Faits Divers

GARD Il est condamné pour deux tentatives de meurtre sur des policiers lors d’une course-poursuite

Sa peine a été aggravée en appel, il écope de 16 ans de réclusion contre 15 ans à Nîmes. De plus les jurés populaires retiennent deux tentatives de meurtre sur des policiers.

Vue aérienne du centre ville de Nîmes. DR

Il avait immédiatement appel de sa sanction infligée devant le cour d'Assises du Gard le condamnant à 15 ans de réclusion. La cour d'Assises du Vaucluse a donc rejugé Malik Azouza, 26 ans, cette fin de semaine à Avignon. Le verdict est tombé dans la nuit de vendredi à samedi vers minuit. Il écope de 16 ans de réclusion.

Il était jugé pour deux tentatives de meurtre (à l'aide d'une arme... sa voiture) sur des policiers après un rodéo survenu dans les rues de Nîmes, deux jours après les attentats meurtriers de 2015 en région parisienne.

Malik Azouza a été reconnu coupable des deux tentatives de meurtre et de plusieurs autres violences aggravées sur des policiers nationaux et municipaux de Nîmes. Les policiers parties civiles étaient représentés lors des audiences par maître Jean-François Corral.

Outre la sanction criminelle, le mis en cause a écopé récemment devant le tribunal correctionnel de Nîmes de 3 ans de prison pour des dégradations par incendie, il avait fait exploser des voitures de proches à la même période que la course-poursuite survenue dans les rues de Nîmes.

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité