A la uneFaits Divers

GARD Trois ans de prison, interdiction de vivre dans son village et mandat d’arrêt décerné contre le voisin harceleur

(Photo d'illustration)

Les faits se sont déroulés à Saint-Laurent-les-Arbres. Un habitant est activement recherché depuis ce jeudi matin. La justice réclame son arrestation immédiate.

Photo d'illustration

Un habitant de Saint-Laurent-des-Arbres a écopé ce jeudi 28 novembre d'une lourde condamnation devant la cour d'appel de Nîmes. Il a été sanctionné par 3 ans de prison dont 18 mois ferme, mais aussi l'interdiction de paraître dans son village de Saint-Laurent-les-Arbres.

Les magistrats ont, en outre, décerné un mandat d'arrêt à son encontre car il n'est pas venu écouter ce matin le délibéré le concernant. Il était poursuivi devant la justice pénale pour "harcèlement" et "menaces de mort réitérées commises en raison de l'orientation sexuelle".

Il a fait vivre l'enfer à ses voisins dans une rue du village de Saint-Laurent-les-Arbres pendant des années et tous les habitants de ce quartier ont subi ses foudres. La crainte, la peur, et "l'impossibilité de vivre calmement", ont dénoncé en coeur les habitants, qui pour certains se cachaient pour ne pas le rencontrer.

Insultes, projections d'excréments et d'urine...

Ses voisins subissaient sa vindicte : un couple venu passer sa retraite dans le paisible village, les femmes célibataires, des personnes homosexuelles. Il s'en prenait aux voisins de façon hallucinante en essayant de les faire craquer le jour, la nuit, à toutes les heures. Et tous les moyens étaient bons : de l'urine projetée à l'intérieur des habitations, des excréments lancés dans les appartements ou sur les murs, du poisson pourri projeté dans les maisons, des menaces, des insultes, des gestes d'égorgement à l'encontre de ses nouveaux voisins... S'ajoutait à cela cette "désagréable sensation d'être épié jour et nuit. Il rode la nuit. On ne sait pas ce qu'il fait", s'inquiète un habitant qui a déposé plainte.

Car la vie n'est pas un long fleuve tranquille à Saint-Laurent-des-Arbres, un village placé sous le joug de cet habitant historique de la commune qui n'aime pas ses nouveaux voisins. "On a l'impression d'être dans un autre monde. On vit avec cette angoisse permanente", affirme une autre habitante du petit village gardois. "On se sent épiés en permanence. Le terme de harcèlement n'est pas trop fort'', poursuit un autre.

 

Depuis le début le prévenu scande aux audiences qu'il est l'objet d'une cabale menée par l'ensemble des villageois. "Moi, il m'a injurié et s'est énervé contre mon fils handicapé", avait avoué en début d'année, en première instance, le prévenu. Une autre ne compte plus les excréments projetés dans sa maison. Dorénavant l'habitant historique de Saint-Laurent-les-Arbres ne pourra plus mettre les pieds dans son village. La police le recherche pour qu'il purge la peine qui vient de lui être infligée.

 

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité