A la uneActualitésEconomiePolitique

NÎMES Marché de l’eau : les huissiers tapent à la porte d’Olivier Jalaguier

Photo archive

Responsable et homme lige du cercle de réflexion Mania Nîmes, Olivier Jalaguier, par ailleurs directeur de l’agence de communication Terra Luna dont une partie de l'activité est réalisée au profit de la ville de Nîmes, a été cité et ciblé ce vendredi en audience publique du tribunal administratif...

Le nom du Nîmois revient avec insistance dans une audience avec deux référés visant à faire annuler la délibération du conseil communautaire qui octroie le marché de l'eau et de l'assainissement à la société Veolia Eau au détriment de son délégataire historique la SAUR.

Et la charge contre Olivier Jalaguier a été directe et précise. Le premier à faire feu a été l'avocat de la communauté d'agglomération Nîmes métropole. "Le rapport de 250 pages (concernant le marché de l'eau, NDLR) se retrouve en toute illégalité sur un site Internet ; celui de Mania Nîmes. C'est une manœuvre grossière de déstabilisation", dénonce l'avocat qui rappelle dans la loi, le secret absolue du droit des affaires

Ce rapport, au cœur des débats du tribunal administratif, est un volumineux pavé de 250 pages émanant de Nîmes métropole. Il a été rédigé suite à la mise en concurrence du marché de l'eau et il a été remis aux 104 élus de l'Agglo pour éclairer leur prise de décision. Ce rapport "est secret, il est tenu par la confidentialité des offres et ne doit pas se retrouver sur la place publique ou sur un site Internet. Nîmes métropole a mandaté un huissier qui s'est présenté hier à la porte du siège de cette structure (Mania Nîmes, NDLR). Nous avons fait un signalement au procureur de la république", poursuit l'avocat de l'Agglomération.

Des suites pénales envisagées

Contacté à 15h30, le procureur Éric Maurel, a affirmé qu'il n'avait pas reçu de signalement au moment de notre appel. Un délai de latence qui apparaît normal car Nîmes métropole a adressé son courrier officiel au procureur ces dernières heures selon nos informations.

"Si ce monsieur ne retire pas ce rapport du site, il y aura des poursuites pénales car l'auteur, les receleurs et les complices de cette publication sont dans l'illégalité," complète l'avocat de Nîmes Métropole qui, au surplus, ne manque pas d'affirmer dans sa plaidoirie que la structure d'Olivier Jalaguier travaille pour la SAUR !

Contacté par téléphone, le représentant de Mania Nîmes ne semblait pas informé de la visite d'un huissier. Toutefois, après vérification, il a confirmé à notre rédaction avoir bien reçu un avis de passage de l'officier ministériel sans avoir d'informations précises sur le sujet. Il devrait rapidement en connaître la teneur.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité