A la unePolitique

GARD Trois questions pour comprendre la riposte des Républicains

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)
De gauche à droite : Julien Plantier, Jean-Paul Fournier, Franck Proust et Christophe Rivenq en conférence de presse vendredi. (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Après la gifle des élections présidentielle et législatives, la droite veut reconquérir le coeur des électeurs. Le secrétaire départemental Franck Proust a présenté sa nouvelle équipe et décliné les prochaines actions de sa fédération.

• Qui compose la nouvelle équipe ?

Pour partir au combat, il faut d’abord des troupes solides. Le successeur de Jean-Paul Fournier a présenté vendredi le nouvel organigramme du parti. Une équipe élargie regroupant essentiellement ses proches, comme en témoigne le remplacement de Richard Tibérino par Julien Plantier au poste de SDA (Secrétaire Départemental Adjoint). Le jeune loup cordonne désormais les actions (lire ci-dessous) de la fédération dans le sud du département. L’Alésien Christophe Rivenq conserve lui, son poste de SDA dans le nord du territoire.

D'autres élus ont été promus comme Laurent Burgoa. Le conseiller départemental à qui l'on prête des ambitions sénatoriales en 2020, devient président de la commission d’investiture. La conseillère municipale déléguée Maud Chelvi a elle, été nommée responsable de la cellule riposte des réseaux sociaux. Ce casting déjà qualifié de « Nîmo-nîmois » au sein même de la famille politique sera-t-il capable de mobiliser l’ensemble des militants du territoire ?

• Comment convaincre les électeurs ?

Les Républicains veulent profiter de 2018 - année sans élection - pour donner un bon coup de collier. Franck Proust compte créer les « Jeudis des Républicains » afin d’expliquer aux administrés les actions menées par la municipalité. Une façon de les réconcilier avec la politique. La vraie. Seulement aujourd’hui, les citoyens n’ont plus pour habitude de pousser la porte d’un parti… Julien Plantier propose de mettre en place un « système de parrainage » avec les adhérents afin que « chacun convainc deux personnes de venir aux réunions. »

La droite entend aussi mieux préparer « les combats de demain. » Un « comité nîmois » composé des élus municipaux Claude de Girardi, Marc Taulelle et Frédéric Pastor va se concentrer sur les municipales nîmoises. Pour le reste du département, les candidats seront choisis dès 2019 sur « Vauvert, Beaucaire, le Grau-du-Roi ou encore Pont-Saint-Esprit » vise Franck Proust. Par ailleurs, la conseillère départementale Muriel Derbecourt a été déléguée à la formation des futurs candidats. 

• Quelle ligne politique ?

« La reconquête ne se fera pas sur l’erreur des autres » avertit Franck Proust. Ces dernières années, une forme de paresse intellectuelle s'est emparée de la classe politique, renvoyant certains de leurs dirigeants au rôle d’opposants stériles. Traversant une crise historique, Les Républicains ont besoin de se repositionner sur l’échiquier politique. Une mission difficile, face à un gouvernement qui reprend dans une partie de son idéologie libérale (réforme code du travail, baisse des charges sociales, réforme de l'ISF...). 

Courant octobre, la fédération LR organisera six réunions thématiques dans le cadre des « ateliers de la rénovation » au niveau national. « La gifle a tellement été grande que nos militants ont besoin de s’exprimer » concède Franck Proust. Gard, un bon coup de gueule et ça repart ? 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

9 réactions sur “GARD Trois questions pour comprendre la riposte des Républicains”

  1. il faut Burgoa comme sénateur et Plantier comme député
    puis Fournier à l’hospice
    Proust, au bon vouloir des juges
    vive la France, vive Nîmes (davantage propre avec l’UNESCO et le musée déchetterie Fournier-Valade-Portzamparc), vive l’avenir !
    vive les impôts locaux !

  2. Rien de nouveau donc….Un petit pâté nîmois bien moi bon que ceux de chez Bosc aux Halles. Pour gagner des élections il faut du renouveau et là c’est pas gagné. Pour le reste désignation dès 2019 des candidats pour les municipales dans certaines communes du sud du Gard. Finalement comme partout quel scoop.

    1. C’est de l’humour monsieur ou madame JP???? Une responsable de la cellule riposte sur les réseaux sociaux . Et ben elle va avoir du boulot.

  3. Du jeune avec du vieux, faut croire qu’il y a personne d’autres à LR que les élus vieux pour la plupart. Il va falloir proposer autre chose pour remobiliser.

  4. Le cliché de l’article est révélateur: Plantier en apôtre , Fournier en prière, Rivenq en méditation, Prost expliquant la résurrection RL.
    Décidemment les voies du seigneur sont impénétrables.

  5. Une entière confiance en cette nouvelle équipe qui allie jeunesse et expérience . Fort d’une mixité hommes femmes ils seront , j’en suis certain , assurer un renouveau mais aussi planifier de nouveaux projets pour nous tous .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité