A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un digestif hebdomadaire à déguster sans modération !

Quelle honte ! Le 18 décembre dernier, il était prévu d’inaugurer en grande pompe, c’est le cas de le dire, la ligne à grande vitesse (LGV) du contournement Nîmes-Montpellier. Les services préfectoraux et les élus des collectivités concernées ont finalement décidé de reporter l'inauguration à une date ultérieure en raison d’un accident ferroviaire dramatique survenu quelques jours plus tôt à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Ce que personne n’avait relevé à l’époque, c’est la somme engagée pour cette double inauguration, à Manduel le matin, puis l’après-midi à la nouvelle gare de la Mogère à Montpellier, en présence de la ministre des Transports. Allez, amis lecteurs, faites vos jeux ! Combien coûte une inauguration de la sorte ? Le prix d’une petite voiture, environ 10 000€ ? Celui d’un appartement, environ 100 000€ ? Celui d’une maison, environ 200 000€ ? Alors ? Vous êtes prêts ? Respirez un bon coup. La bonne réponse est… 400 000€ ! Cerise sur le gâteau, bien que l’inauguration n’ait jamais eu lieu, il faudra tout de même régler l’intégralité de la somme ! Selon nos informations, la répartition de la facture sera la suivante : 200 000€ pour Oc’Via, 100 000€ pour la SNCF et 100 000€ pour les partenaires (Région, Nîmes métropole et Agglo de Montpellier). Dans un slogan, la SNCF voulait nous faire préférer le train. À ce prix-là, on va préférer ses buffets…

Le collège Bigot en vente. Lors de la séance publique du 11 juillet, le Département proposera de vendre le collège Bigot, fermé depuis deux ans comme nous le rappelions la semaine dernière. Il devrait être racheté par la société Croix-Rouge Habitat (dont une partie du capital est détenue par le promoteur Arcade) qui projette de créer un pôle gérontologie nîmois, en regroupant les maisons de retraite de Saint-Joseph et d'Indigo. Coût de la transaction : 2,5 M€.

Les petits cafés de Bouad et Lachaud. Le premier est président socialiste du Département. Le second, président centriste de Nîmes métropole. La semaine dernière, les deux élus ont parlé projet autour d'un café à la Grande bourse. Nîmes métropole ficelle son contrat territorial unique dans lequel le Département pourrait débloquer 7 M€ pour financer la ligne T2 est-ouest, dont le coût avoisine les 110 M€. 

Le bâtiment EERIE va changer de nom. Sous l'impulsion de Nîmes métropole, qui a racheté le bâtiment au cœur du Parc d’activités Georges Besse en 2016, de nombreuses sociétés spécialisées dans le domaine de la formation s'y sont installées : ISEN / YNCREA Méditerranée, Digital Business School, l’école des métiers du jeu vidéo Créajeux, le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) ou encore le centre de formation continue de la Saur. Le moment était venu de donner un nouveau nom au bâtiment. Désormais, appelez-le Open'Campus en référence à l'agence économique Open'Nîmes qui est d'ailleurs elle aussi présente dans l'ex-bâtiment de l'École des mines d'Alès.

Mixité scolaire : l'Agglo se plie. Si elle n'en est pas l'instigatrice, Nîmes métropole va certainement participer financièrement au projet de la mixité sociale du Département. À la rentrée prochaine, les 270 élèves du collège Diderot seront affectés à Jean Rostand ou Jules Verne. Le réseau de transport de l'Agglo doit donc s'adapter en augmentant les fréquences et les lignes de bus. Coût estimé : 187 000€. Si le président Lachaud souhaitait partager la facture avec le Département ou la Région, il mettra seul la main à la poche, les deux collectivités se renvoyant la balle...

Le scud de Jean-Paul ! Pas content le maire de Nîmes ! Jean-Paul Fournier a récemment pris sa plume pour se plaindre auprès d'Aviva, le propriétaire de la Coupole des halles, du retard pris dans les travaux de rénovation. L'édile a également demandé à la société d'intensifier ses recherches d'enseignes pour dynamiser l'attractivité du centre-ville. Des annonces devraient bientôt être faites en ce sens, selon nos sources, comme l'arrivée d'un magasin dédié à l'habitat... Un secteur en pleine expansion.

Bouad ne paiera plus à la place de l'État. Le président du Gard a décidé de prendre au mot le gouvernement. Dans une stratégie de réduction des coûts imposés par l'État, Denis Bouad a trouvé la parade : faire un audit complet des dépenses d'investissement et de fonctionnement du Département au profit de l'État. L'occasion de mettre dans la négociation tout ce que la collectivité territoriale estime payer sans compensation. C'est le cas par exemple de la déviation de Laudun sur une route nationale pourtant prise en charge par le Département à hauteur de 5 millions d'euros. Par ailleurs, Denis Bouad ne veut plus payer pour les agents de l'État, notamment ceux du Centre d'information et d'orientation (CIO). Une économie estimée à 140.000 euros par an.

Une nouvelle inauguration reportée. Prévus le 5 juillet prochain, l'inauguration de la Gare Sud de France à Montpellier et la pose de la première pierre de la Gare Nîmes-Pont du Gard sont reportés. Officiellement, la ministre des transports est prise par d'autres rendez-vous tout aussi important et la SCNF semble craindre une possible manifestation des cheminots. Officieusement, les relations entre la Région et le maire de Montpellier, Philippe Saurel, ne sont pas au beau fixe et la ministre n'avait peut-être pas envie de jouer les arbitres. Tout cela ne fait pas les affaires d'Yvan Lachaud qui aurait aimé enfin lancer officiellement la construction de la Gare et devra se résoudre, selon nos informations, à une probable inauguration à l'automne.

Votre rubrique dominicale prend ses quartiers d'été. Rendez-vous à la rentrée pour une nouvelle année riche en scoops et en indiscrétions. En attendant, restez connecté durant la période estivale... Comme vous le savez, les infos exclusives peuvent tomber à tout moment sur Objectif Gard !

La rédaction

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité