A la uneActualitésL'Agenda de l'été

L’AGENDA DE L’ÉTÉ Sorties, bonne nouvelle et cadeau, ce mercredi 28 août 2019

Il est 8h30, l'heure de L'Agenda de l'été. Chaque jour, Objectif Gard vous propose une sélection de sorties et bons plans à ne pas manquer pour vivre un été pas comme les autres. Des nouvelles et un nouveau jeu chaque jour, Entouré(e) c'est gagné !

Trois bons plans de ce mercredi 28 août 2019

Estiv'Alès-Alès plage

L'été tire à sa fin et il est encore temps de profiter d'une baignade en ville. Entre le pont-Vieux et le pont-Neuf, la plage de 800 m2 propose sable blanc, activités sportives et nautiques, transats et parasols. Baignade surveillée du 30 juin jusqu’au 31 août, de 12h à 19h. Dans une aire de 50 x 25 mètres, délimitée par des bouées et surveillée par des maîtres nageurs, chacun peut se rafraîchir dans l’eau du Gardon dont la qualité irréprochable est contrôlée tous les jours.

Tarif(s) : Gratuit. Contact : 04 66 52 32 15. Site internet : www.estiv-ales.fr

Nîmes- Tatouages - le fonds Charles Perrier, médecin des prisons

Exposition proposée dans le cadre des Rencontres de la photographie d’Arles 2019. En 2014, le Musée du Vieux Nîmes organisait Objectifs Nîmes, une exposition dédiée à l’important fonds photographique du musée. Une photographie particulièrement intéressante de Charles Bernheim, photographe actif à Nîmes à partir de 1880, commémorait la remise par Charles Perrier au musée de son ouvrage majeur, Les Criminels.

Publié en 1900 et présenté à l’Exposition universelle de Paris la même année, l’album regroupe 175 tableaux calligraphiés ornés de 395 dessins de monuments réalisés par des détenus. Il est le résultat de l’étude que le docteur Perrier avait mené de 1896 à 1899, sur la population carcérale de la Maison Centrale de Nîmes (859 détenus âgés entre 16 et 73 ans), en reprenant les techniques d’anthropométrie judiciaire mises au point par Alphonse Bertillon deux décennies plus tôt.

Cette première étude sera suivie d’autres publications jusqu’en 1935, pour lesquelles il amasse des milliers de données anthropomorphiques : nationalité, origine ethnique, profession, religion, caractères physiques. Perrier analyse, classe, étudie, photographie les détenus, s’intéressant plus particulièrement aux tatouages restitués avec précision grâce au dessin et à la photographie et qui avaient préalablement fait l’objet d’une de ses premières publications Du tatouage chez les criminels en 1897. C’est cet ensemble sur la vie pénitentiaire de la fin du XIX° et du début du XX° siècle que présente l’exposition Tatouages à partir des documents d’archives de travail, des correspondances, des dessins originaux, des photographies et des plaques de verre donnés également par Charles Perrier au Musée du Vieux Nîmes.

Infos pratiques : du mardi au dimanche de 10h à 18h. Tarif plein : 5€. Tarif réduit : 3€.

Uzès- Spectacle équestre inédit : "Un drôle de café"

Ce sera la dernière occasion ce mercredi, à18h30, au grand manège du Haras National d’Uzès de découvrir ce nouveau spectacle inédit, drôle et bucolique, propulse le cheval au cœur de la vie trépidante d’un drôle de café. Un spectacle qui retrace le quotidien d’un bistrot où la serveuse en voit de toutes les couleurs ! Des chevaux dans la peau de drôles de clients : voilà deux écoliers qui comme à leur habitude, s’arrêtent chercher leurs bonbons et s’adonnent à leur numéro de charme, la belle Rébecca paradant autour de ses prétendants, le pépé Benoît n’hésite pas à démontrer son habileté… et tant d’autres scènes où le cheval rentre en osmose totale avec la vie de l’homme. Entre prouesses équestres et ambiance musette, entrez dans le rêve et la poésie d’un drôle de café !

Mas des tailles. 30700 Uzès. Durée : 1h15 environ.Tarifs : 3 euros pour les enfants (3 - 4 ans), 6 euros pour les enfants entre (5 - 12) et 16 euros l'entrée pour les adultes. Contact : Office de tourisme Pays d'Uzès-Pont du Gard. 16 place Albert 1er, à Uzès. Téléphone : 04 66 22 68 88. Mail : accueil@destinationpupg.com
www.pays-uzes-tourisme.com

Météo

Les éclaircies sont belles tout au long de la journée. Les passages nuageux, peu nombreux,
parfois plus épais, restent inoffensifs. Petit vent de Sud à Sud-Ouest généralement faible. Températures maximales pour le jour : entre 31 et 34 degrés, et 25 degrés sur le massif de
l'Aigoual jusqu'au Larzac. Pour la nuit suivante le vent faiblit encore, les étoiles doivent composer avec quelques petits nuages en première partie de nuit sur tout le nord-ouest montagneux du Gard ainsi que dans le nord-est du département. Elles se laissent finalement admirer en seconde
partie de nuit. Températures minimales pour la nuit : autour de 17 à 20 degrés, et 13 degrés des Causses jusqu'à l'Aigoual.

Éphéméride

Nous sommes le 240e jour de l'année et dans la 35e semaine. Bonne fête aux Augustin, Augustine, Hermance, Hermès et Linda.  

Ça s'est passé un 28 août

1850 : Destitué par la Révolution de 1848, Louis-Philippe Ier, dernier roi de France, meurt au château de Claremont en Angleterre, où il avait trouvé refuge avec sa nombreuse famille.

1920 : Instauration du droit de vote pour les femmes aux États-Unis.

1942 : Rafle des Juifs en zone libre. La rafle en zone libre a commencé il y a deux jours, le 26 août. Les enfants sont emmenés comme leurs parents.

La bonne nouvelle du jour !

Mexique – Le cactus pour produire du plastique biodégradable

Guadalajara (Mexique) (AFP) – Le cactus, emblème national du Mexique, décliné en de nombreux produits, pourrait trouver un usage supplémentaire et inédit : permettre la fabrication d’un plastique biodégradable préservant l’environnement. La chercheuse mexicaine Sandra Pascoe a mis au point un nouveau matériau à base de jus extrait du nopal, également appelé figuier de Barbarie, qui permet ensuite de fabriquer des emballages jetables non polluants. « La pulpe est pressée pour obtenir un jus que j’utilise ensuite », explique à l’AFP la chercheuse de l’université Del Valle de Atemajac, à Guadalajara, à l’ouest du Mexique.

Cette substance est ensuite mélangée avec des additifs non toxiques puis étalée pour obtenir des feuilles. Puis les feuilles sont colorées à l’aide de pigments et pliées en fonction des besoins d’emballage. « Ce que nous faisons, c’est essayer de nous concentrer sur des objets qui n’ont pas une longue durée de vie », poursuit-elle, notamment des emballages « à usage unique ». Le mode de fabrication fait encore l’objet de tests, mais la chercheuse espère partir début 2020 à la recherche de partenaires pour produire ce plastique à plus grande échelle. « Cela dépend des applications que nous obtiendrons », dit-elle.

« Une goutte d’eau »

Pour mener ses expérimentations, Sandra Pascoe acquiert des « nopales » à San Esteban, une petite ville de la banlieue de Guadalajara, où s’alignent des centaines de cactus. Dans cet État de Jalisco (ouest), les sacs en plastique à usage unique, non recyclables, seront interdits à partir de l’an prochain, ainsi que l’usage de pailles ou de certains autres articles jetables. Plusieurs autres États du pays, comme la Basse-Californie (nord-ouest) ou encore la ville de Mexico, ont également modifié leurs lois dans ce sens.

La mégapole mexicaine a ainsi adopté en mai une loi qualifiée "d’historique" interdisant les sacs plastique en 2020. En 2021, les pailles, assiettes et couverts en plastique, les ballons à gonfler, y seront aussi prohibés s’ils sont fabriqués « entièrement ou partiellement en plastique », indique le texte adopté par le Congrès local. Le nouveau procédé à base de nopal ne sera toutefois qu’"une goutte d’eau" dans la lutte pour l’environnement, prévient la chercheuse. Il doit « y avoir d’autres stratégies de recyclage » à cause de la lenteur du processus qu’elle a mis au point si on le compare à la fabrication de plastique industriel.

L’Amérique latine et les Caraïbes génèrent environ 10% des déchets produits dans le monde, selon des chiffres de l’ONU. En mars, les pays membres des Nations Unies réunis à Nairobi, au Kenya, se sont engagés à « réduire sensiblement » les plastiques à usage unique au cours de la prochaine décennie. Huit millions de tonnes de plastique se retrouvent chaque année dans les océans (Source : le Journal des bonnes nouvelles).

Entouré(e) c'est gagné !

Pendant l'été, chaque jour, Objectif Gard publiera une photo prise lors d'une manifestation gardoise. Une personne sera choisie au hasard et encadrée d'un rond rouge. Vous vous êtes reconnu(e) ? Faites-vous connaître et présentez-vous au siège du journal, 19 avenue Feuchères à Nîmes, pour y retirer votre cadeau. Alors soyez attentif, ayez l'oeil, et à bientôt...

(Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité