Actualité générale.Actualités

BAGNOLS/CÈZE Corine Martin a inauguré sa permanence de campagne

Corine Martin a inauguré son local de campagne ce jeudi 16 janvier, rue Fernand Crémieux. (Photo : Marie Meunier / Objectif Gard)

En bas de la rue Fernand-Crémieux, Corine Martin a inauguré son local de campagne au soir de ce jeudi 16 janvier. Tête de liste de "Rassemblons Bagnols", elle est épaulée par le Rassemblement national (RN) qui l'a investie, mais pas seulement.

Si Corine Martin a été investie par le parti de Marine Le Pen pour les élections municipales, elle a misé sur l'union des Droites pour tenter de prendre la ville. Elle s'est entourée de personnes de la société civile et d'autres bords politiques, notamment l'ancien commissaire de police de Bagnols, Alain Pommier (Les Républicains), mais aussi Olivier Wiry de "Debout la France", le parti de Nicolas Dupont-Aignan. "Avec une seule famille politique, on ne peut pas gagner. L'union, c'est faire preuve d'intelligence", assure Alain Pommier. Cette union "s'est faite au fil de rencontres autour des mêmes sensibilités, des mêmes convictions", explique la candidate. Car tous se sont mis d'accord sur un programme qui doit "améliorer le cadre de vie et la sécurité".

"L'attractivité de la ville ça passe par un meilleur accès aux parkings, une meilleure voirie, de la propreté, du fleurissement... Les gens sont sensibles à la beauté", assure Corine Martin, qui poursuit : "Si la ville est sécurisée et accueillante, ce sera propice à l'emploi. Et ça veut dire moins de logements sociaux. Je pense qu'on a largement passé le taux de 20 % imposé par l'État."

Elle compte aussi recruter des policiers municipaux et installer davantage de caméras de surveillance. Une démarche déjà entamée par Jean-Yves Chapelet, le maire actuel, qui avait annoncé en décembre dernier, que la Ville doublerait son parc actuel de 21 caméras dans les six mois à venir. Trois policiers municipaux supplémentaires ont aussi été embauchés.

Le RN avait fait le meilleur score aux élections européennes avec 34,78 %

Il y a 20 ans encore, Corine Martin travaillait au sein de la boucherie-charcuterie-traiteur de la rue de la République. "Bagnols fourmillait à cette époque. Les salaires étaient conséquents. Le site nucléaire (de Marcoule, NDLR) était une pépite qui a créé un boom industriel, économique..." Corine Martin aimerait redonner cette "dynamique commerciale" à la ville.

À 56 ans, la candidate veut donner "un nouveau visage à Bagnols". Une commune régulièrement emportée par la Gauche ces dernières années. Mais elle a espoir que les choses changent. Après 15 ans de militantisme pour le RN (ex-FN, NDLR), elle a été nommée responsable de la 3e circonscription du Gard en février 2019: "Je ne suis pas une professionnelle de la politique, ce n'est pas mon métier. Je le fais par conviction." Cela fera-t-il la différence dans une ville où le RN avait fait le meilleur score aux dernières Européennes avec 34,78 % ?

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité