant cela. C'est un homme très occupé et nous avons un impératif de date  puisque  le Brindis doit être prononcé à l'ouverture de la Feria des Vendanges. Nous avons eu beaucoup de chance. Il est évident que le maestro surnommé Acquittador, il n'y a pas de hasard, évoquera la corrida qu'il affectionne, sans doute ni sous forme de plaidoyer ni de justification. Il parlera de son rapport à Nîmes, qu'il connait bien aussi pour y avoir plaidé et nous livrera son regard particulier sur la ville.

L'an prochain, il sera sans doute difficile de trouver une personnalité telle que celle de l'avocat pour lui succéder …

Je ne pense pas. Des gens emblématiques qui ont des choses à dire, il en existe dans beaucoup de domaines … Je ne suis pas inquiet, d'autant que la ville de Nîmes, qui est notre partenaire exclusif, nous laisse carte blanche depuis le début, nous fait confiance et nous suit dans nos choix.

Comment fait on pour assister au Brindis ?

Comme toutes les manifestations que nous organisons, assister au Brindis est gratuit. Néanmoins, pour des questions de place, il faut s'inscrire par mail. On reçoit alors par retour de mail (dans la mesure des places disponibles), une invitation à produire à l'entrée. Le rendez-vous est fixé au 15 septembre à 12h00. Le lieu reste encore à déterminer, dès que ce sera fait, nous pourrons lancer les invitations.

Propos recueillis par Véronique Palomar

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité