A la unePolitique

ANDUZE Où en sont les travaux de la digue ?

Ce matin sur le chantier de la digue d'Anduze (Photo : Coralie Mollaret)

La première phase des travaux de sécurisation de la digue est achevée. Mais encore un peu de patience, le chantier sera totalement terminé cet hiver.

Souvenez-vous, c’était en décembre dernier. Les capteurs chargés de mesurer les mouvements de la digue présentaient une activité anormale. « L’urgence était impérieuse », a rappelé, ce matin, Pierre Barral, directeur du service "mobilité" du Département.

Coincée entre le rocher de Peyremale et celui de Saint-Julien, sur la D907 la digue fait office d’entrée de village depuis Saint-Jean-du-Gard. Le trafic y est dense. Pour éviter tout risque d’effondrement de l'ouvrage, en février dernier le Département a coupé la circulation des poids lourds (plus de 3,5 tonnes) avant de lancer les travaux en mars.

Des bus affrétés à la rentrée

Ces derniers ont été confiés à des entreprises locales (Cofex, Legrand, S.c.a.i.c, André TP…). Sans aucun plans auxquels se référer (la digue a plus de 200 ans, NDLR), les ouvriers ont placé des tirants avant de réaliser un mur de confortement sur 100 mètres. Ce matin, les élus départementaux du canton d’Ales 1, Jean-Michel Suau et Geneviève Blanc, ainsi que le vice-président en charge des routes, Martin Delord, ont constaté la réalisation de cette première phase. 

Les travaux font grincer quelques dents. Notamment celles des entreprises de la vallée, en difficulté pour faire acheminer leurs marchandises. « Depuis le 15 août, la circulation a été rétablie dans le sens descendant. Pour la rentrée, deux minis bus scolaires seront affrétés et les lignes de bus rétablies », annonce Martin Delord, saluant la patience des différents acteurs.

De la patience, il va leur en falloir encore un peu. La seconde phase des travaux, consistant à renforcer la totalité de la digue, vient de démarrer. Alors rebelotte. « Fin septembre, les poids lourds ne seront autorisés qu’une semaine par mois », ajoute M. Barral. La réception définitive des travaux est prévue pour l'hiver prochain. 

Un chantier à 6 M€

D’une durée d'un an et d'un montant total de 6 M€, les travaux de « la digue d’Anduze est l’un des plus gros chantiers du Département », indique Martin Delord. Les demandes de subventions auprès de la Région (20%), de l’État (40%) ainsi que de l’Europe (20%) ont été bouclées. « Toutefois, Alès Agglo qui devait participer à 3% n’a toujours pas délibéré », concluent subtilement les élus d’Ales 1

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : ANDUZE « Non, la digue ne va pas s’écrouler ! »

LE 7H50 de Geneviève Blanc : « La situation de la digue d’Anduze est urgente »

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité