BAGNOLS Nicolas Ferrière, nouveau directeur adjoint de cabinet du maire

Le nouveau directeur adjoint du maire de Bagnols Nicolas Ferrière (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le nouveau directeur adjoint du maire de Bagnols Nicolas Ferrière (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’élection du nouveau maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet a été suivie de l’arrivée d’un directeur adjoint de son cabinet, toujours dirigé par Jérôme Talon.

C’est l’ancien attaché parlementaire de Fabrice Verdier, Nicolas Ferrière, qui a été choisi.

A 29 ans, il est donc désormais directeur adjoint du cabinet et directeur de la communication du maire. « Jean-Yves Chapelet a récupéré les délégations sécurité et communication, explique-t-il. La sécurité, ce sera plutôt Jérôme Talon, et la communication ce sera moi, même si tout se fera en collaboration. »

Mais ses tâches ne s’arrêteront pas là : « il y a la préparation de notes, de discours, de courriers, la relation avec les élus et avec les habitants », énumère Nicolas Ferrière. Il va notamment « suivre les demandes des habitants pour améliorer le temps de réponse et la satisfaction des usagers de ce service public qu’est la mairie. » Dans sa fiche de poste, il y a également « beaucoup de terrain, notamment dans la communication quotidienne, pour montrer une équipe municipale tout entière à sa tâche, présente pour les habitants. »

Bref, un boulot à plein temps, pour celui qui reste par ailleurs élu, conseiller municipal à Saint-Hilaire-de-Brethmas délégué… à la communication. « Je vais faire comme quand je travaillais pour Fabrice Verdier, peu dormir et beaucoup travailler », affirme ce natif d’Alès, passé par Sciences po Grenoble puis les classes prépa des grandes écoles.

Politiquement, Nicolas Ferrière a toujours sa carte au Parti socialiste. « Mais je suis un socialiste vigilant, mon avenir en tant que militant va dépendre des décisions à venir du PS, je suis indépendant et libre, et j’ai mes propres idées. »

Le jeune homme possède une autre carte de membre, qu’il n’envisage pas de rendre celle là : celle du groupe de supporters ultra de l’Olympique de Marseille, les South Winners.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Partager