Insolite

INSOLITE L’œuvre d’un Nîmois vandalisée à Nancy pendant la finale de la coupe du monde

La statue de Neptune sans son fameux trident (Photo / DR)

Une statue créée par Barthélemy Guibal a été détériorée pendant la liesse populaire, le soir de France-Croatie en finale de la coupe du monde de football.

Dimanche 15 juillet, des millions de Français se sont retrouvés dans les rues du pays, pour fêter la victoire des Bleus. Dans la joie collective qui a envahi l’hexagone, certains incidents ont été répertoriés. À Nancy (Meurthe-et-Moselle), la célèbre place Stanislas a été victime d’incivilités.

Classée aux monuments historiques depuis le 12 juillet 1886

Des individus ont profité de l’euphorie pour détériorer la statue de Neptune qui a été dépossédée de son trident. C’est le Nîmois Barthélémy Guibal qui a sculpté ce monument en 1751. La fontaine a été classé aux monuments historiques, le 12 juillet 1886.

La statue de Neptune dans son état original (Photo / DR)

Ce sont des riverains qui ont constaté l’incident, le lendemain matin. Le trident a été retrouvé à proximité de la fontaine mais cassé. Contactée, la municipalité assure que l'arme sera prochainement réparée et réinstallée à son emplacement initial.

L'artiste Barthélemy Guibal est né à Nîmes le 10 février 1699 et il est mort à Lunéville, le 5 mai 1757. C’est dans le Nord-Est de la France que se trouve la grande majorité de ses œuvres. À Nîmes, un rond-point, situé en ville-active, porte son nom.

Norman Jardin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité